Wall Street revient à l'équilibre

Publié le 14/09/2011 à 11:00, mis à jour le 14/09/2011 à 12:01

Wall Street revient à l'équilibre

Publié le 14/09/2011 à 11:00, mis à jour le 14/09/2011 à 12:01

Par AFP

La Bourse de New York évoluait à l'équilibre mercredi en milieu de matinée, les investisseurs se montrant prudents face à la crise en zone euro: le Dow Jones cédait 0,28% et le Nasdaq gagnait 0,42%.

Vers 15H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 30,88 points à 11.074,97 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, prenait 10,66 points à 2.542,81 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de 0,02% (-0,23 point) à 1.172,64 points.

Rassurée par les gages donnés par les banques françaises sur leur solidité, Wall Street avait enregistré une deuxième séance en hausse mardi. Le Dow Jones avait pris 0,40%, le Nasdaq 1,49% et le S&P 500 0,91%.

Après avoir ouvert en hausse, la place new-yorkaise a chuté en milieu de matinée avant d'évoluer à l'équilibre.

"Les ventes de détail n'ont pas été si bonnes que ça en août", a commenté à l'AFP Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital, "et la situation en Europe retient toujours l'attention".

Les ventes de détail ont connu un nouveau coup de frein en août, selon des chiffres publiés mercredi à Washington par le département du Commerce.

Elles sont restées stables par rapport au mois de juillet, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés, a indiqué le ministère, alors que les analystes estimaient qu'elles avaient progressé ce mois-là de 0,2%.

En plus de cet indicateur, Wall Street a subi les remous sur les marchés européens qui ont décroché en raison d'une rumeur voulant que l'Autriche refuse toute augmentation du Fonds européen de stabilité financière (FESF), créé en 2010 pour venir en aide aux pays les plus fragiles de la zone euro.

Il ne s'agissait en fait que d'un simple report de vote au Parlement de Vienne.

Les investisseurs américains se voulaient globalement confiants avant la téléconférence France/Allemagne/Grèce, selon plusieurs analystes.

"Les investisseurs sont optimistes avant la conférence téléphonique prévue entre la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre grec Georges Papandréou", a relevé Andréa Kramer, analyste chez Schaeffer's Investment Research.

Autre nouvelle d'Europe bien accueillie à New York, la confirmation par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, de la présentation d'une étude sur les options possibles en vue de créer des euro-obligations, mécanisme de mutualisation des dettes entre pays de la zone euro.

"C'est très positif", a jugé Peter Cardillo.

"Les discussions sur la proposition d'euro-obligations et l'optimisme avant une conférence téléphonique (...) entre les dirigeants d'Allemagne, de France et de Grèce, semblent avoir une influence positive" sur les marchés, a ajouté Patrick O'Hare, du site d'analyse financière Briefing.com.

Wall Street était également encouragée par la volonté de la Chine d'augmenter ses investissements sur le Vieux Continent, moyennant nombre de conditions, Pékin disant vouloir contenir la crise de la dette européenne.

Du côté des actions, General Electric reculait de 0,19% à 15.38 dollars. Le conglomérat a annoncé mardi soir que le consortium Berkshire Hathaway dirigé par Warren Buffett allait céder pour 3,3 milliards de dollars les actions préférentielles qu'il avait acquises en pleine crise financière, fin 2008.

Le loueur de voitures américain Avis Budget, qui renonce à acheter son concurrent Dollar Thrifty, prenait 2,60% à 12,05 dollars. L'action Dollar Thrifty cédait 0,49% à 64,38 dollars. Celle de Hertz, principal concurrent d'Avis, bondissait de 9,38% à 10,97 dollars.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 1,996% contre 1,994% mardi soir et celui à 30 ans à 3,324% contre 3,321%.

À la une

Le Canada dit non à la 5G de Huawei

16:00 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Ottawa annonce qu’il bannira la technologie de télécommunications 5G de la chinoise Huawei au Canada.

Bourse: inquiète pour la croissance, Wall Street ne parvient pas à stopper sa baisse

Mis à jour à 17:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse, mais les grands indices américains reculent.

Titres en action: Canada Goose, Héroux-Devtek, Lightspeed

Mis à jour à 11:48 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.