Titres en action: Toast, Sony India, ZEE, Aurora Cannabis, Dynacor, ...

Publié le 22/09/2021 à 11:19, mis à jour le 22/09/2021 à 15:51

Titres en action: Toast, Sony India, ZEE, Aurora Cannabis, Dynacor, ...

Publié le 22/09/2021 à 11:19, mis à jour le 22/09/2021 à 15:51

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le spécialiste des logiciels pour restaurants Toast (TOST) a connu des débuts en fanfare à Wall Street mercredi et vaut désormais plus de 30 G$US en Bourse, nouvel exemple du développement de l’informatisation dans la restauration. Vers12h40, le titre de cette jeune société créée il y a dix ans à peine était en hausse de plus de 50% (+52,2%), à 60,91 $US. Mardi soir, le groupe avait déjà relevé son prix d’introduction de 35 à 40 $US, signe de l’appétit des investisseurs

Sony India (SONY, 114,64 $US) va fusionner avec ZEE Entertainment (ZEEL.BO, 337,10 $INR), principal conglomérat de médias indien, a annoncé ce dernier à ses investisseurs mercredi, alors que la concurrence entre les plateformes de streaming internationales s'intensifie. L'entité fusionnée pourrait créer le plus grand réseau de divertissement du pays. Sony Pictures Networks India détiendra une participation majoritaire de 52,93% dans l'entité fusionnée après l'injection de capitaux proposée de 1,58 milliard de dollars américains, ajoute le communiqué. La nouvelle entité sera cotée sur les marchés boursiers indiens. Le marché du divertissement — évalué à 24 milliards de dollars américains par le géant de la comptabilité EY — est déjà l'un des plus importants au monde, d'autant que la croissance des smartphones devrait continuer à se développer dans les années à venir. Sony et ZEE Entertainment exploitent actuellement 75 chaînes en anglais, en hindi et dans dix langues régionales indiennes, diffusées dans 173 pays. La fusion permettra également de combiner les plateformes de streaming par abonnement SonyLIV et ZEE5.

Aurora Cannabis (ACB.TO, 7,67 $) ferme l'une de ses installations en Alberta dans le cadre d'efforts pour rationaliser ses activités. Le producteur de cannabis a annoncé mercredi que sa propriété Aurora Polaris, à Edmonton, serait fermée dans le but d'alléger la structure de l'entreprise et de la rendre plus agile. Les activités de distribution médicale d'Aurora Polaris seront transférées à l'installation adjacente d'Aurora Sky, tandis que la fabrication sera redirigée à Aurora River, à Bradford, en Ontario. Aurora, dont le siège social se trouve à Edmonton, conservera ses bureaux d'affaires en Alberta. Aurora n'a pas précisé combien d'employés seraient touchés par les changements, mais a remercié les travailleurs pour leur contribution. Les changements surviennent alors qu'Aurora a passé une grande partie de la pandémie à superviser une restructuration et à effectuer des mises à pied. La société a en outre reporté la publication de ses résultats du quatrième trimestre, initialement prévue pour mardi cette semaine, au 27 septembre.

La société industrielle internationale de traitement de minerai d'or Dynacor (DNG.TO, 2,87 $) a annoncé, par voie de communiqué, avoir augmenté ses prévisions de ventes, de résultat net et de production pour l’année 2021. La société prévoit des ventes avoisinant les 185 et 190 millions de dollars américains, soit une augmentation de 23 à 27% comparativement aux prévisions initiales de 150 millions $US. De son côté, le résultat net se situerait entre 9 et 9,5 millions $US, soit 0,23 à 0,25 $US par action, ce qui équivaut à une augmentation de 30 à 38% comparativement aux prévisions initiales de 6,9 millions $US. L’entreprise projette une production de plus de 100 000 onces d'or équivalentes en 2021, une première dans son histoire, peut-on lire dans le communiqué.

Le Gabon et le groupe industriel finlandais Wärtsilä (WRT1V.HE, 10,88 €) ont annoncé mercredi à Libreville la signature d'un accord pour la construction d'une centrale électrique thermique au gaz naturel de 120 MW dans la banlieue de la capitale. Cette «convention de concession», pour un coût total de 77 milliards de francs CFA (117 millions d'euros) entre l’État et la société Orinko, détenue par la compagnie publique gabonaise Gabon Power Company (GPC) et Wärtsilä Development and Financial Services (WDFS), prévoit aussi «un contrat d'achat d'énergie d'une durée de 15 ans», selon un communiqué du Fonds Gabonais d'Investissement Stratégiques (FGIS), organe public qui gère le portefeuille du fonds souverain de l’État. La centrale verra le jour à Owendo, le grand site industriel et premier port du Gabon, dans la banlieue sud de Libreville. «La durée de construction sera environ d'un an et demi» et «la centrale sera alimentée par les champs pétroliers voisins», selon les promoteurs du projet. Le Gabon est producteur de pétrole et de gaz. Près de la moitié des quelque 2,1 millions d'habitants vivent dans la capitale Libreville et son agglomération, mais les coupures d'électricité et d'eau y sont relativement fréquentes dans nombre de quartiers. Grâce à ce partenariat public-privé, le projet sera financé à 60% par Wärtislä et 40% par le FGIS.

Sur le même sujet

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

15/10/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.