Titres en action: Tilray, Hexo, Renault, BoA, GM, ...

Publié le 12/04/2022 à 09:49, mis à jour le 12/04/2022 à 11:51

Titres en action: Tilray, Hexo, Renault, BoA, GM, ...

Publié le 12/04/2022 à 09:49, mis à jour le 12/04/2022 à 11:51

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Tilray et Hexo

Le producteur de cannabis Tilray Brands (TLRY.TO, 8,23 $) a signé une convention définitive dans le cadre de sa proposition de plan stratégique avec son rival Hexo (HEXO.TO, 0,73 $), annoncée le mois dernier. L’accord prévoit que Tilray fera l’acquisition des 193 millions de dollars américains de billets convertibles garantis de premier rang en circulation qui ont été émis par Hexo et sont détenus par des fonds affiliés à HT Investments (HTI). 

Les billets seront modifiés pour inclure des droits de conversion au prix de 85 cents canadiens par action d’Hexo, un prix qui implique que Tilray Brands aurait le droit de convertir les billets en une participation de 35% dans Hexo. Hexo ne recevra aucun produit à la suite de l’achat, par Tilray Brands, des billets de HTI. 

Lorsque la proposition de plan a été annoncée le 3 mars, Tilray a indiqué qu’il acquerrait jusqu’à 211 M$ US en billets convertibles garantis de premier rang qui seraient modifiés pour inclure des droits de conversion au prix de 90 cents canadiens par action d’Hexo. L’accord verra également Tilray et Hexo former une coentreprise pour fournir des services partagés aux deux sociétés. Ils estiment que les économies totales, qui seront partagées à parts égales, devraient atteindre 50 M$ CAN d’ici deux ans. 

 

Renault et Bank of America

Bank of America (BAC, 39,68 $US) est désormais le troisième actionnaire de Renault (RNO.PA, 22,20 €), le groupe détenant 7,34% du capital du constructeur français et 5,44% des droits de vote via ses filiales, selon les franchissements de seuil annoncés mardi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Bank of America a dépassé les 5% d'actions détenues à la suite d'une «acquisition d’actions Renault SA sur le marché et une augmentation des actions Renault SA détenues par assimilation (conclusion de prêt d’actions, d’options et de contrats de “swaps” à règlement en espèces)», a expliqué l'AMF dans un communiqué. La majorité de ces actions appartient à la société Merrill Lynch International, sous la forme de plus de 6 millions de «swaps» à des échéances comprises entre le 19 avril 2022 et le 24 janvier 2025, dénouable en numéraire à tout moment jusqu’à leur date d’expiration.

Au 31 décembre 2021, le capital de Renault était notamment détenu à 15% par son partenaire dans l'Alliance, le constructeur japonais Nissan, à 15,01% par l'État français (29,05% des droits de vote), à 5,06% par le fonds américain Capital Group et à 3,61% par ses salariés (5,3% des droits de vote). Daimler (qui s'appelle désormais Mercedes) a cédé fin 2021 ses 3,1% du capital de Renault, où il était présent depuis la conclusion d'un partenariat entre les deux entreprises en 2010.

 

American Airlines

La compagnie American Airlines (AAL, 16,93 $US) a relevé légèrement mardi son estimation de chiffres d'affaires pour le premier trimestre, dopée par la demande pour les voyages, mais a aussi prévenu que les coûts de carburant étaient plus forts que prévu. L'entreprise s'attend à ce que son chiffre d'affaires soit en baisse de 16% par rapport par rapport à la même période en 2019, l'année de référence pour le secteur aérien qui n'était alors pas encore touché par la pandémie. Elle prévoyait auparavant un chiffre d'affaires en repli de 17%. 

American Airlines prévient parallèlement avoir payé entre 2,80 et 2,85 dollars américains le gallon de kérosène, là où elle prévoyait auparavant de dépenser entre 2,73 et 2,78 $ US le gallon. La compagnie a en conséquence relevé la fourchette basse de sa prévision de coût par sièges-kilomètres offerts, un indicateur de référence dans le secteur aérien: elle est attendue en hausse de 12% à 13% contre 11% à 13% auparavant.

American Airlines publiera ses résultats définitifs pour le premier trimestre le 21 avril. Face à la reprise des ventes de billets d'avion aux États-Unis, certaines compagnies font aussi face actuellement à un manque de personnel et ont dû récemment annuler des vols en masse, à l'instar de JetBlue, Alaska Airlines ou Spirit Airlines. 

 

Glencore et General Motors

Glencore (GLEN.L, 524,20 £), le géant suisse du négoce des matières premières, a scellé un contrat d'approvisionnement en cobalt sur plusieurs années avec le constructeur automobile américain General Motors (GM, 40,67 $US), a-t-il annoncé mardi, sans dévoiler les détails financiers. Le cobalt est utilisé pour fabriquer les batteries au lithium-ion installées dans les véhicules électriques. 

Le groupe basé à Baar, dans le canton suisse de Zug, va fournir au groupe américain du cobalt extrait de sa mine de cobalt et nickel de Murrin Murrin en Australie, a précisé le géant minier dans un communiqué. L'objectif est de créer une chaîne d'approvisionnement solide pour ce métal, explique Glencore, sans ajouter de détails sur la durée ni sur le montant du contrat.

Le constructeur américain, propriétaire des marques Cadillac, GMC, Chevrolet et Buick, entend mettre en place les capacités de production d'ici à 2025 pour fabriquer un million de véhicules électriques en Amérique du Nord. Ce contrat d'approvisionnement permettra à General Motors de disposer du cobalt nécessaire pour les batteries destinées aux versions électriques de son célèbre pick-up Chevrolet Silverado, du véhicule utilitaire sportif GMC Hummer ou encore de sa Cadillac Lyriq, selon le communiqué.

 

Dewa

Le fournisseur d’électricité et d’eau de Dubaï, Dewa (DEWA.AE, 2,87 $AED), a vu son titre bondir lors des premiers échanges mardi après son introduction en Bourse, la plus importante dans le Golfe depuis 2019, avec une hausse d'environ 16% à la clôture. L'action a grimpé de 19% quelques minutes après l'ouverture de la Bourse de Dubaï, et affichait une hausse de plus de 15,72% à la clôture sur un marché globalement baissier.

Le principal indice boursier de l'émirat, l'un des sept composant les Émirats arabes unis, était en recul de 0,5%. La compagnie, détenue par le gouvernement de Dubaï, avait annoncé dans un communiqué la semaine dernière avoir levé 22,32 milliards de dirhams (6,1 milliards de dollars américains) en ouvrant 18% de son capital.

Cette offre publique initiale (IPO) est la plus importante dans la région depuis celle du géant pétrolier saoudien Aramco fin 2019.  Le prix de départ fixé à 2,48 dirhams (0,68 cent) valorisait la compagnie à 124 milliards de dirhams (33,9 G$ US), selon le communiqué.

Le record de la plus grande IPO dans le Golfe et au monde est détenu par Aramco qui avait levé 29,4 G$ US en introduisant 1,7% de ses parts à la Bourse de Ryad, en décembre 2019. 

 


Sur le même sujet

Titres en action: Metro, American Airlines, Dow, Loukoïl, ...

Mis à jour le 21/04/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

American Airlines réduit encore ses vols d'été à cause des retards du Boeing 787

18/02/2022 | AFP

Les retards dans les livraisons du 787 Dreamliner de Boeing poussent l'entreprise à prendre cette décision.

OPINION Titres en action: American Airlines, Intel, Airbus, ABB
Mis à jour le 07/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Rogers, Shaw, American Airlines, Unilever, ...
21/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: 3M, UPS, Raytheon, Teck Resources...
Mis à jour le 27/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Pourquoi j'ai perdu l'envie de voyager ou le cirque des compagnies aériennes

Il y a 22 minutes | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Le cirque des compagnies aériennes: tout pour vous décourager de voyager.

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.