Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 28/11/2022 à 08:08, mis à jour le 28/11/2022 à 08:13

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 28/11/2022 à 08:08, mis à jour le 28/11/2022 à 08:13

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux baissaient lundi en milieu de séance européenne, poussés à la prudence par les manifestations en Chine qui soulèvent des inquiétudes concernant la seconde économie mondiale.

Les indices boursiers à 08h00

Les contrats à terme du Dow Jones affichaient un recul de 182,00 points (-0,53%) à 34 174,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 lâchaient 29,00 points (-0,72%) à 4 003,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq perdaient 81,25 points (-0,69%) à 11 701,50 points.

À Londres, le FTSE 100 retraitait de 31,71 points (-0,42%) à 7 454,96 points. À Paris, le CAC 40 baissait de 61,85 points (-0,92%) à 6 650,63 points. À Francfort, le DAX cédait 138,78 points (-0,95%) à 14 402,60 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a retraité de 120,20 points (-0,42%) à 28 162,83 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a lâché 275,64 points (-1,57%) à 17 297,94 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain retraitait de 2,35 $US (-3,08%) à 73,93 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord retraitait de 2,68 $US (-3,20%) à 80,95 $US.

Le contexte

En Asie, Hong Kong (-1,57%) a été la plus affectée par ces protestations contre les restrictions anti-COVID, qui semblent être les plus importantes depuis les émeutes prodémocratie de 1989. Shanghai et Tokyo ont aussi perdu du terrain. 

Le yuan ne reculait plus que de 0,45% face au dollar à 0,1389 dollar pour un yuan, après avoir chuté de 1% plus tôt. Le yen s’appréciait lui de 0,71% à 138,22 yens pour un dollar.

Les prix du pétrole reculaient aussi, lestés par la situation économique et épidémique de la Chine. Le baril de Brent de Mer du Nord pour livraison en janvier reculait de 2,71% à 81,44 dollars et celui de WTI à même échéance perdait 2,86% à 74,10 dollars. 

Les manifestations sont le point d’orgue d’une grogne populaire qui n’a cessé de monter ces derniers mois en Chine, l’un des derniers pays au monde à appliquer une stricte politique «zéro Covid».

«Les manifestations contre la politique zéro Covid en Chine ont entamé les espoirs sur la réouverture» de l’économie chinoise, commente Kit Juckes, analyste de Société Générale.

«Le meilleur scénario serait un nouvel assouplissement (de la politique zéro Covid, NDLR) et une réouverture du pays, mais la vitesse à laquelle les choses se sont détériorées pendant le week-end suggère que le gouvernement doit agir rapidement», estime Stephen Innes, analyste de SPI Asset management. «Le risque d’escalade de la situation à partir de maintenant et de volatilité à court terme reste élevé.»

Un journaliste de l’AFP a constaté l’arrestation de deux personnes lundi à Shanghai sur le lieu d’une manifestation, mais la police de la ville n’a pas indiqué le nombre de détentions durant le week-end.

«Même si la situation chinoise crée une certaine incertitude, les perspectives économiques et la réaction des banques centrales restent les principales préoccupations des marchés», rappelle Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de La Banque Postale AM.

Les investisseurs scrutent par ailleurs les informations concernant les politiques monétaires des banques centrales et surtout celle de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Dans ce cadre, les chiffres de l’emploi américain de vendredi sont particulièrement attendus, tout comme la prise de parole mercredi du président de la Fed Jerome Powell. 

«Les consommateurs américains semblent se porter bien. Bien que les économies réalisées lors de la pandémie soient épuisées, le Black Friday a donné lieu à de nouveaux records de ventes en ligne. Apparemment, les gens utilisent à nouveau davantage le crédit pour pouvoir effectuer leurs achats», constate Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

Quant à la Banque centrale européenne (BCE), elle a rapporté lundi une légère décélération de la croissance des crédits accordés par les banques au secteur privé en octobre, une première depuis mars, ce qui suggère que le pic d’inflation pourrait être atteint en zone euro. 

Le titre de Telecom Italia (TIM) baissait de 0,22% à Milan, après avoir chuté de plus de 4% peu après l’ouverture, accusant le coup des informations de presse selon lesquelles le gouvernement Meloni s’oppose à une offre de la Caisse des dépôts italienne (CDP) pour le réseau de l’opérateur historique.

L’euro gagnait 0,66% à 1,046 4 dollars US, profitant encore de commentaires de membres de la BCE la semaine dernière qui laissaient entrevoir une poursuite des hausses de taux de l’institution.

La livre reculait de 0,12% à 1,207 7 dollars US. 

Le bitcoin cédait 2,20% à 16 205 dollars au même moment.

Sur le même sujet

Bourse: l'indice phare de la Bourse de Toronto avançait en fin de matinée

Mis à jour à 12:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street ouvre en baisse, étourdie par le bond des créations d'emplois

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour à 08:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales assombries par les résultats de la tech américaine.

OPINION Bourse: Wall Street boosté par Facebook
Mis à jour le 02/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 02/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street finit dans le vert après la modeste hausse des taux de la Fed
Mis à jour le 01/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Repenser les pratiques des cabinets comptables

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Lorsque vient le temps d’intégrer les facteurs ESG, ils sont logés à la même enseigne que leurs clients.

Les nouveaux défis des CPA

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Les CPA sont de plus en plus appelés à réduire les risques de sombrer dans le piège.

La percée de l’emprunt durable

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Ce type d'emprunt pose certains défis que les CPA contribuent à surmonter.