Les marchés : Toronto et New York dans le rouge

Publié le 06/11/2008 à 00:00

Les marchés : Toronto et New York dans le rouge

Publié le 06/11/2008 à 00:00

À la clôture, l’indice torontois S&P/TSX cède 331,79 points, soit un repli de 3,36 %. Il se situait à 9555,41. Tous les secteurs affichent un recul quotidien, à l’exception de celui de la consommation de base.

Aux États-Unis, le Dow Jones perd 443,48 points, à 8695,79. Il s’agit d’une baisse de 4,85 %. Toutes les composantes de l’indice ont perdu du terrain.
Le S&P 500 cède 47,89 points, à 904,88, alors que l’indice Nasdaq recule de 72,94 points, à 1608,70.

Le pétrole perd 4,53 dollars américains, à 60,77 dollars américains. L’or recule de 10,20 dollars américains, pour s’établir à 732,20 dollars américains. Le dollar canadien poursuit sa lente descente en se repliant de 1,77 cent, à 0,8373 dollar américain.

«La volatilité ne prendra pas de repos. Les données de l’emploi (vendredi) viendront probablement confirmer que nous connaîtrons une récession mondiale, longue et profonde», dit Sébastien Lavoie, économiste pour Valeurs Mobilières Banque Laurentienne.
Recul en Europe

Les marchés européens ont fortement reculé ce jeudi, dans le sillage de la chute des places financières asiatiques.

La seconde révision à la baisse en un mois des prévisions de croissance économique mondiale du Fonds Monétaire international a semé l’émoi parmi les investisseurs. Le FMI entrevoit une croissance de 2,2 % en 2009. En octobre, l’organisme prévoyait un taux de 3%.


À Paris, l'indice CAC 40 baisse de 6,38 %, à 3387,25, alors qu'à Francfort, le DAX a perdu 6,84 %, à 4813,57. À Londres, l'indice FTSE 100 est en baisse de 5,7 %, pour s’établir à 4272,41.

Les investisseurs du vieux continent ne semblent guère ému des efforts des banques centrales pour relancer l’activité économique.

Plus tôt dans la journée, les indices boursiers ont dégringolé. Le Nikkei japonais a clôturé en baisse de 6,53 %. À Hong Kong, le Hang Seng a chuté de 7,08 %. Le Kospi sud-coréen a dégringolé de 7,56 %. Les marchés de Singapour, d'Australie et de Chine ont également diminué, soit de 2% à 4 %.

À la une

Pourquoi TaĂŻwan est crucial pour votre entreprise

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

Ă€ surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.