Les marchés: l'or à un sommet historique

Publié le 03/11/2009 à 16:15

Les marchés: l'or à un sommet historique

Publié le 03/11/2009 à 16:15

Par Denis Lalonde

Le prix de l'or a atteint un nouveau sommet historique. Photo: Bloomberg.

Le prix de l’once d’or a atteint un nouveau sommet historique mardi, ce qui a contribué à faire progresser la Bourse de Toronto.

L’indice torontois S&P/TSX a terminé la journée sur un gain de 147 points (1,36%) à 11 025, grâce entre autres à la progression du secteur des matériaux (3,75%) et des technologies de l’information (4,79%).

«La Banque centrale de l’Inde a acheté 200 tonnes métriques d’or au Fonds monétaire international. Avant l’annonce, l’or était déjà légèrement à la hausse, mais c’est par la suite que la remontée s’est accentuée», explique Stephen Gauthier, stratège et gestionnaire de portefeuille principal chez Demers Valeurs mobilières.

L’Inde a payé la rondelette somme de 6,7 milliards de dollars américains au FMI pour acquérir cet or.

Le prix du précieux métal a fortement réagi en terminant la journée sur un gain de 31,2 dollars américains (2,96%) à 1 085 dollars l’once, fracassant son précédent record de 1 067 dollars atteint en octobre.

Le dollar canadien a profité de la situation pour avancer de 0,99 cent à 93,77 cents américains.

M. Gauthier souligne également le rachat du transporteur ferroviaire Burlington Northern Santa Fe par Berkshire Hathaway, dirigée par le milliardaire Warren Buffett, dans une transaction évaluée à 44 G$ US : «L’annonce de la transaction a eu un impact positif sur les titres du CN et du CP au Canada, qui ont terminé la journée sur des hausses respectives de 1,56% et de 2,94%», dit-il.

PLUS : Berskshire Hathaway achète Burlington Northern Santa Fe

De plus, le titre de Research in Motion s’est offert un rebond après plusieurs séances consécutives de baisses. L’action de l’entreprise a grimpé de 3,55 dollars (5,9%) à 63,70 dollars à la Bourse de Toronto.

Aux États-Unis, n’eût été de ces nouvelles, les marchés auraient pu subir une bonne dégringolade. «Aux É-U, les marchés sont plutôt en mode correction. À ce jour, les bénéfices au 3e trimestre sont supérieurs aux prévisions, mais ce n’est pas le cas des revenus. Les nouvelles semblent confirmer qu’une certaine reprise s’installe mais également que des gros problèmes persistent», explique Stephen Gauthier.

Ce dernier cite notamment les faillites personnelles qui ont atteint 131 200 personnes en octobre, en hausse de 25% par rapport à la période correspondante il y a un an.

Il s’agit de la pire performance mensuelle de l’économie américaine depuis 2005, selon des données de l’entreprise Jupiter ESources LLC.

Les autorités ont jeté le blâme sur la hausse du taux de chômage et sur la baisse de valeur de l’immobilier pour expliquer l’augmentation des faillites personnelles.

Depuis le début de l’année, c’est 1,2 million d’Américains qui ont déclaré faillite, comparativement à 1,1 million pour l’ensemble de 2008.

À New York, le Dow Jones a terminé la journée sur une baisse de 17 points (0,18%) à 9 771, le S&P/500 a progressé de 2 points (0,24%) à 1 045 et le Nasdaq a gagné 8 points (0,4%) à 2 057.

Le prix du baril de pétrole a terminé la journée sur un gain de 1,47 dollar américain à 79,60 dollars au Nymex.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

21/01/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.