En modeste hausse, Wall Street reprend confiance avant la fin du mois

Publié le 28/11/2023 à 09:44, mis à jour le 28/11/2023 à 16:54

En modeste hausse, Wall Street reprend confiance avant la fin du mois

Publié le 28/11/2023 à 09:44, mis à jour le 28/11/2023 à 16:54

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a clos sur de modestes gains mardi, en attendant des données sur l'inflation américaine plus tard dans la semaine et après un bon mois de novembre jusqu'ici.

La Bourse de Toronto a également clôturé en hausse, la vigueur des secteurs de l'énergie et des métaux de base ayant permis de compenser la faiblesse du reste du marché.


  Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a augmenté de +4,11 points (+0,02%) à 20 036,77 points.

À New York, le S&P 500 a monté de +4,46 points (+0,10%) à 4554,89 points.

Le Nasdaq a clôturé en hausse de +40,73 points (+0,29%) à 14 281,76 points.

Le DOW a terminé en hausse de +83,51 points (+0,24%) à 35 416,98 points.

Le huard a clôturé en hausse de +0,0021 $US (+0,2866%) à 0,7367 $US.

Le pétrole a monté de +1,51 $US (+2,02%) à 76,37 $US.

L'or a augmenté de +29,00 $US (+1,44%) à 2041,40 $US.

Le bitcoin a récolté +1123,95 $US (+3,04%) à 38 115,38 $US.

 

Contexte

La relative pause des indices constatée depuis lundi fait suite à un mois de solide progression.

Les actions, qui avaient démarré la séance timidement mardi, sont montées dans le vert en cours de journée après des déclarations d'un gouverneur de la banque centrale américaine (Fed) semblant suggérer que le cycle de hausses des taux d'intérêt de cette institution était bel et bien terminé.

Christopher Waller s'est dit, lors d'une conférence à Washington, «encouragé par les premiers signes de modération de l'activité économique au quatrième trimestre».

Les données économiques d'octobre «sont cohérentes avec le type de modération de la demande et d'atténuation de la pression sur les prix qui contribueront à ramener l'inflation à 2%», a ajouté ce gouverneur de la Fed, qui s'est montré optimiste sur le ralentissement de l'inflation aux États-Unis.

Immédiatement, les rendements obligataires à dix ans se sont encore détendus pour tomber à 4,32%, contre 4,38% la veille.

Cela a soutenu quelque peu les actions dans le vert pour le reste de la séance boursière. Le dollar, en revanche, a reculé sous le seuil symbolique de 1,10 dollar américain pour un euro en séance.

«Le marché est encore plus convaincu que la Fed a probablement fini de relever les taux», notamment avec les propos de Christopher Waller «qui a dit qu'il voterait à nouveau pour une pause» à la prochaine réunion monétaire mi-décembre, a indiqué à l'AFP Peter Cardillo, analyste de Spartan Capital.

«Cela donne au marché une marge de manœuvre pour progresser. Et si nous avons de bonnes nouvelles jeudi avec l’indice des prix PCE, cela pourrait déclencher un nouveau mouvement à la hausse», a assuré l'analyste.

L'indice d'inflation PCE, mesure préférée de la Fed pour évaluer l'évolution des prix aux États-Unis, sera publié jeudi pour octobre, comme le seront les dépenses de consommation des ménages américains pour le même mois.

À la cote, plusieurs enseignes de la distribution ont eu le vent en poupe mardi après la parution des résultats des ventes du long week-end de l'Action de grâce américaine avec ses jours de promotions du Vendredi fou et du Cyberlundi.

Cette période d'achats a connu un nouveau record de fréquentation avec 200 millions d'acheteurs au cours de ces cinq jours, en personne et/ou en ligne, soit quatre millions de plus que l'année dernière, selon la Fédération nationale des détaillants.

Les ventes en ligne sur le seul Cyberlundi ont atteint 12,4 milliards de dollars américains ($US), en hausse de 9,6% sur un an, d'après une enquête d'Adobe Analytics.

Cet allant de la consommation, confirmé par un petit rebond de la confiance des consommateurs selon le baromètre du Conference Board en novembre (à 102 points contre 99,1), a bénéficié mardi à Walmart (WMT, +1,19% à 158,64$US), Home Depot, le géant du bricolage (HD, +0,78% à 313,34$US) ou Best Buy, la chaîne de matériel électronique (BBY, +2,39% à 71,02$US).

Boeing (BA, +1,40% à 222,37$US) a soutenu le Dow Jones, l'action grimpant après un avis favorable d'analystes.

Des notes d'analystes ont également favorisé les chaussures en plastique Crocs (CROX, +5,13% à 101,09$US) de même que le spécialiste du paiement différé Affirm (AFRM, +11,51% à 32,75$US), deux bénéficiaires de la frénésie d'achats du Vendredi fou.

L'action Tesla (TSLA) a gagné 4,51% à 246,72$US, après une progression d'enregistrements hebdomadaires de ses véhicules en Chine.

Le constructeur de véhicules électriques dirigé par Elon Musk va par ailleurs dévoiler jeudi le Cybertruck, son tout-terrain électrique.

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: le Nasdaq atteint un nouveau record

Mis à jour à 17:48 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a augmenté de plus de 100 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 29 février

Mis à jour à 08:25 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses européennes en légère hausse avant l'inflation américaine.

À la une

Brian Mulroney est décédé

Il y a 29 minutes | Les Affaires

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»