MSP Recovery prépare son entrée à Wall Street

Publié le 12/07/2021 à 08:34

MSP Recovery prépare son entrée à Wall Street

Publié le 12/07/2021 à 08:34

Par AFP

MSP Recovery sera cotée au Nasdaq de New York prochainement. (Photo: Getty Images)

L'entreprise MSP Recovery, qui propose un service de recouvrement de frais de santé indument payés aux États-Unis, prépare une introduction en Bourse à Wall Street pour une valeur de 32,6 milliards de dollars, l'une des plus grosses opérations de l'histoire à travers une société d'acquisition à vocation spécifique (SAVS).

Le groupe va fusionner avec la société Lionheart Acquisition et espère récolter environ 230 millions de dollars à travers l'opération qui verra l'entreprise être cotée à la Bourse du Nasdaq sous le symbole «MSPR».

Basée en Floride, MSP Recovery permet à ses clients de récupérer des sommes indument versées dans le cadre des programmes de santé publics Medicare (destiné aux seniors) et Medicaid (pour les moins fortunés). 

Le groupe ne prélève de commission sur ses clients que lorsque le recouvrement a été accordé, affirme-t-il sur son site internet, ajoutant qu'il a développé un logiciel en interne permettant de traiter un volume élevé de demandes.

La valorisation attendue du nouvel ensemble en Bourse pourrait faire de l'opération l'une des trois plus grosses de l'histoire, affirme MSP Recovery dans un communiqué.

Ce projet d'entrée en Bourse se place derrière celui du géant singapourien des transports, Grab, qui a annoncé en avril prévoir une valorisation de 39,6 milliards de dollars à l'occasion de son entrée à Wall Street, là aussi via une SAVS, dans les prochains mois.

Le mécanisme des SAVS, ou SPAC en anglais, permet à une entreprise qui veut se lancer sur le marché de fusionner avec une société faisant office de coquille vide, déjà cotée et dont le but est de faciliter les introductions boursières.

Depuis le début de l'année, 366 opérations de ce type ont eu lieu, selon le site Spac Insider, permettant de lever plus de 112 milliards de dollars. C'est bien plus que l'an dernier sur les deux statistiques, 2020 ayant déjà représenté une année historique.

 

Sur le même sujet

SEC: la Banque Royale accepte de payer plus de 800 000$US

Selon la SEC, la Banque Royale a indûment alloué des obligations destinées aux clients institutionnels et aux courtiers.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

17/09/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

OPINION Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis
Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?
17/09/2021 | Philippe Leblanc
Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile
Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.