Titres en action: Telus, Enbridge, George Weston, Chevron...

Publié le 30/07/2021 à 09:20, mis à jour le 30/07/2021 à 12:37

Titres en action: Telus, Enbridge, George Weston, Chevron...

Publié le 30/07/2021 à 09:20, mis à jour le 30/07/2021 à 12:37

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Telus (T, 27,69 $US) a affiché vendredi un profit et des revenus en hausse d’au moins 10 % pour son plus récent trimestre, au lendemain de l’annonce de son acquisition de nouvelles licences du spectre sans fil pour 1,95 milliard $. Le groupe de télécommunications de Vancouver, propriétaire d’un des trois réseaux sans fil nationaux, a engrangé un profit net attribuable aux actionnaires de 335 millions $ pour son deuxième trimestre, en hausse de 15,5 % par rapport à celui de 290 millions $ de la même période un an plus tôt. Le profit par action de Telus s’est établi à 25 cents pour le trimestre clos le 30 juin, comparativement à celui de 23 cents du deuxième trimestre de 2020. En excluant certains éléments, le profit ajusté s’est chiffré à 348 millions $, ou 26 cents par action, comparativement à celui de 316 millions $, ou 25 cents par action, de la même période un an plus tôt. Les revenus ont grimpé de 10,3 % à 4,1 milliards $, alors qu’ils avaient été de 3,7 milliards $ l’an dernier. Cette croissance était alimentée par une hausse nette du nombre de clients des services sans fil et des services fixes. Les analystes s’attendaient à ce que Telus réalise un profit ajusté de 26 cents par action à partir d’un chiffre d’affaires de 4,08 milliards $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. 

 

Enbridge (ENB, 48,85 $) a affiché vendredi un bénéfice net attribuable aux actionnaires en baisse de 15 % pour son deuxième trimestre, malgré un rebond de la demande pour l’énergie alors que les économies rouvraient avec la levée de restrictions liées à la pandémie. La société énergétique de Calgary a engrangé un profit de 1,39 milliard $, soit 69 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin, ce qui se comparait à un profit de 1,65 milliard $, ou 82 cents par action, pour la même période l’an dernier. Ce déclin était partiellement attribuable à une baisse des gains sur les devises étrangères. En excluant certains éléments non récurrents, le profit ajusté s’est établi à 1,36 milliard $, ou 67 cents par action, en hausse par rapport à celui de 1,13 milliard $, ou 56 cents par action, du deuxième trimestre de 2020. Ce bénéfice ajusté était en outre supérieur à celui de 57 cents par action attendu par les analystes, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Les revenus ont grimpé de près de 38 % à 10,9 milliards $, alors qu’ils s’étaient chiffrés près de 8 milliards $ un an plus tôt.

 

George Weston (WN, 129,30 $) a réalisé un profit à son plus récent trimestre, un an après avoir traversé ses trois mois les plus difficiles de la pandémie de COVID-19. La société torontoise, qui détient d’importantes participations dans les Compagnies Loblaw et la fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix, a indiqué vendredi que son bénéfice net attribuable aux actionnaires s’était chiffré à 108 millions $, ou 70 cents par action, pour son deuxième trimestre. En comparaison, elle avait affiché une perte de 255 millions $, ou 1,66 $ par action, pour la même période l’an dernier. En excluant les éléments non récurrents, le profit ajusté de George Weston a presque doublé à 272 millions $, ou 1,78 $ par action, par rapport à celui de 139 millions $, ou 91 cents par action, du même trimestre en 2020. Les revenus pour le trimestre clos le 19 juin ont grimpé de 4 % à 12,9 milliards $, comparativement à ceux de 12,4 milliards $ de la même période l’an dernier. Les analystes s’attendaient à ce que George Weston, réalise un bénéfice ajusté de 1,87 $ par action et des revenus de 12,7 milliards $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Selon la société, Loblaw a livré une solide performance financière au cours du trimestre, ses revenus ayant enregistré une croissance malgré la demande sans précédent de l’année dernière, lorsque les consommateurs faisaient des réserves lors de leur visite au supermarché au début de la pandémie. Pour sa part, Propriétés de Choix a touché à 98 % de ses loyers malgré les confinements régionaux.

 

Le groupe américain d'hydrocarbures Chevron (CVX, 102,57 $US) a dépassé les attentes au deuxième trimestre, ses activités de production de pétrole et de gaz comme celles de raffinage profitant du rebond de l'activité économique. Le groupe a décidé de recommencer à racheter des actions pour récompenser ses actionnaires. La société a dégagé un bénéfice net de 3,1 milliards de dollars d'avril à juin, alors qu'elle avait perdu 8,3 milliards sur la même période en 2020, détaille un communiqué. Son chiffre d'affaires a plus que doublé, à 37,6 milliards de dollars. La trésorerie disponible est au plus haut depuis deux ans et le groupe va en conséquence recommencer à racheter des actions au troisième trimestre, au rythme de 2 à 3 milliards de dollars par an, a-t-il indiqué. C'est une façon de récompenser les actionnaires au moment où les sociétés pétrolières n'ont pas forcément le vent en poupe à Wall Street.

 

Le groupe américain de produits d'hygiène et ménagers Colgate-Palmolive (CL, 83,52 $US) a affiché vendredi des ventes en croissance au deuxième trimestre et un bénéfice conforme aux prévisions, mais prévoit que les coûts élevés vont continuer le reste de l'année. Grâce à des hausses de prix, mais aussi de volumes, les ventes du groupe ont grimpé de 5% pour un chiffre d'affaires de 4,26 milliards de dollars contre 4,24 milliards prévus par les analystes. Le bénéfice net ressort à 703 milliards de dollars contre 635 millions un an avant. Ajusté par action, il s'établit à 80 cents, comme prévu. Pour l'ensemble de 2021, Colgate-Palmolive prévoit un déclin de son bénéfice opérationnel, une hausse de ses dépenses de publicité et une modération de la croissance de son bénéfice net par action, qui restera à un seul chiffre. 

 

La pétrolière américaine ExxonMobil (XOM, 58,93 $US), portée par le rebond de la demande pour le pétrole, le gaz et ses produits chimiques au fur et à mesure de la reprise de l'économie, a dévoilé vendredi des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre. Le groupe est, comme au premier trimestre, repassé dans le vert d'avril à juin: il a enregistré un bénéfice net de 4,7 milliards de dollars d'avril à juin, contre une perte de 1,1 milliard sur la même période en 2020, détaille un communiqué. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'est affiché à 1,10 dollar, contre 97 cents anticipés par les analystes. Le chiffre d'affaires de la société a plus que doublé, à 67,74 milliards de dollars, soit plus que les 65,02 milliards prévus par les analystes. Les profits retirés des activités de production de pétrole et de gaz ont été dopés par les prix plus élevés et des volumes plus importants. 

 

Le groupe américain Caterpillar (CAT, 212,56 $US) a présenté vendredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, aidé par sa division de construction au moment où l'économie mondiale se reprend nettement après une année de pandémie. La division construction du groupe a connu une hausse de 40% de son chiffre d'affaires, à 5,66 milliards de dollars, portée principalement par l'Amérique du Nord et latine. Le profit enregistré par la division de construction a quasiment doublé sur le trimestre, à 1 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires total de Caterpillar s'est porté à 12,9 milliards de dollars sur le trimestre, davantage que ne l'anticipaient les analystes avec 12,58 milliards. Le bénéfice par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street est de son côté de 2,60 dollars, là encore plus que les attentes des analystes de 2,38 dollars. Le titre Caterpillar perdait toutefois 2,15% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.

 

Sur le même sujet

SEC: la Banque Royale accepte de payer plus de 800 000$US

Selon la SEC, la Banque Royale a indûment alloué des obligations destinées aux clients institutionnels et aux courtiers.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

17/09/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

OPINION Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis
Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?
17/09/2021 | Philippe Leblanc
Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile
Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.