Bourse: Wall Street conclut en hausse après les explications de la Fed

Publié le 25/05/2022 à 09:46, mis à jour le 25/05/2022 à 17:03

Bourse: Wall Street conclut en hausse après les explications de la Fed

Publié le 25/05/2022 à 09:46, mis à jour le 25/05/2022 à 17:03

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé mercredi sur un rebond, quelque peu rassérénée par les explications de la Banque centrale américaine (Fed) qui est apparue relativement confiante dans l'efficacité de ses hausses de taux face à l'inflation.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a haussé de 97,55 points (+0,48%) à 20 383,75 points.

À New York, le S&P 500 a monté de 37,25 points (+0,95%) à 3 978,73 points.

Le Nasdaq a récolté 170,29 points (+1,51%) à 11 434,74 points.

Le DOW a haussé de 191,66 points (+0,60%) à 32 120,28 points.

Le huard a avancé de 0,0004 $US (+0,0468%) à 0,7804 $US.

Le pétrole a terminé en hausse de 1,03 $US (+0,94%) à 110,80 $US.

L’or a terminé en baisse de 12,70 $US (-0,68%) à 1 852,70 $US.

Le bitcoin a gagné 263,17 $US (+0,90%) à 29 626,65 $US.

Le contexte

Le marché attendait le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Fed, au cours de laquelle le 4 mai dernier, pour la première fois en vingt ans, la Banque centrale a relevé ses taux directeurs d’un demi-point de pourcentage.

Dans ces minutes, les membres du Comité monétaire ont assuré être déterminés à faire fortement ralentir l’inflation, et la plupart d’entre eux ont estimé que plusieurs nouvelles hausses des taux d’un demi-point seront «probablement nécessaires».

Des hausses d’un demi-point de pourcentage seront « sans doute appropriées lors des prochaines réunions», ont convenu les responsables.

Pour Gregori Volokhine, gestionnaire de portefeuille chez Meeschaert Financial Services, il était d’abord frappant dans ces minutes qu’aucun des membres de la Fed n’insiste pour une future hausse des taux de 75 points de base, ce qui était vu comme un soulagement pour le marché.

«Il y a une chose qui était bonne pour le marché, c’est qu’à aucun moment, les membres de la Fed ont évoqué 75 points de hausse», notait le spécialiste.

«Et on commence aussi à anticiper une hausse des taux de moins, ce qui explique que le marché se soit tenu un peu correctement» mercredi, affichant une conclusion en territoire positif pour la troisième fois en quatre séances. 

«La Fed semble espérer rapidement un effet positif de sa politique sur l’inflation. On a l’impression qu’ils sont plus confiants dans leur action», a ajouté Gregori Volokhine.

«Il n’est pas impossible qu’en juillet ou août on ait des chiffres (d’inflation) encourageants et le marché commencera alors à anticiper un moment où la politique monétaire restrictive se calmera».

Ainsi le compte-rendu de la réunion évoque une certaine flexibilité de la Fed après les premières hausses de taux: « de nombreux participants ont jugé qu’une suppression accélérée de la politique accommodante va placer le Comité en bonne position plus tard cette année pour évaluer les effets de ce raffermissement et dans quelle mesure l’évolution économique justifie de nouveaux ajustements ».

Pour Peter Cardillo, de Spartan Capital Securities, le marché semble avoir «atteint un plancher la semaine dernière» alors que les minutes «ne révèlent finalement rien de nouveau».

L’analyste s’attend toujours à trois hausses de taux de 50 points de base et estime que la place boursière «devrait mieux se comporter dans les semaines qui viennent». 

Alors que les indices avaient brièvement ouvert dans le rouge, neuf des onze secteurs du S&P ont conclu en hausse, tirés par celui des dépenses de consommation non essentielles (+2,78%) qui a beaucoup souffert en Bourse ces dernières semaines. 

L’énergie (+1,96%) et les technologies de l’information (1,21%) ont aussi progressé.

Le dollar a repris de la vigueur, notamment face à l’euro.

À la cote, la chaîne d’équipements sportifs Dick’s Sporting Goods (DKS), qui chutait de 7% en première partie de séance, a finalement bondi de près de 10% après avoir annoncé des bénéfices trimestriels meilleurs que prévu, tout en abaissant pourtant ses prévisions de bénéfices en raison de la hausse des coûts.

Le promoteur immobilier Toll Brothers (TOL) a grimpé de presque 8% après avoir annoncé une augmentation de ses bénéfices trimestriels, décrivant la demande comme toujours forte malgré une certaine modération en raison de la hausse des taux hypothécaires.

Sur le marché obligataire, les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans étaient stables à 2,74%.

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Mis à jour à 08:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales pâtissent des craintes de récession, l'euro au plus bas depuis près de 20 ans.

OPINION Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié
Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.