Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 05/12/2022 à 08:17, mis à jour le 05/12/2022 à 08:24

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 05/12/2022 à 08:17, mis à jour le 05/12/2022 à 08:24

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses occidentales manquaient de dynamisme lundi après plusieurs semaines de solides hausses et ne bénéficiaient plus de la perspective d’une réouverture de l’économie chinoise, qui a pourtant permis à Hong Kong de bondir de 4,5%.  

 

Les indices boursiers à 08h15

Les contrats à terme du Dow Jones reculaient de 162,00 points (-0,47%) à 34 297,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 baissaient de 20,75 points (-0,51%) à 4 054,75 points. Les contrats à terme du Nasdaq affichaient un recul de 52,00 points (-0,43%) à 11 958,25 points.

À Londres, le FTSE 100 récoltait 18,41 points (+0,24%) à 7 574,64 points. À Paris, le CAC 40 baissait de 39,24 points (-0,58%) à 6 703,01 points. À Francfort, le DAX retraitait de 79,10 points (-0,54%) à 14 450,29 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a gagné 42,50 points (+0,15%) à 27 820,40 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a avancé de 842,94 points (+4,51%) à 19 518,29 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain progressait de 2,27 $US (+2,84%) à 82,25 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord affichait une hausse de 2,39 $US (+2,79%) à 87,96 $US.

 

Le contexte

Stephen Innes, analyste de SPI Asset Management, prévoit «un peu de répit cette semaine, car le calendrier économique est relativement léger, en particulier avec la Fed qui entre dans sa période d’interdiction de communication avant la réunion du comité de politique monétaire du 14 décembre».

Les banques centrales restent la principale préoccupation des investisseurs, qui tentent de jauger l’ampleur de la récession qui menace l’économie, conséquence de la hausse des taux d’intérêt. 

Avant cette échéance, seuls quelques indicateurs sont à l’agenda: les chiffres des prix à la production et à la consommation aux États-Unis en novembre, le PIB de la zone euro au troisième trimestre et des indicateurs d’activité PMI en Europe. 

L’activité du secteur privé en France s’est contractée en novembre, une première en près de deux ans, selon l’indice PMI composite de S&P Global. 

«Conjuguée à la faiblesse des carnets de commandes, la baisse de l’activité du secteur des services accroît le risque de contraction du PIB français au quatrième trimestre», a prévenu Joe Hayes, économiste à S&P Global, dans le communiqué.  

Les marchés actions chinois ont grimpé lundi et notamment l’indice technologique au sein de la Bourse de Hong Kong qui s’est envolé de plus de 9%. L’indice phare de cette place financière, le Hang Seng, a lui pris 4,5%. 

Plusieurs villes chinoises, dont Pékin, Shanghai, Wuhan et Zhengzhou ont assoupli leurs mesures anti-Covid et réduit l’exigence de test PCR pour accéder à des lieux publics.

"L’effet sur l’économie des règles du zéro-covid a été souligné par les dernières données PMI du Caixin montrant que l’activité dans le secteur des services a atteint son plus bas niveau depuis six mois", commente Susannah Streeter, analyste de Hargreaves Landsdown.

«Trouver un équilibre entre mesures de contrôle du Covid-19 et croissance économique est redevenu une question centrale», selon l’économiste Wang Zhe, qui souligne que «la manière dont les autorités locales appliqueront ou non ces instructions (d’optimisation de la politique sanitaire, NDLR) sera déterminante».

Le yuan bondissait par rapport aux autres devises, il grimpait de 1,52% à 6,95 yuans pour un dollar. 

Les prix du pétrole montaient au lendemain d’une réunion de l’OPEP+ qui a maintenu sa stratégie actuelle, alors que l’embargo européen et le plafonnement du prix du brut russe par le G7, l’UE et l’Australie est entré en vigueur.

Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane pourrait investir dans Credit Suisse First Boston, le pan de la banque d’investissement qui doit être détaché du reste de la deuxième banque helvétique, affirme lundi le Wall Street Journal (WSJ). 

A Zurich l’action Crédit Suisse grimpait de 3,66%, mais affiche toujours une chute de plus de 60% depuis le début de l’année.

Le dollar reculait lundi à un plus bas depuis plus de cinq mois face à l’euro, les investisseurs délaissant la valeur refuge avec l’assouplissement de règles sanitaires en Chine.

L’euro gagnait 0,37% à 1,0574 $US pour un euro. Le dollar US perdait 0,19% face à la livre à 0,812 7 livre pour un dollar. 

Le bitcoin montait de 0,82% à 17 255 dollars.

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Du soulagement en Europe et un léger repli attendu à Wall Street

OPINION Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par Powell et Microsoft
Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi
Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street clôt en baisse, plombée par le secteur technologique
Mis à jour le 06/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.