La Fed majoritairement favorable à «bientôt» ralentir les hausses de taux

Publié le 23/11/2022 à 17:49

La Fed majoritairement favorable à «bientôt» ralentir les hausses de taux

Publié le 23/11/2022 à 17:49

Par AFP

La prochaine réunion de la Fed est prévue les 13 et 14 décembre. (Photo: 123RF)

Washington — Une majorité des membres du Comité monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) pensent qu’un ralentissement des hausses de taux sera «bientôt opportun», d’après le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed tenue les 1er et 2 novembre, publié mercredi.

«Un rythme plus lent des hausses de taux devrait permettre au Comité de mieux évaluer les progrès» de la lutte contre l’inflation, tout en préservant le marché de l’emploi, selon ces «minutes» de la Fed.

«Une substantielle majorité des participants estime que ralentir le rythme de hausses des taux pourrait bientôt être opportun», indique encore la banque centrale américaine dans son compte-rendu.

Début novembre, la Fed avait relevé les taux d’intérêt au jour le jour pour la quatrième fois d’affilée de trois quarts de point de pourcentage (0,75%) pour les établir entre 3,75% et 4%.

Ces taux sur les fonds fédéraux conditionnent tous les autres crédits aux États-Unis et leur augmentation a nettement fait fléchir le marché immobilier en renchérissant les crédits hypothécaires.

Pour la prochaine réunion de la Fed, prévue les 13 et 14 décembre, les marchés étaient déjà largement convaincus à 75%, avant la publication des «minutes», que la banque centrale ne relèvera les taux d’intérêt que de 50 points de base, selon les calculs de CME sur les marchés à terme.

L’inflation a en effet commencé à ralentir un peu, à 7,7% sur un an en octobre, selon l’indice CPI, contre 8,2% en septembre.

Mais les membres du Comité monétaire (FOMC) restent déterminés à poursuivre le travail. «Ils continuent à anticiper que des augmentations de taux vont se poursuivre jusqu’à ce que l’on atteigne une zone suffisamment restrictive pour dompter l’inflation», selon le compte-rendu.

En revanche, ils ne donnent pas d’indications sur ce que pourrait être «le niveau terminal» des taux au jour le jour, ce niveau «restant très incertain».

Mais certains membres du Comité l’estiment «plus haut qu’ils ne le pensaient auparavant», car «l’inflation ne montre que peu de signes de ralentissement», disent-ils, alors que la réunion s’était tenue une semaine avant la parution du dernier indice d’inflation CPI qui a affiché un petit ralentissement de l’augmentation des prix à la consommation.

Un débat semble aussi apparaître avec «certains participants» qui s’inquiètent qu’on augmente trop fort les taux.

«Il y a un risque que la restriction cumulée de la politique monétaire dépasse ce qu’il est nécessaire de faire pour ramener l’inflation à 2%», craignent certains membres. Ils ont fait «remarquer que la poursuite rapide du resserrement monétaire a augmenté les risques d’instabilité et de dislocation du système financier».

Wall Street, où les échanges étaient très peu volumineux mercredi, à la veille de Thanksgiving, ce qui augmente la volatilité, a réagi plutôt positivement à la publication des «minutes», les indices s’inscrivant légèrement plus haut dans le vert.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 1er mars

Mis à jour le 01/03/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Les meilleurs FNB d'obligations américaines

Mis à jour le 01/03/2024 | Morningstar

Les fonds négociés en bourse à revenu fixe de cette liste obtiennent la meilleure cote Morningstar en 2024.

OPINION Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine
01/03/2024 | Lesaffaires.com et Refinitiv
Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 01/03/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du vendredi 1er mars
Mis à jour le 01/03/2024 | Refinitiv

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.