Bourse: Wall Street conclut sans direction en attendant un vote sur la dette américaine

Publié le 30/05/2023 à 09:55, mis à jour le 30/05/2023 à 17:50

Bourse: Wall Street conclut sans direction en attendant un vote sur la dette américaine

Publié le 30/05/2023 à 09:55, mis à jour le 30/05/2023 à 17:50

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé sans direction mardi en attendant un feu vert du Congrès américain à l’accord sur le plafond de la dette américaine.

La Bourse de Toronto a clôturé sur un recul de plus de 200 points, tirée vers le bas par la chute du cours du pétrole et les pertes des secteurs de l’énergie, de la finance et des métaux de base.

 

 Pour (re)consulter les nouvelles du marché

Les indices boursiers à la fermeture

Le S&P/TSX chute de 228,25 points à 19 739,70 points.

Le Dow Jones évolue en baisse de 50,56 points à 33 042,78 points.

Le S&P 500 est à l’équilibre, en hausse de 0,07 points à 4205,52 points.

Le Nasdaq est en hausse de 41,74 points à 13 017,43 points.

Le Huard s’est négocié au cours moyen de 73,54 cents US.

Le cours du pétrole brut a rendu 3,21$ US par rapport à vendredi pour terminer à 69,45$ US le baril, pendant que celui du gaz naturel a délaissé 9 cents US par rapport à vendredi pour atteindre 2,33$ US le million de BTU

Le prix de l’or a avancé de 14,00$ US par rapport à vendredi pour s’établir à 1977,10$ US l’once et celui du cuivre a perdu 2 cents US par rapport à vendredi pour se chiffrer à 3,66$ US la livre.

Le bitcoin a monté de 163,67$ à 37 812,93$.

 

Le contexte

L’événement du jour a été l’ascension de Nvidia (NVDA), le fabricant de processeurs ultra-puissants recherchés pour l’IA, au sein du cercle très fermé des groupes qui valent plus de 1 000 milliards de dollars à Wall Street.

À l’ouverture, le groupe de Santa Clara a dépassé ce seuil pour la première fois de son histoire, l’action, qui a pris 175% depuis le début de l’année, passant largement au-dessus de 404,86 dollars pour franchir cette limite.

 

Lire aussi: Nvidia dépasse les 1000 G$ US de valorisation à Wall Street

L’entreprise a ainsi rejoint les cinq mastodontes de Wall Street dont la valorisation en Bourse va au-delà de 1 000 milliards. Il s’agit de quatre géants américains de la tech (Apple, Microsoft, Amazon, Alphabet) et du groupe pétrolier saoudien Saudi Aramco.

En deuxième partie de séance, Nvidia a toutefois réduit la voilure et est redescendu sous cette barre symbolique pour clôturer en hausse de 2,99% à 401,11 dollars.

 

L’accord sur la dette en ligne de mire

«Le Nasdaq a mené la danse avec Nvidia qui a rejoint le club des mega-valorisations […], mais les projecteurs restent braqués sur Washington et sur la Chambre des représentants», a signalé Edward Moya d’Oanda.

La Chambre basse doit voter mercredi sur le projet d’accord sur la dette conclu entre la Maison-Blanche et les dirigeants du Congrès. Le Sénat pourrait voter ce week-end.

Dans ses grandes lignes, l’accord scellé ce week-end relève pendant deux ans le plafond d’endettement public des États-Unis. Celui-ci est actuellement fixé à 31 400 milliards de dollars.

Il prévoit une baisse de 10 milliards de dollars des fonds alloués aux services fiscaux pour se moderniser et impose de nouvelles conditions pour bénéficier de certaines aides sociales.

Le vote au Congrès n’est toutefois pas acquis et le texte fait l’objet d’une résistance farouche de la part de certains élus des deux bords.

«Il en faudra peu pour que l’accord de principe déraille, mais l’optimisme est de mise», les investisseurs «estimant que le Congrès ne va pas mettre l’économie en danger en enclenchant une catastrophe pourtant évitable», a poursuivi M. Moya.

L’accord doit être entériné avant le 5 juin, date après laquelle, selon Janet Yellen, la secrétaire au Trésor, les États-Unis vont manquer de trésorerie pour payer leurs échéances.

Sur le front macro-économique, la confiance des consommateurs aux États-Unis a reculé en mai pour s’établir au plus bas depuis novembre. Cela a légèrement assombri les indices qui étaient partis sur de meilleures bases en début de séance.

Du côté des valeurs, Tesla (TSLA) a grimpé de 4,14% à 201 dollars alors que le patron du constructeur de véhicules électriques se déplaçait en Chine où il a rencontré le ministre chinois des Affaires étrangères.

Ford (F) a gagné 4,09% à 12,59 dollars après une note favorable d’analystes.

L’action de la chaîne de magasins Kohl (KSS) a chuté de 5,14% à 19 dollars après avoir subi, comme son rival Target (TGT) la semaine dernière, une volée de protestations sur les réseaux sociaux parce que l’enseigne vend des articles célébrant la communauté LGBT+ et la «Gay Pride».

Sur le marché obligataire vers 16h20, les rendements se détendaient à 3,69% contre 3,79% vendredi pour les bons du Trésor à dix ans.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 22 mai

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. l'attente des résultats de Nvidia se fait en terrain négatif.

OPINION Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai
Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine mitigée, le Nasdaq sur un record
Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.