Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 26/05/2022 à 08:32, mis à jour le 26/05/2022 à 08:35

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 26/05/2022 à 08:32, mis à jour le 26/05/2022 à 08:35

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux évoluaient sur un faux plat jeudi, dans le calme après la publication du compte-rendu de réunion de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed), et alors qu'un jour férié éloigne les investisseurs européens des marchés.

Après un début de séance sans grand mouvement, les indices européens étaient toujours orientés à la hausse. Wall Street devrait également progresser en douceur à l'ouverture. 

 

Les indices boursiers à 08h27

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones avançaient de 162,00 points (+0,51%) à 32 238,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 avançaient de 18,75 points (+0,47%) à 3 995,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq récoltaient 22,75 points (+0,19%) à 11 965,00 points.

À Londres, le FTSE 100 gagnait 3,87 points (+0,05%) à 7 526,62 points. À Paris, le CAC 40 haussait de 42,07 points (+0,67%) à 6 340,71 points. À Francfort, le DAX montait de 104,23 points (+0,74%) à 14 112,16 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a descendu de 72,96 points (-0,27%) à 26 604,84 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a reculé de 55,07 points (-0,27%) à 20 116,20 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain affichait une hausse de 0,58 $ US (+0,53%) à 110,91 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord haussait de 0,41 $ US (+0,36%) à 114,44 $ US.

 

Le contexte

Les investisseurs réagissaient «relativement favorablement aux minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale», selon Neil Wilson, analyste de Markets.com., lors de laquelle la Fed a relevé ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage.

Dans ce compte-rendu sans surprise, les membres du Comité monétaire ont assuré être déterminés à faire fortement ralentir l'inflation, et la plupart d'entre eux ont estimé que plusieurs nouvelles hausses des taux d'un demi-point seraient «probablement nécessaires».

Signal apprécié du marché, aucun des responsables de la Fed n'a évoqué la nécessité d'un tour de vis monétaire plus fort, de 0,75 point de pourcentage.

«Les marchés se sont déjà habitués à l'idée de nouvelles hausses de taux de 50 points de base en juin et en juillet, et à d'autres hausses à venir», rappelle Michael Hewson, analyste de CMC Markets, qui souligne par ailleurs que les membres de la Fed ne sont toujours pas d'accord sur le niveau d'un taux dit «neutre», c'est-à-dire qui ne stimule ni ne ralentis l'économie.

Le dollar a dans un premier temps été renforcé par cette publication. Mais, après avoir plié de 0,5% la veille, l'euro remontait jeudi de 0,24% à 1,0707 $ US, vers 7h40, heure du Québec.

En Asie, Shanghai a clôturé en hausse et Hong Kong en baisse, ces marchés étant plombés par les commentaires du premier ministre chinois qui a estimé que l'économie de son pays était à un «moment critique» face à des difficultés «plus importantes encore qu'en 2020» face à la COVID-19.

Jeffrey Halley, analyste d'Oanda, avance par ailleurs que «les informations selon lesquelles le port de Shanghai est à nouveau opérationnel à 95% semblent avoir remonté le moral des Chinois (…) et les diverses exhortations aux banques pour qu'elles prêtent aux petites entreprises ont également amélioré le moral» des investisseurs asiatiques.

Elon Musk a élevé à 33,5 milliards de dollars américains la somme apportée directement par l'entrepreneur et ses partenaires pour le rachat de Twitter, abaissant encore le montant emprunté à des banques. L'annonce faisait bondir Twitter de 5,65% dans les échanges électroniques d'avant-séance.

Le géant chinois de l'internet Baidu a subi une perte de 120 millions d'euros au premier trimestre, mais son chiffre d'affaires est ressorti au-dessus des attentes et en progression de 1%. Le titre grimpait de 5,78% dans les échanges précédant l'ouverture de Wall Street.

Dans le même temps, l'action Nvidia chutait de 4,47%, après que le géant des processeurs et cartes graphiques a présenté des perspectives décevantes en raison des confinements anti-COVID en Chine et de la guerre en Ukraine, selon Bloomberg.

Le gouvernement britannique va étudier l'impact pour la sécurité nationale de l'augmentation de l'investissement du groupe français Altice dans l'opérateur historique britannique BT, qui reculait de 3,48% à Londres. Le milliardaire Patrick Drahi, patron d'Altice, avait annoncé en décembre augmenter sa participation de 12,1 à 18% dans BT, dont il était déjà premier actionnaire.

Les prix du pétrole étaient en petite hausse, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis, alors qu'un possible embargo européen sur le pétrole russe reste aussi en toile de fond.

Le bitcoin fléchissait de 2,22% à 29 110 $ US.

Sur le même sujet

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Marchés: répit sur les actions, tension sur les taux. Wall Street était fermée.

OPINION Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié
Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street conclut dans le rouge son pire semestre depuis 1970
Mis à jour le 30/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»