Les marchés au neutre après la Fed

Publié le 04/11/2009 à 16:24

Les marchés au neutre après la Fed

Publié le 04/11/2009 à 16:24

Par Denis Lalonde

L'or attire encore les regards. Photo: Bloomberg.

Les marchés boursiers nord-américains ont joué au yo-yo toute la journée pour finalement terminer la journée sur de maigres gains, influencés par le communiqué de la Réserve fédérale américaine qui demeure prudente face à la reprise économique.

«Le communiqué de la Réserve fédérale est demeuré pratiquement inchangé par rapport au précédent», soutient Michel Pelletier, premier vice-président, titres à revenus fixes, d'Investissements Standard Life.

Ce dernier précise que la Fed est toujours d’avis qu’en raison de la capacité de production excédentaire au pays, les pressions sur les coûts devraient demeurer extrêmement faibles. «Cela signifie que l’inflation devrait demeurer sous contrôle pour un certain temps et que les taux d’intérêt vont rester à leur niveau actuel (0 à 0,25%) pour une période prolongée», dit-il.

M. Pelletier souligne également la publication des chiffres de la firme ADP qui font état d’une perte de 203 000 emplois en octobre aux États-Unis. «Les analystes prévoyaient la suppression de 198 000 emplois. Les chiffres d’ADP ne sont donc pas trop sous la cible. Toutefois, certains analystes commençaient à penser que les pertes d’emplois allaient être ramenées à zéro en octobre ou en novembre… Ces prévisions ont toutes été revues à la baisse ce matin», affirme-t-il.

L’indice ISM non manufacturier a reculé à 50,6% en octobre, lui qui était de 50,9% en septembre. L’indice mesure l’évolution de l’activité des services aux États-Unis. Un indice supérieur à 50 indique qu’une majorité de sociétés croient que leur situation économique s’améliore. Les analystes anticipaient que l’indice allait grimper à 51,5%.

«La composante de l’emploi de l’indice ISM non manufacturier a été beaucoup plus faible que prévu, à 41,1%, elle qui était de 44,3% le mois précédent. Elle a chuté pour la première fois depuis juillet et est à son plus bas niveau depuis mai», dit M. Pelletier.

À Toronto, l’indice S&P/TSX a grimpé de 45 points (0,41%) à 11 071 en raison d’une autre montée du prix de l’once d’or.

Le précieux métal a clôturé la séance sur un gain de 2,1 dollars américains (0,19%) à 1 087 dollars après avoir touché un sommet de 1 095 dollars en matinée.

Le prix du baril de pétrole brut a grimpé de 80 cents (1,01%) à 80,21 dollars américains.

Le dollar canadien a gagné 0,41 cent à 94,03 cents américains.

À New York, le Dow Jones s’est apprécié de 30 points (0,31%) à 9 802, alors que le S&P/500 et le Nasdaq sont demeurés pratiquement stables à 1 046 points et 2 055 points respectivement.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.