Bombardier: un graphique très inquiétant, mais de bonnes perspectives

Publié le 01/07/2022 à 09:01

Bombardier: un graphique très inquiétant, mais de bonnes perspectives

Publié le 01/07/2022 à 09:01

Par Jean Gagnon
Un appareil Global 7500 de Bombardier

Un appareil Global 7500 de Bombardier (photo: courtoise)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Où mènera le regroupement des actions de Bombardier?

Le lundi 13 juin, les négociations sur le titre de Bombardier commençaient après un regroupement de ses actions (reverse split) de 25 actions pour une. C’est-à-dire que les détenteurs échangeaient 25 actions contre une nouvelle action, qui valait bien sûr 25 fois plus que les anciennes actions.

L’histoire a souvent démontré que lorsqu’une société regroupe ainsi ses actions, le prix de cette nouvelle action s’effondrera à son tour jusqu’au niveau où se négociait l’ancienne action. Il y a eu bien sûr des exceptions. Est-ce que ce sera le cas de Bombardier?

Chose certaine, ça ne commence pas très bien. Depuis le regroupement il y a à peine 3 semaines, la nouvelle action a perdu près de 30% de sa valeur.

Il faut dire que les marchés boursiers, ballotés entre les hausses de taux d’intérêt, l’inflation et le risque de récession, sont sous intense pression à la baisse.

 

Une très mauvaise image

Certes, le graphique des variations du prix de l’action de Bombardier montre une très mauvaise image, explique Monica Rizk, analyste senior chez Phases and Cycles, des spécialistes de l’analyse technique.

Depuis octobre 2021, le titre est sous l’emprise d’une forte tendance à la baisse qui lui a fait perdre les deux tiers de sa valeur, comme l’illustre clairement la ligne pointillée bleue. Il se retrouve aujourd’hui dangereusement sous ses moyennes mobiles de 50 et de 200 jours, qui par surcroit se sont croisées en mars dernier, et qui maintenant pointent toutes deux vers le bas.

La tendance à court terme est aussi baissière, et ne donne aucun signe où cela pourra s’arrêter, constate Monica Rizk. « On ne voit pas où le titre trouverait enfin un niveau de support valable », dit-elle.

 

Le marché des avions d’affaires en effervescence

Faisant abstraction du risque d’une sévère détérioration sur la scène macro-économique, Fadi Chamoun, analyste chez BMO Marchés des capitaux, constate que Bombardier se dirige vers un autre trimestre où elle présentera de bons résultats. « La flotte d’avions d’affaires de Bombardier a volé 16 % plus souvent jusqu’à présent au 2e trimestre qu’à la même période l’année dernière », écrit-il dans son dernier rapport à ses clients. Il maintient sa recommandation de «surperformance» sur le titre et son cours cible est de 63 $, soit huit fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) qu’il prévoit pour l’année financière 2023.

Il concède toutefois qu’une détérioration rapide du contexte macro-économique pourrait compresser le bilan financier du fabricant d’avions d’affaires, et que dans ce scénario, il abaisserait significativement son cours cible jusqu’à 19 $, soit le niveau auquel le titre se négocie actuellement.

Benoit Poirier, analyste chez Desjardins, croit également que Bombardier est en bonne posture pour profiter de la demande pour les jets d’affaires. « La direction poursuit très bien ses initiatives stratégiques qui lui permettront d’élargir ses marges et d’augmenter ses revenus tout en réduisant sa dette », dit-il.

Conséquemment, dans son rapport publié il y a quelques semaines, il maintenait une recommandation d’achat, et son cours cible était de 80 $.

 

 

Sur le même sujet

BRP victime d'une cyberattaque

09/08/2022 | Les Affaires

Les opérations ont été suspendues temporairement, ce qui pourrait retarder certaines transactions.

BRP acquiert une participation dans l'entreprise allemande Pinion GmbH

L'entreprise tirera parti de la technologie de Pinion pour développer de nouveaux produits électriques.

À la une

Polystyvert a les yeux rivés sur sa croissance

19/08/2022 | Benoîte Labrosse

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Depuis 2011, l'entreprise développe un procédé de recyclage de polystyrène par dissolution.

Bourse: Wall Street finit la semaine en berne face à la tension des taux

Mis à jour le 19/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine la semaine dans le rouge.

À surveiller: Walmart, Lightspeed et Alimentation Couche-Tard

19/08/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Walmart, Lightspeed et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes.