Titres en action: Stellantis & Foxconn, Delta Air Lines, BMO, ...

Publié le 24/08/2021 à 08:54, mis à jour le 24/08/2021 à 09:31

Titres en action: Stellantis & Foxconn, Delta Air Lines, BMO, ...

Publié le 24/08/2021 à 08:54, mis à jour le 24/08/2021 à 09:31

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le groupe automobile Stellantis (STLA, 20,27 $US) et le géant taiwanais de l'électronique Foxconn (2354. TW, 65,70 $TWD) ont annoncé mardi la création d'une coentreprise spécialisée dans la production d'habitacles connectés, destinés à tous les constructeurs automobiles. La nouvelle entreprise baptisée Mobile Drive sera détenue à parts égales par les deux groupes, et se concentrera sur la conception de «cockpits intelligents» pour favoriser «le développement de véhicules connectés» dans le secteur automobile, ont précisé les partenaires dans un communiqué commun. La future coentreprise, basée aux Pays-Bas, opérera en tant que fournisseur du secteur automobile et proposera des solutions logicielles («applications basées sur l’intelligence artificielle, la navigation, l’assistance vocale», etc.) et, à terme, des habitacles connectés pour les véhicules de Stellantis et d'autres constructeurs automobiles intéressés, ont-ils ajouté. Aucun chiffre n'a été communiqué lors de cette annonce, qui intervient après la signature d'un protocole d'accord entre les deux groupes en mai dernier. Stellantis, né début 2021 de la fusion du français PSA et de l'italo-américain Fiat-Chrysler (FCA), compte investir 30 milliards d'euros d'ici à 2025 dans l'électrification de ses gammes et dans les logiciels. Foxconn, conglomérat taïwanais notamment connu pour assembler les iPhone d'Apple, cherche à se diversifier dans l'automobile, pour participer à la conception de véhicules électriques et connectés.

Delta Air Lines (DAL, 39,21 $US) a converti une option pour 30 Airbus A321 neo en commande ferme, portant à 155 le nombre d'appareils de ce type commandés par la compagnie américaine, ont annoncé mardi l'avionneur et le transporteur dans des communiqués. Ces commandes supplémentaires s'inscrivent dans le cadre d'une commande optionnelle de 100 avions passée en 2017. Delta avait déjà converti une option pour 25 appareils et passé une nouvelle option pour 25 A321 en avril. Elle dispose encore de «droit d'achats pour 70 A321neo supplémentaires». Le prix catalogue d'un A321neo est de 129,5 millions de dollars américains, mais celui-ci n'est jamais appliqué. L'A321neo est le monocouloir «le plus économe en carburant» de la flotte de Delta et «parfaitement adapté pour compléter le (son) réseau domestique», affirme la compagnie dans un communiqué. Les avions seront équipés de moteurs Pratt & Whitney, préférés à ceux fournis par CFM, co-entreprise entre le français Safran et l'américain GE. Le premier appareil doit être livré au premier semestre 2022, le dernier en 2027. Nombre des avions livrés seront assemblés dans l'usine Airbus de Mobile, dans le sud des États-Unis. Fortes de leur marché intérieur, les compagnies américaines voient les passagers revenir en masse dans leurs avions aux États-Unis, recommençant à embaucher et acheter des avions pour répondre à la demande.

BMO Groupe financier (BMO.TO, 128,72 $) annonce mardi une hausse significative de ses bénéfices au troisième trimestre de l’exercice en cours par rapport à la période de trois mois correspondante de 2020. Le bénéfice net s’est établi à 2,275 milliards $, en hausse de 85%, alors que le bénéfice net ajusté a bondi à 2,292 milliards $, une progression de 82% en un an. L’institution explique que le bénéfice net comptable et le bénéfice net ajusté ont augmenté par rapport à l’exercice précédent du fait de la croissance de 10% des revenus nets, de l’augmentation des charges, y compris la hausse de la rémunération liée au rendement reflétant la forte croissance des revenus, et de l’incidence de la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances. BMO Groupe financier affirme que le bénéfice net a progressé dans l’ensemble des groupes d’exploitation. BMO a annoncé un dividende de 1,06 $ par action ordinaire pour le quatrième trimestre de 2021, soit le même montant que pour le trimestre précédent et l’exercice précédent.

La Banque Scotia (BNS.TO, 80,23 $) a dépassé les attentes en déclarant un bénéfice de 2,54 milliards $ au troisième trimestre, comparativement à 1,30 milliard $ au même trimestre l’an dernier. La banque a indiqué que le bénéfice s’élevait à 1,99 $ par action diluée pour le trimestre terminé le 31 juillet, contre 1,04 $ par action diluée il y a un an. Les revenus ont totalisé 7,76 milliards $, comparativement à 7,73 milliards $ au même trimestre l’an dernier. La dotation au compte de correction de valeur pour pertes sur créances est tombée à 380 millions $ au troisième trimestre de la banque, contre 2,18 milliards $ il y a un an et 496 millions $ au deuxième trimestre. Sur une base ajustée, la Banque Scotia affirme avoir gagné 2,01 $ par action diluée, en hausse par rapport à un bénéfice ajusté de 1,04 $ par action diluée au même trimestre l’an dernier. Les analystes s’attendaient en moyenne à ce que la banque déclare un bénéfice ajusté de 1,90 $ par action, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv. «Nous affichons une fois de plus de solides résultats trimestriels. Tous nos secteurs d’exploitation ont contribué à ces résultats, qui reflètent l’avantage conféré par notre modèle d’affaires bien diversifié», a déclaré le PDG de la Banque Scotia, Brian Porter, dans un communiqué. «Même si la cadence de la reprise économique dans les marchés où nous sommes présents varie d’un endroit à l’autre, je suis très fier de la résilience et de l’engagement envers nos clients dont l’équipe de la Banque Scotia continue de faire preuve.»

L'armateur danois AP Møller-Maersk (AMKBY, 14,27 $US) a annoncé mardi accélérer la décarbonisation de sa flotte avec une commande de huit navires fonctionnant au biométhanol, qui seront lancés en 2024, un projet pionnier dans cette industrie polluante. Ces navires géants, construits par Hyundai Heavy Industries (HHI) et équipés d'un moteur à double carburant, pourront transporter chacun quelque 16 000 conteneurs (TEU), représentant au total un peu plus de 3,1% de la flotte du groupe. L'accord avec HHI comprend une option pour quatre navires supplémentaires en 2025. D'après Maersk, ces nouveaux navires, qui remplaceront une partie ancienne de la flotte, permettront de réduire les émissions annuelles de CO2 d'environ 1 million de tonnes. Au niveau mondial, le transport maritime pollue plus que le transport aérien, selon l'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar). Il est responsable de 2,89% des émissions de gaz à effet de serre, selon des chiffres de 2018 publiés par l'Organisation maritime internationale (OMI). Le transporteur danois avait annoncé en février lancer son premier navire neutre en carbone en 2023, sept ans plus tôt que son objectif initial. Le bateau doit fonctionner au biométhanol et naviguera sur les routes intrarégionales. Maersk, qui a vendu en 2017 sa division pétrolière à TotalEnergies, entend atteindre un bilan carbone neutre d'ici 2050. En 2020, il a rapporté une baisse de près de 42% de ses émissions sur l'ensemble de l'année.

 

Sur le même sujet

Boussole boursière: les institutions financières à la course aux dividendes

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'interdiction auprès des banques à charte canadiennes de hausser les dividendes a été levée.

Les banques canadiennes prêtes à hausser leurs dividendes

27/08/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les banques canadiennes sont prêtes à relever leurs dividendes, selon Nicolas Vaugeois, de Fiera Capital.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour à 16:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.