La productivité en berne aux États-Unis

Publié le 09/08/2011 à 10:03

La productivité en berne aux États-Unis

Publié le 09/08/2011 à 10:03

Par Olivier Schmouker

C'est du jamais vu depuis la dernière récession. Photo : Bloomberg.

Pour la première fois depuis la récession de 2008-2009, la productivité a baissé aux Etats-Unis durant deux trimestres consécutifs. C’est ce qui ressort des données préliminaires publiées ce matin par la département américain du Travail.

Ainsi, la productivité, qui mesure la production horaire par salarié, a reculé chez nos voisins du Sud de 0,3% durant la période d’avril à juin, en glissement annuel. Le trimestre précédent, le recul avait été de 0,6% (révisé de +1,8%...). Cela étant, la plupart des analystes s’attendaient à un moins bon résultat pour le trimestre qui s’est terminé en juin, le chiffre faisant consensus étant une baisse de 0,8%.

Ce recul de la productivité découle d’une hausse de 1,8% de la production conjuguée à une augmentation de 2% du nombre d’heures travaillées. Il reflète le ralentissement de la croissance économique américaine durant le premier semestre de l'année, ce qui a d’ailleurs alimenté les craintes d'une possible rechute en récession.

Au deuxième trimestre, le coût unitaire du travail a, de son côté, grimpé de 2,2%, soit moins que sur les trois premiers mois de l'année, où il a progressé de 4,8% (révisé de +0,7%). Nombre d’analystes tablaient sur une progression de 2,3% entre avril et juin.

Avec Reuters.

À la une

L'actif de la Caisse de dépôt et placement du Québec en hausse de 32 milliards de dollars

Mis à jour il y a 48 minutes | Dominique Talbot

Selon la direction, l’année 2023 a été marquée par une forte volatilité.

Charles Emond: «Si on investit uniquement dans les actifs verts, on ne pourra pas améliorer les actifs polluants.»

Édition du 24 Janvier 2024 | François Normand

Il partage sa vision et ses perspectives économiques en 2024, en incluant les occasions et les risques pour la CDPQ.

Le mandat de Charles Emond renouvelé pour cinq ans

07/02/2024 | Dominique Talbot

Le mandat prend effet aujourd’hui et se terminera le 6 février 2029.