Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 14/09/2021 à 08:18

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 14/09/2021 à 08:18

(Photo: Getty Images)

Wall Street s'annonçait dans le rouge à l'ouverture mardi, en amont de la publication des chiffres de l'inflation américaine, tandis que la situation financière du géant immobilier Evergrande a pesé sur les marchés chinois.


Les indices

Aux États-Unis, vers 8h00, les contrats à terme du Dow Jones perdaient 44 points, ou de 0,13%, à 34 826 points. Ceux du S&P 500 baissaient de 4,75 points ou de 0,11% à 4 464,25 points alors que ceux du Nasdaq diminuaient de 29,50 points, ou de 0,19%, à 15 407,25 points.

En Europe, les résultats étaient à la baisse. À Londres, le FTSE 100 perdait 0,38%. À Paris, le CAC 40 descendait de 0,53% et à Francfort, le DAX oscillait l'équilibre avec une légère baisse de 0,04%.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a augmenté de 0,73% et le Hang Seng de Hong Kong a perdu 1,21%.

 

Le contexte

Les marchés sont aussi dans l'attente de l'indice des prix à la consommation (IPC) en août aux États-Unis, principal point d'attention du jour. 

«Le développement de l'inflation est actuellement un thème central», constate Andreas Lipkow pour Comdirect.

D'autant plus que vendredi, les marchés ont déjà dû digérer une hausse record en août (+8,3%) de l'indice des prix de gros des biens et services aux États-Unis.

«De plus en plus d'économistes doutent du caractère transitoire de l'inflation», estime Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance. Et «la Fed pourrait, elle aussi, ajuster son opinion, renforçant du même coup les anticipations d'une baisse prochaine des rachats d'actifs», un soutien crucial pour les marchés financiers. 

Le Royaume-Uni, où le taux de chômage a baissé à 4,6%, a décidé de reporter l'introduction des contrôles douaniers complets sur les importations en provenance de l'Union européenne.

Les Bourses chinoises ont fini dans le rouge. La déclaration du géant de l'immobilier Evergrande a fait s'accélérer la baisse des indices boursiers de Hong Kong et de Shanghai. 

Le groupe chinois a perdu 11,87% après avoir indiqué faire face à une «pression énorme» sur le plan financier et prévenu qu'il pourrait ne pas honorer ses obligations envers ses créanciers.

Une éventuelle liquidation de ce géant de l'immobilier aurait des conséquences considérables, non seulement sur l'économie chinoise, mais aussi sur la «stabilité sociale» chère aux dirigeants chinois.

Mardi, des dizaines de personnes ont manifesté devant le siège du groupe à Shenzhen, s'inquiétant de ne pas revoir leur investissement. 

Les valeurs du secteur se replient, après la publication d'une note d'AlphaValue estimant que la «prospérité commune» voulue par président chinois «révèle la vulnérabilité» de l'industrie du luxe. 

AlphaValue abaisse donc sa recommandation pour les actions LVMH, Kering et Prada.

À Paris, Kering (-4,06% à 649,50 euros), LVMH (-2,09% à 643,30 euros) et Hermès (-1,60% à 1 258,50 euros) tiraient le CAC 40 vers le bas.

À Hong Kong, Prada a perdu 5,33%.

Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, propriétaire de CMI France qui édite notamment «Elle», «Arts & décoration» ou «Marianne», a pris 5% du capital du groupe TF1 (+2,24% à 8,69 euros), a appris l'AFP auprès de TF1.

À Londres, JD Sports Fashion s'envolait de 7,72% à 1 130 pence grâce à des résultats semestriels record.

L'action du laboratoire franco-autrichien Valneva rebondissait de 4,30% à 12,14 euros, au lendemain d'une chute de plus de 40% enregistrée après la résiliation de son contrat avec le gouvernement britannique, portant sur 100 millions de doses de vaccin contre la COVID-19. Valneva a par ailleurs annoncé avoir terminé le recrutement de personnes âgées pour un essai de phase 3 sur son candidat-vaccin. 

Les prix du pétrole montaient mardi à leur plus haut niveau depuis près d'un mois et demi, dopés par les perturbations de la production aux États-Unis en pleine saison des ouragans.

Vers 7 h 40, heure du Québec, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre gagnait 0,58% à 73,95 dollars américains à Londres, par rapport à la clôture de la veille.

À New York, le baril américain de WTI pour octobre progressait de 0,45% à 70,77 $US.

L'euro était stable (-0,02%) face au billet vert à 1,181 0 $US.

Le bitcoin prenait 1,67% à 45 940 $US.

 

Du côté du pétrole

Vers 8h00, le prix du baril de WTI américain montait de 0,10% à 70,52 $US et le baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,20% à 73,66 $US.

Sur le même sujet

Titres en action: Toast, Sony India, ZEE, Aurora Cannabis, Dynacor, ...

Mis à jour le 22/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Bourse: Wall Street termine en hausse, plus marquée par Evergrande que par la Fed

Mis à jour le 22/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre sa meilleure séance en deux mois.

À la une

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

22/09/2021 | lesaffaires.com

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Merci pour tout, Louise

22/09/2021 | Marine Thomas

Si vous aussi, vous avez une personne que vous admirez dans votre entourage, n’attendez pas, dites-lui maintenant.

À la une: trouver de nouvelles façons de s'approvisionner

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...