Bourse: Wall Street dopée par des indicateurs économiques

Publié le 01/07/2021 à 09:47, mis à jour le 01/07/2021 à 16:47

Bourse: Wall Street dopée par des indicateurs économiques

Publié le 01/07/2021 à 09:47, mis à jour le 01/07/2021 à 16:47

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a fini en hausse la séance de jeudi, animée par de nouveaux signes d'accélération de l'économie américaine et dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi, vendredi.

En cette journée de la Fête du Canada, la place boursière de Toronto est fermée.

 

Les indices

L'indice composé de Wall Street, le S&P 500 a monté de 22 points, ou de 0,52%, à 4 319 points.

Le Dow Jones s'est apprécié de 131 points, ou de 0,38%, à 34 633 points.

Le Nasdaq, fortement teinté par la techno, a grimpé de 18 points, ou de 0,13%, à 14 522 points.

Le dollar canadien perdait 0,36%, à 0,8035 $US.

Le pétrole a terminé juste sous la barre des 75$US, ayant pris 2,07%, ou 1,52 $US.

L'or a avancé de 5,40 $US, ou 0,3%, à 1777 $US.

 

Le contexte

« Aujourd’hui, tout tourne autour de l’emploi américain car c’est le déclencheur de l’action de la Réserve fédérale américaine », indique Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Ainsi, explique-t-il, toute amélioration sur ce volet sera « perçue comme une menace pour la cadence monétaire de la Banque centrale américaine » qui va devoir tôt ou tard réduire son soutien monétaire au vu de l’amélioration de la situation économique et de la poussée de l’inflation.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont baissé plus que prévu pour tomber à leur plus bas niveau depuis le début de la pandémie.

Cela démontre, selon l’expert, que « l’emploi n’est pas aussi malmené » que ce que laisse entendre la Fed, dont le président a reconnu récemment que le marché de l’emploi mettait plus de temps que prévu à se remettre de la crise provoquée par la pandémie.

Vendredi, le ministère du Travail publiera le taux de chômage et le nombre de créations d’emplois enregistrées en juin. Les analystes tablent sur une légère baisse du taux de chômage à 5,7 % contre 5,8 % en mai.

Ils projettent 680 000 créations d’emplois contre 559 000 le mois précédent.

Le président Joe Biden a prévu de commenter les chiffres alors que le retour au plein emploi est l’une des priorités de son gouvernement.

Autre enjeu de la séance, le sommet de l’OPEP+ dont l’objectif est de fixer les niveaux de production pour le mois d’août, voire au-delà, et d’éviter une surchauffe des prix. Ils sont attendus en légère hausse, de l’ordre de 500 000 barils quotidiens.

Sur le plan sanitaire, « des nouvelles négatives concernant le variant Delta pourraient engendrer une certaine volatilité à court terme, mais ne devraient pas faire dérailler les marchés », selon Marco Willner, directeur de la stratégie d’investissement chez NN Investment Partners.

 

À la une

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.

Le CÉLI de Catherine Poirier: ne pas flancher au pire moment

07:30 | Jean Décary

Si on fait un parallèle avec la fable de La Fontaine, Catherine Poirier est nettement plus fourmi que cigale.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 25 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les marchés mondiaux sont en léger repli face au retour des craintes liées à Evergrande. Le bitcoin reprend son souffle.