Bourse: Wall Street poursuit son repli, dans l'attente de la Fed

Publié le 04/03/2015 à 07:28

Bourse: Wall Street poursuit son repli, dans l'attente de la Fed

Publié le 04/03/2015 à 07:28

Photo: Shutterstock

Les Bourses américaines devaient amorcer la séance de mercredi comme elles ont terminé celle de la veille, en baisse.

Voici l’état de la situation vers 7h15 sur les marchés précédant l'ouverture officielle:

Les contrats à terme sur l’indice S&P 500 perdent 0,33%

Les contrats à terme sur l’indice Dow Jones reculent de 0,29%

Les contrats à terme sur l’indice Nasdaq fléchissent de 0,27%.

Le pétrole évolue de façon constrastée. Le baril de Brent, référence au Québec, perd 0,6%, mais le WTI recule de 0,48%.

Au Canada, la Banque du Canada dévoile sa décision sur le taux directeur à 10h ce matin.

La banque centrale américaine pourrait donner une orientation aux Bourses cet après-midi, tandis qu’elle publiera son Livre Beige sur l'état de la reprise aux États-Unis, à 14h.

Sur le front économique européen, les investisseurs ont pris connaissance d'une accélération de la croissance de l'activité économique en février dans la zone euro, avec un indice PMI au plus haut depuis sept mois, soutenu par une hausse de la production dans les quatre principales économies de l'union monétaire, selon Markit.

Les investisseurs du Vieux continent attendent avec impatience la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) demain.

Parmi les titres en action, TransForce (Tor., TFI) sera à surveiller. Le titre a perdu du terrain hier après la publication de ses résultats du quatrième trimestre. Benoit Poirier, de Desjardins marchés des capitaux, maintient sa recommandation d’achat pour le titre et sa cible de 32$.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…