Les marchés: l'incertitude fait plonger le TSX

Publié le 26/09/2008 à 00:00

Les marchés: l'incertitude fait plonger le TSX

Publié le 26/09/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde

«L’attente du plan de rescousse du système financier crée de l’incertitude, ce qui est habituellement très mauvais pour les indices boursiers», estime Charles Huot, directeur général actions institutionnelles chez BMO Marchés des capitaux.

L’indice S&P/TSX a terminé la journée de vendredi sur un plongeon de 420 points (3,35%) à 12 126.

Aux É-U, le Dow Jones a effectué un bond de dernière minute pour terminer la séance sur un gain de 121 points (1,1%) à 11 143, alors que le S&P/500 est demeuré au neutre à 1 213.

De son côté, le Nasdaq a reculé d'un petit 3 points (0,15%) à 2 183.

Charles Huot souligne que le plan de sauvetage a aussi pris une allure politique: «De nombreux Américains sont contre le plan, car au bout du compte, c’est le contribuable qui va payer pour les problèmes de Wall Street. Il n’est donc pas surprenant de voir que le candidat républicain John McCain, en retard dans les sondages, s’y oppose, alors que le démocrate Barack Obama l’a appuyé», dit-il.

Selon M. Huot, certains souhaiteraient qu’en retour de l’aide gouvernementale, les sociétés en manque de liquidités émettent des actions ou d’autres titres, ce qui ferait profiter le trésor public au moment d’une éventuelle reprise. «Certains financiers avancent également que le Secrétaire au Trésor américain Henry Paulson voudrait éviter que ses “amis” de Wall Street ne souffrent pas de l’effet de dilution qu’engendrerait le recours aux liquidités gouvernementales», dit-il.

Henry Paulson est l’ancien président du conseil de la firme Goldman Sachs. À ce propos, la société a bénéficié d’une injection de capitaux de 5 milliards de dollars américains du milliardaire investisseur Warren Buffett. «M. Buffett est entré au capital de Goldman Sachs avec son investissement. Dans ce contexte, de nombreux financiers ne voient pas pourquoi le gouvernement américain ne retirerait pas les mêmes bénéfices avec son plan de sauvetage», explique Charles Huot.

Au Canada, difficile de passer sous silence le plongeon de Research in Motion vendredi. Le titre de RIM a perdu 27,79 dollars (27,51%) à 73,21 dollars à la Bourse de Toronto au lendemain du dévoilement de résultats financiers décevants.

«La société a dévoilé des prévisions de marges bénéficiaires décevantes pour les deux prochains trimestres», résume Charles Huot. «Comme le titre se négociait à un cours/bénéfice élevé, RIM a subi une véritable correction», dit-il.

M. Huot affirme que la capitalisation boursière de Research in Motion a fondu de 15,75 milliards de dollars durant la seule séance de vendredi.

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.