Transat: meilleurs résultats au 1er trimestre de 2023 qu'à celui de l'an dernier

Publié le 09/03/2023 à 07:55

Transat: meilleurs résultats au 1er trimestre de 2023 qu'à celui de l'an dernier

Publié le 09/03/2023 à 07:55

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Transat affirme qu’elle approche de la rentabilité tandis que la reprise du voyage ne semble pas donner de signes d’essoufflement.

Les ventes de billets sont sur une bonne lancée pour cet hiver et la saison estivale 2023, affirme la présidente et cheffe de la direction de Transat, Annick Guérard, lors d’une conférence de presse, jeudi, en marge de l’assemblée annuelle et des résultats du premier trimestre.

Des études de marché démontrent que l’inflation et la hausse des taux d’intérêt n’ont pas gâché l’envie de voyager des consommateurs, affirme-t-elle. «Les gens, surtout les Canadiens — c’est peut-être parce que les mesures sanitaires sont demeurées plus longtemps en place —, ont vraiment des intentions de voyages très fermes pour l’ensemble de l’année 2023.»

Porté par ce vent favorable, le transporteur aérien devrait cesser de puiser dans ses réserves de liquidités cette année, plutôt qu’en 2024.

La capacité devrait rester à 90% de ce qu’elle était avant la pandémie, mais l’augmentation du prix de billets et des autres services devrait permettre à Transat d’afficher une hausse de 25% de ses revenus par passager-mille en 2023.

L’augmentation des prix est «nécessaire» pour tenir compte de l’inflation, soit «toute la pression inflationniste qu’on a sur les coûts, notamment le carburant, mais aussi les approvisionnements, le salaire des employés, etc.»

L’assemblée annuelle marquait également la fin du mandat de l’ancien ministre des Finances Raymond Bachand à titre de président du conseil d’administration. Il sera remplacé par Annick Guérard, qui cumulera les fonctions de cheffe de la direction et de présidente du conseil.

Au premier trimestre (terminé le 31 janvier), Transat a dévoilé une perte moins importante que l’anticipation des analystes.

La perte nette s’est établie à 56,6 millions de dollars (M$), comparativement à 114,3M$ lors du trimestre correspondant de l’exercice 2022.

La perte nette ajustée diluée par action est de 1,62$ par rapport à 2,53$ à la même période l’an dernier.

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient une perte ajustée diluée par action de 2,02$, selon la firme de données financières Refinitiv.

L’analyste Tim James, de Valeurs mobilières TD, souligne que le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) est en territoire positif pour la première fois depuis la pandémie. «C’est un signe encourageant quant à la capacité de Transat de refiler la hausse des coûts du carburant aux consommateurs.»

L’action a tout de même perdu 2 cents, ou 0,59%, à 3,36$ à la Bourse de Toronto en après-midi.

Sur le même sujet

Transat revoit ses prévisions financières pour l'exercice 2024 à la baisse

Elle compte donner plus d’informations sur sa performance et ses stratégies lors du dévoilement de ses résultats du 2T.

Transat veut un dédommagement pour les problèmes de moteurs de Pratt & Whitney

Mis à jour le 23/04/2024 | La Presse Canadienne

Transat espère être capable d’obtenir une entente satisfaisante avec Pratt & Whitney par la voie de la négociation.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.