États-Unis: plus d'embauches que prévu

Publié le 07/10/2011 à 08:40, mis à jour le 07/10/2011 à 09:27

États-Unis: plus d'embauches que prévu

Publié le 07/10/2011 à 08:40, mis à jour le 07/10/2011 à 09:27

Par AFP

Photo : Bloomberg

Les créations d'emplois se sont accélérées aux États-Unis en septembre malgré les difficultés conjoncturelles mais restent insuffisantes pour faire baisser le chômage de masse qui frappe le pays, selon des chiffres officiels publiés vendredi à Washington.

L'économie américaine a créé plus d'emplois qu'elle n'en a détruit pour le onzième mois d'affilée, et le solde net des embauches s'est établi à 103 000 postes en septembre, soit 81% de plus qu'en août, indique le rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail.

Ce chiffre est nettement meilleur que le pensaient les analystes, dont l'estimation médiane donnait 60 000 créations de postes en septembre.

Le ministère précise que le solde du mois "a reflété en partie" la reprise du travail de 45 000 employés des télécommunications qui étaient en grève le mois précédent.

Il a revu en nette hausse son chiffre des embauches d'août, indiquant que le solde des créations d'emplois s'était établi ce mois-là à 57 000, après avoir estimé au début du mois de septembre qu'elles avaient été nulles.

Les créations d'emplois restent malgré tout insuffisantes pour faire baisser le taux de chômage officiel, qui a stagné à 9,1% en septembre, son niveau depuis le mois de juillet, comme le prévoyaient les analystes.

Conformément à la tendance observée depuis plusieurs mois, "la progression de l'emploi a été concentrée sur un petit nombre de secteurs d'activité du privé tandis que l'emploi public continuait sur sa pente descendante".

Face à de grosses difficultés budgétaires, l'État fédéral, les États fédérés et les collectivités locales ont supprimé ainsi 34 000 postes en septembre, selon les chiffres du ministère.

De même source, les entreprises privées ont embauché (ou réembauché) 69 000 personnes, soit 64% de plus qu'en août, mais 18 000 de moins que ce que donnait l'estimation médiane des analystes.

Selon les chiffres officiels, l'essentiel des créations d'emplois (93 000) a été le fait du secteur des services aux entreprises et de celui de l'enseignement et de la santé, devant le secteur de l'information (34.000), où sont comptabilisés les anciens grévistes des télécommunications.

Le rapport du ministère indique que le nombre de personnes contraintes de travailler à temps partiel, faute de pouvoir trouver un emploi à plein temps comme elle le souhaitent, a augmenté en septembre.

Si on les prend en compte ainsi que les chômeurs exclus des statistiques pour diverses raisons, le taux de chômage réel a progressé de 0,3 point par rapport à août pour atteindre 16,5%.

Les chiffres montrent également une hausse du chômage de longue durée, phénomène qui, conjugué au maintien d'un chômage de masse, inquiète particulièrement les autorités: sur les 14 millions de chômeurs officiellement recensés comme tels, 44,6% l'étaient depuis plus de six mois.

Selon le rapport sur l'emploi, le salaire hebdomadaire moyen a progressé en septembre de 0,4% par rapport au mois précédent (après avoir baissé en août), et de 2,1% sur un an, soit moins que la hausse des prix annuelle, qui était de 3,8% selon la dernière estimation du ministère.

À la une

La peur du «biais de proximité» s'immisce chez vos employés

Il y a 26 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Plus de 60% des employés s'inquiètent que ceux qui bossent au bureau aient un traitement préférentiel.

8. Calendrier de l'avent des affaires: la semaine de quatre jours

Il y a 26 minutes | Olivier Schmouker

Le calendrier de l'avent des affaires, concocté par Olivier Schmouker... Délicieusement diabolique!

Bourse: Wall Street retrouve le moral et termine en forte hausse

Mis à jour le 07/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance sur un gain de plus de 300 points.