Réveille-matin : le plan Obama ne soulage pas les marchés

Publié le 09/09/2011 à 07:20, mis à jour le 09/09/2011 à 07:27

Réveille-matin : le plan Obama ne soulage pas les marchés

Publié le 09/09/2011 à 07:20, mis à jour le 09/09/2011 à 07:27

Par Mathieu Lavallée

Le président américain Barack Obama. Photo : Bloomberg

La présentation hier soir par le président américain Barack Obama de son plan pour relancer l'emploi aux États-Unis ne semble pas avoir rassuré les marchés financiers.

Vers 7h10, Wall Street se dirige vers une ouverture en baisse, alors que la valeur du plan dévoilé hier dépassait les attentes, les premières informations ayant filtré faisant état d'un projet évalué à 300 millions $ US.

Le projet de loi incluant des mesures fiscales et des dépenses de près de 450 milliards $ US reste à être adopté par le Congrès, où les républicains contrôlent la chambre des représentants. Ces derniers ont tout fait ces derniers mois pour réduire au maximum les dépenses du gouvernement pendant la crise du relèvement du plafond de la dette des États-Unis, laissant craindre que le plan d'Obama ne soit pas adopté dans sa totalité.

Vers 7h10, les contrats à terme des indices de la Bourse de New York sont dans le rouge. Selon ces contrats, le S&P 500 dévisse de 5,5 points, à 1 174,5 points, le Dow Jones se déprécie de 37 points, à 11 186 points, et le Nasdaq se replie de 11,75 points, à 2 200 points.

En Europe, le secteur bancaire a recommencé à tirer les marchés vers le bas. Alors qu'approche la mi-séance, Londres perd 0,6 %, Paris trébuche de 1,35 % et Francfort tombe de 1,15 %.

En Asie, les marchés ont conclu la séance de vendredi avec un repli. Tokyo a glissé de 0,61 % et Hong Kong a baissé de 0,23 %.

PLUS :

Bourse : Bernanke supprime les gains

Notre section sur la revue des marchés boursiers

Indicateurs économiques

Statistique Canada a dévoilé un taux de chômage en hausse de 0,1 point de pourcentage pour le mois d'août, à 7,3 %, alors que le pays a perdu 5 500 emplois. Les économistes sondés par Bloomberg s'attendaient à un taux de chômage stable (7,2 %) et à la création de 21 500 emplois.

Aussi, la Société canadienne d'hypothèque et de logement annoncera les mises en chantier du mois d'août. Les économistes tablent sur un léger recul mensuel, le rythme des mises en chantier passant de 205 100 à 200 000.

Puis, la productivité du deuxième trimestre sera rendue publique par Statistique Canada. Les économistes anticipent un recul de 0,7 % au second trimestre par rapport au premier trimestre de l'année.

Aux États-Unis, les inventaires des grossistes seront rendus publics. Les économistes s'attendent à une augmentation de 0,7 % des inventaires.

Actualité

Barack Obama cherche à donner « un choc électrique » à l'économie américaine en proposant au Congrès un plan de près de 450 milliards $ US pour stimuler l'emploi. Ce plan doit cependant être adopté alors que les républicains, qui contrôlent la chambre des représentants, ont tout fait pour réduire les dépenses du gouvernement lors de la crise entourant le relèvement du plafond de la dette américaine.

La Banque Scotia augmente sa présence en Chine et prend une participation de 20 % dans la Banque de Guangzhou. La transaction reste à être approuvée par les autorités réglementaires.

Les résultats décevants depuis deux trimestres chez Transat A.T. a poussé la compagnie à revoir sa haute direction, entraînant le licenciement de deux hauts dirigeants.

L'un des actionnaires de Yahoo! veut brasser la cage et réclame des modifications au conseil d'administration, critiquant une série de décisions désastreuses depuis 2008.

Résultats

Au Canada, Lululemon publiera ses résultats trimestriels. Les analystes sondés par Bloomberg s'attendent à un bénéfice par action de 22,2 cents.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour il y a 4 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.