Bourse: Wall Street limite les pertes et termine modestement dans le rouge

Publié le 05/10/2022 à 09:46, mis à jour le 05/10/2022 à 17:29

Bourse: Wall Street limite les pertes et termine modestement dans le rouge

Publié le 05/10/2022 à 09:46, mis à jour le 05/10/2022 à 17:29

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a clôturé modestement dans le rouge mercredi, regagnant du terrain à la fin d’une séance bien plus négative, du fait de la remontée des taux obligataires et après le vif rebond du début de semaine.

La Bourse de Toronto a également clôturé en baisse. Le cours du pétrole brut a été essentiellement le seul élément à enregistrer des gains.

 

 La Bourse de Toronto a perdu plus de 170 point

Pour (re)consulter les nouvelles du marché      

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a reculé de 135,90 points (-0,70%) à 19 235,09 points.

À New York, le S&P 500 a diminué de 7,65 points (-0,20%) à 3 783,28 points.

Le Nasdaq a perdu 27,77 points (-0,25%) à 11 148,64 points.

Le DOW a cédé 42,45 points (-0,14%) à 30 273,87 points.

Le huard a reculé de 0,0058$ US (-0,7778%) à 0,7344$ US.

Le pétrole a haussé de 1,61$ US (+1,86%) à 88,13$ US.

L’or a baissé de 5,00$ US (-0,29%) à 1 725,50$ US.

Le bitcoin a baissé de 291,81$ US (-1,43%) à 20 063,48$ US.

 

Le contexte

«Ce matin, le marché était dans une phase de prudence face aux discours d’éventuel pivotement de la Fed sur les hausses de taux, mais ensuite les actions sont bien remontées», a résumé pour l’AFP Karl Haeling de LBBW.

Les taux sur les bons du Trésor sont repartis à la hausse, alors qu’ils avaient reculé ces dernières séances, misant sur une Réserve fédérale possiblement plus clémente sur les relèvements de taux d’intérêt à la suite de plusieurs indicateurs économiques américains médiocres. Ils s’élevaient à 3,74% contre 3,63% à 16h00 (heure de Montréal) pour les bons à dix ans.

Malgré ces tensions obligataires, les actions ont lentement regagné du terrain en fin de journée: «Je pense que nous sommes dans un schéma d’attente avant le rapport sur l’emploi américain vendredi», a suggéré Karl Haeling.

L’analyste signalait en outre qu’après un marché survendu en fin de semaine dernière, les investisseurs se positionnaient peut-être dans l’expectative de deux autres événements importants: l’indice d’inflation CPI de septembre, qui sera publié la semaine prochaine, et le début de la saison des résultats d’entreprises.

Sur le front de l’énergie, les prix du brut ont accéléré après la décision, annoncée mercredi, de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l’accord OPEP+ de réduire leur production de deux millions de barils par jour.

Le prix du baril de Brent a gagné 1,70% à 93,37 dollars, au plus haut depuis le 15 septembre. Le WTI américain a pris 1,43% à 87,76 dollars.

Au rang des indicateurs, l’économie américaine a continué de créer solidement des emplois en septembre, selon l’enquête ADP sur les embauches du secteur privé (+208 000, plus que prévu).

Les investisseurs attendent les chiffres officiels du marché du travail vendredi: le taux de chômage de septembre est prévu rester stable par rapport à août, à 3,7%, et 275 000 créations d’emplois sont anticipées.

Du côté des services, la croissance de l’activité est restée globalement stable à 56,7% en septembre, affichant un niveau un peu meilleur que prévu, selon le baromètre de la fédération professionnelle ISM.

Grâce notamment à ces données favorables, le dollar a repris du poil de la bête et a fait reculer la devise européenne de 1%, à 0,988 4 dollars pour un euro à 16h00 (heure de Montréal).

À la cote, le secteur de l’énergie, portée par la hausse des prix du brut, a caracolé en tête (+2,06%) avec des hausses de plus de 4% pour Exxon Mobil (XOM, +4,06% à 99,12$ US) ou Halliburton (HAL, +3,98% à 29,24$ US), et de plus de 6% pour Schlumberger (SLB, +6,18% à 41,57$ US).

Les technologies de l’information ont tiré leur épingle du jeu (+0,36%). Snap (SNAP), maison mère de Snapchat, a gagné 3,4% à 11,20$ US.

Twitter a peu cédé de points (TWTR, -1,35% à 51,30$ US) après avoir bondi de 22% la veille à la suite du coup de théâtre d’Elon Musk. Le richissime et fantasque patron de Tesla a relancé son offre d’achat sur le réseau social à deux semaines d’un procès où il était poursuivi pour rupture de promesse d’achat. 

Ce revirement n’a pas empêché la juge chargée du contentieux entre Twitter et l’entrepreneur multimilliardaire d’indiquer que le procès était toujours à l’ordre du jour pour le 17 octobre, tant que les deux parties n’auraient pas demandé officiellement l’arrêt des procédures.

Le titre de Tesla (TSLA) a encore perdu 3,46% à 240,81$ US. Depuis vendredi, l’action a fondu de 9%.

Sur le même sujet

Bourse: les marchés boursiers nord-américains retraitaient en fin de matinée

Mis à jour à 12:14 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare de la Bourse de Toronto en baisse de 190 points à midi.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 08:24 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers occidentaux calent.

OPINION Bourse: Wall Street termine proche de l’équilibre
Mis à jour le 02/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 02/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé
Mis à jour le 01/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L’IA urbaine, pour des villes plus efficaces

BLOGUE INVITÉ. Les villes intelligentes s’appuient sur les technologies pour, entre autres, améliorer la qualité de vie.

Titres en action: AltaGas

Mis à jour à 12:38 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Leader, soyez engagé(e)s!

BLOGUE INVITÉ. Certaines personnes cultivent un peu trop la pensée magique.