L’action Bed Bath and Beyond, proche de la faillite

Publié le 05/01/2023 à 17:38

L’action Bed Bath and Beyond, proche de la faillite

Publié le 05/01/2023 à 17:38

Par AFP

Créée en 1971, Bed, Bath and Beyond affichait une valorisation boursière de 17 milliards de dollars en 2013 et encore de 1,7 milliard de dollars il y a un an. Elle en valait moins de 200 millions jeudi. (Photo: 123RF)

New York — L’action de la chaîne américaine de magasins d’articles pour la maison Bed Bath and Beyond est tombée jeudi sous les 2 dollars alors que l’enseigne a prévenu qu’elle risquait la faillite.

En graves difficultés depuis le début de la pandémie de Covid, le groupe de Union (New Jersey), qui a mis du temps à migrer vers la vente en ligne, a reconnu qu’il «y avait un doute substantiel qu’elle puisse continuer à exercer», selon un communiqué publié jeudi.

Le titre, qui valait encore 35 dollars il y a deux ans, a complètement décroché concluant à 1,69 dollar (-29,88%) à Wall Street.

«La société continue d’envisager toutes les alternatives stratégiques, y compris la restructuration ou le refinancement de sa dette, la recherche d’emprunts, de capitaux propres supplémentaires, la vente d’actifs […] y compris l’obtention d’un allègement en vertu du code des faillites», poursuit le groupe qui ajoute: «ces mesures peuvent ne pas réussir».

Les ventes du réseau ont fondu de 33% au troisième trimestre sur un an à 1,259 milliard de dollars. Le groupe s’attend à de nouvelles pertes trimestrielles de 385,8 millions de dollars après déjà un déficit de 276,4 millions un an avant.

La chaîne, forte de 955 magasins, dont 135 consacrés aux enfants en bas âge (habillement et équipement), avec l’enseigne buybuy BABY, a vu son déclin s’accélérer avec la pandémie.

Des difficultés d’approvisionnement et d’inventaires conjuguées à une chute de la fréquentation dans ses magasins ont conduit la marque, autrefois chérie des consommateurs, à annoncer, cet automne, la fermeture de 150 magasins.

Créée en 1971, Bed, Bath and Beyond affichait une valorisation boursière de 17 milliards de dollars en 2013 et encore de 1,7 milliard de dollars il y a un an. Elle en valait moins de 200 millions jeudi.

Le titre avait connu un regain d’intérêt de la part des boursicoteurs en ligne au milieu de 2021 dans le sillage de la vague effrénée de spéculation liée aux «meme stocks», ces actions hyper-volatiles comme celle des magasins de jeux vidéo GameStop.

En septembre dernier, empêtré dans les difficultés financières du groupe, son directeur financier s’était suicidé en se jetant du 18e étage de son immeuble à Manhattan.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé

Mis à jour le 07/06/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour le 07/06/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux font une pause.

OPINION Les nouvelles du marché
Mis à jour le 07/06/2023 | Refinitiv
Bourse: les gagnants et les perdants du jour
Mis à jour le 06/06/2023 | Refinitiv
Bourse: Wall Street reprend son souffle et conclut en modeste hausse
Mis à jour le 06/06/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Électricité: les alumineries veulent des prix compétitifs pour investir au Québec

07/06/2023 | François Normand

«Il faut s’assurer qu’on puisse continuer à investir dans nos alumineries qui sont ici.» - Louis Langlois, Alcoa Canada

Une hausse du taux directeur qui ne fait pas l’unanimité

07/06/2023 | Charles Poulin

Seulement 20% des économistes avaient prédit que la Banque du Canada allait procéder à une hausse.

La Banque du Canada hausse son taux directeur d'un quart de point

Mis à jour le 07/06/2023 | La Presse Canadienne

Le taux directeur se trouve maintenant à son plus haut niveau depuis avril 2001.