Titres en action: Vivendi, DavidsTea, LVMH, Inditex

Publié le 15/09/2021 à 08:56, mis à jour le 15/09/2021 à 13:29

Titres en action: Vivendi, DavidsTea, LVMH, Inditex

Publié le 15/09/2021 à 08:56, mis à jour le 15/09/2021 à 13:29

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Le géant des médias Vivendi (VIV.PA, 31,71€), contrôlés par Vincent Bolloré, a annoncé mercredi qu’il comptait acquérir la participation de 18% du fonds Amber Capital dans le groupe Lagardère (MMB.PA, 19,49€), et son intention de déposer un projet d’OPA pour acquérir le solde du groupe propriétaire de Hachette et Europe 1. L’opération annoncée à un prix par action de 24,1 euros, soit environ 20% de prime par rapport au cours actuel, est soumise à l’autorisation de plusieurs autorités, dont le Conseil supérieur de l’audiovisuel et la Commission européenne, en raison des risques de concentration dans les secteurs de l’édition et des médias. Vivendi se donne jusqu’au 15 décembre 2022 pour la réaliser.

Le cofondateur des Thés DavidsTea (DTEA, 3,30 $US) a annoncé mardi qu’il quitterait son poste au sein du conseil d’administration du marchand de thés, mais l’équipe pourra toujours compter sur son soutien familial puisqu’il sera remplacé par son épouse, ex-cheffe de la direction du détaillant de vêtements Le Château. La société montréalaise a indiqué que son principal investisseur, Herschel Segal, avait démissionné de son poste de président du conseil et était remplacé par Jane Silverstone Segal. Leur fille Sarah, qui est cheffe de la direction de l’entreprise, se joint également au conseil d’administration. Les Thés DavidsTea ont affiché mardi un bénéfice net en forte hausse, malgré une diminution de 19% de ses ventes. DavidsTea a enregistré un profit net de 75,5 millions $, soit 2,75 $ par action, pour son deuxième trimestre, ce qui se comparait à un profit de 2,61 millions $, ou 10 cents par action, pour la même période l’an dernier. Cependant, en excluant les éléments non récurrents, la perte ajustée du plus récent trimestre a atteint 2,02 millions $, soit 7 cents par action, par rapport à une perte de 1,72 million $, ou 6 cents par action, lors du même trimestre de 2020. Les revenus pour le trimestre clos le 31 juillet se sont établis à 18,7 millions $, en baisse par rapport à ceux de 23 millions $ de la même période un an plus tôt. 

Le groupe de luxe LVMH (MC.PA, 623,90 €)a annoncé mercredi la nomination du styliste japonais Nigo au poste de directeur artistique de la maison Kenzo, en remplacement de Felipe Oliveira Baptista qui avait quitté ses fonctions en juin. Kenzo, maison appartenant à LVMH et fondée en 1970 par le Japonais Kenzo Takada, mort de la COVID-19 en octobre dernier, avait annoncé au printemps que son contrat avec le designer portugais Felipe Oliveira Baptista prendrait fin en juin. Le groupe de Bernard Arnault a annoncé mercredi dans un communiqué la nomination de Nigo à la tête de la création de Kenzo à compter du 20 septembre. Le styliste Nigo, de son vrai nom Tomoaki Nagao, est célèbre dans le milieu du streetwear grâce notamment à son label A Bathing Ape. Il a lancé sa propre marque de vêtements à Tokyo en 1993 et a depuis signé de nombreuses collaborations avec de grands noms de la mode, notamment en 2020 une collection capsule avec Virgil Abloh, directeur artistique des collections masculines de Louis Vuitton, marque phare de LVMH.

Le géant espagnol du vêtement Inditex (ITX.MC, 29,72 €), propriétaire de Zara, a dégagé un bénéfice et un chiffre d'affaires en fort rebond au premier semestre de son exercice décalé, grâce à une reprise de ses ventes, portées par le redémarrage de l'économie. Sur les six premiers mois de son exercice, qui court du 1er février au 31 juillet, le groupe espagnol a enregistré un résultat net de 1,272 milliard d'euros, contre une perte de 195 millions d'euros sur la même période voilà un an. Le chiffre d'affaires du groupe de textile a atteint de son côté 11,936 milliards d'euros, en hausse de 49% sur un an, grâce au retour de la clientèle dans les boutiques et à une forte progression des ventes en lignes. Inditex ne détaille pas son bénéfice net du deuxième trimestre, mais une comparaison avec le résultat publié pour les trois premiers mois de l'année permet de l'évaluer à 851 millions d'euros. Ce chiffre est légèrement inférieur aux prévisions des analystes interrogés par le fournisseur d'information financière Factset, qui tablaient en moyenne sur 906 millions d'euros. Le groupe avait plongé dans le rouge au premier semestre 2020, pour la première fois en près de vingt ans, après avoir dû fermer près de 90% de ses magasins dans le monde en raison de la COVID-19.

Sur le même sujet

Le variant Omicron pourrait avoir un impact économique, dit Eric Girard

Le variant Omicron pourrait forcer le ministère des Finances à réviser ses projections pour 2022.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.