Wall Street conclut en ordre dispersé son meilleur mois de l'année

Publié le 30/11/2023 à 09:58, mis à jour le 30/11/2023 à 17:00

Wall Street conclut en ordre dispersé son meilleur mois de l'année

Publié le 30/11/2023 à 09:58, mis à jour le 30/11/2023 à 17:00

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé jeudi la dernière séance de novembre, le meilleur mois de l'année jusqu'ici pour les indices.

La Bourse de Toronto a quant à elle gagné plus de 100 points jeudi, grâce à la vigueur des valeurs financières, industrielles et des télécommunications.

  Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a clôturé en hausse de +120,09 points (+0,60%) à 20 236,29 points.

À New York, le S&P 500 a avancé de +17,22 points (+0,38%) à 4567,80 points.

Le Nasdaq a terminé en baisse de -32,27 points (-0,23%) à 14 226,22 points.

Le DOW a avancé de +520,47 points (+1,47%) à 35 950,89 points.

Le huard a progressé de +0,0012 $US (+0,1673%) à 0,7372 $US.

Le pétrole a cédé -2,40 $US (-3,08%) à 75,46 $US.

L'or a clôturé en baisse de -11,40 $ US (-0,55%) à 2055,70 $US.

Le bitcoin a baissé de -25,00 $US (-0,07%) à 37 731,25 $US.

 

Le contexte

Sur le mois, le Dow Jones et l'indice élargi, le plus représentatif du marché américain, ont tous deux avancé de plus de 8% tandis que le Nasdaq a grimpé d'environ 10%.

Novembre se révèle le meilleur mois depuis juillet 2022 pour le S&P 500 et le Nasdaq tandis que le Dow Jones affiche sa meilleure performance mensuelle depuis octobre 2022.

Jeudi toutefois, le secteur de la technologie n'a pas suivi l'élan du Dow Jones, semblant un peu déçu des chiffres de l'inflation américaine.

Certes la hausse des prix a continué à ralentir en octobre aux États-Unis, tombant à 3,0% sur un an, contre 3,4% en septembre, selon l'indice PCE, jauge privilégiée par la Fed. Sur un mois, les prix sont restés stables en novembre (+0,0%), alors qu'ils avaient augmenté de 0,4% le mois précédent.

Mais l'inflation sous-jacente, hors coûts alimentaires et énergétiques, à laquelle la Fed prête grande attention, est encore vivace. Elle présente une hausse de 0,2% sur le mois et de 3,5% sur l'année, «ce qui est encore bien au-dessus de la cible des 2% de la Fed», a souligné Patrick O'Hare de Briefing.com.

L'inflation «va dans la bonne direction heureusement, mais pas d'une manière qui permette de penser que la Fed va réduire les taux bientôt», a-t-il ajouté. Or, les sociétés technologiques sont très sensibles aux taux d'intérêt dont la montée renchérit leurs investissements et freine leurs projections de bénéfices.

«Je pense qu'on a été légèrement déçu des chiffres de l'inflation. Les taux obligataires sont remontés et cela était suffisant pour doucher l'enthousiasme du secteur technologique», a expliqué Jack Ablin, de Cresset à l'AFP.

La vive remontée des bons du Trésor qu'on a connue en novembre «commence à fatiguer», a ajouté l'analyste soulignant que ce rebond des obligations (qui va de pair avec un recul de leurs rendements) «a été un des plus forts depuis vingt ans».

Les taux obligataires se sont tendus à 4,35% pour ceux à dix ans, contre 4,25% la veille, qui était un plus bas en deux mois et demi.

Du côté des valeurs, Salesforce (CRM), le géant des logiciels de relations clients qui fait partie du Dow Jones, a nettement relevé ses prévisions de bénéfices pour le quatrième trimestre ce qui a dopé le titre (+9,35% à 251,90$US) et entraîné l'indice des valeurs vedettes.

De même pour la firme de stockage sur le cloud Snowflake (SNOW) dont l'action a bondi de 7,01% à 187,68$US après la publication de chiffres trimestriels solides.

Le constructeur automobile Ford (F) s'est délesté de 3,21% à 10,26$US après avoir reconnu que la grève de six semaines lui a coûté 1,7 milliard de dollars américains (G$US), davantage que pour son rival General Motos (GM, +0,25% à 31,60$US).

Les actions de la biotech ImmunoGen (IMGN) se sont envolées de 82,75% à 29,35$US alors que la société spécialisée dans le traitement du cancer va être rachetée par les laboratoires AbbVie pour 10,1G$US, soit plus de 31$US l'action. L'action AbbVie (ABBV) est montée de 2,81% à 142,39$US.

Le titre de la compagnie de livraison d'hydrocarbures Phillips 66 (PSX) a été encore recherché pour la deuxième séance d'affilée (+5,46% à 128,89$US).

Le groupe d'investissement Elliott Investment Management a pris une participation valant un milliard de dollars dans cette firme énergétique.

Tesla (TSLA) a perdu 1,66% à 240$US. Le groupe d'Elon Musk a présenté jeudi son premier pick-up électrique, le Cybertruck.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Trois erreurs à éviter en matière de REER

Mis à jour à 13:36 | Morningstar

Minimisez les impôts et maximisez les rendements.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour à 16:48 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 20 février
Mis à jour à 07:54 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les investisseurs en cryptos sont moins «sentimentaux»
19/02/2024 | François Remy
Bourse: ce qui bouge sur les marchés mondiaux lundi
Mis à jour le 19/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour à 16:48 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour à 16:27 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.