Titres en action: Canada Goose, CAE, WSP Global, Metro, NortonLifeLock

Publié le 11/08/2021 à 10:08, mis à jour le 11/08/2021 à 11:13

Titres en action: Canada Goose, CAE, WSP Global, Metro, NortonLifeLock

Publié le 11/08/2021 à 10:08, mis à jour le 11/08/2021 à 11:13

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Canada Goose Holdings (GOOS.TO, 47,47 $) a plus que doublé ses revenus lors du dernier trimestre, grâce à des ventes robustes au Canada et en Chine, même si la compagnie rapporte une perte nette plus élevée pendant cette période. Le fabricant de vêtements d’hiver haut de gamme a annoncé mercredi que ses revenus ont bondi de 126,1 % au Canada, en dépit de la fermeture de nombreux commerces de détail. Les revenus générés par ses ventes directes aux consommateurs ont explosé de 188,7 % en Chine. L’entreprise torontoise rapporte également une hausse de 80,8 % de ses revenus mondiaux de commerce électronique. La compagnie a encaissé une perte nette de 56,7 millions $, soit 51 cents par action, pour le trimestre qui a pris fin le 27 juin, comparativement à une perte de 50,1 millions $ ou 46 cents par action l’an dernier. Les revenus de Canada Goose au premier trimestre sont passés de 26,1 millions $ il y a un an à 56,3 millions $ cette année. Sur une base ajustée, la compagnie affiche une perte de 45 cents par action, contre 35 cents il y a un an. Les analystes sondés par la firme Refinitiv attendaient en moyenne une perte ajustée de 54 cents par action et des revenus de 49,7 millions $. L'action de Canada Goose chutait de plus de 14% à la Bourse de Toronto vers 11 heures.

 

La multinationale montréalaise CAE (CAE.TO, 39,12 $) a renoué avec la rentabilité au premier trimestre, après avoir épongé une perte au même moment l’an dernier, quand ses revenus ont bondi de 40%. L’entreprise a affiché mercredi un bénéfice net attribuable aux détenteurs d’instruments de capitaux propres de 46,4 millions $, soit 16 cents par action, pour la période qui a pris fin le 30 juin, comparativement à une perte de 110,6 millions $ ou 42 cents par action il y a un an. Ses revenus trimestriels sont passés de 550,5 millions $ à 752,7 millions $. Pour le premier trimestre de 2022, le résultat net ajusté correspond à un bénéfice de 55,6 millions $, ou 19 cents par action, par rapport à une perte de 30,3 millions $, ou 11 cents par action, pour l’exercice précédent. Le secteur civil a généré des revenus de 432,9 millions $, contre 248 millions $ l’an dernier, tandis les revenus du secteur Défense ont grimpé à 288,2 millions $, comparativement à 280,2 millions $ il y a un an. Le secteur Santé a affiché des revenus en hausse à 31,6 millions $, contre 22,3 millions $ l’an dernier. Les analystes interrogés par la firme Refinitiv anticipaient en moyenne un bénéfice ajusté de 17 cents par action et des revenus de 765,4 millions $.

 

Groupe WSP Global (WSP.TO, 156,45$) a présenté des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, aidée par l’acquisition de la firme Golder, conclue en avril dernier. La firme de génie-conseil montréalaise a dévoilé un bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 342,6 millions $, en hausse de 24,1% par rapport à la même période l’an dernier. Le BAIIA est l’indicateur qui attire le plus l’attention des analystes qui suivent l’entreprise. Avant la publication des résultats, ils anticipaient un BAIIA de 324 millions $. L’entreprise a mentionné que la firme ontarienne de services-conseils spécialisée en environnement Golder, dont l’acquisition a été conclue en avril dernier, avait enregistré une croissance interne supérieure à 10%. Les revenus, pour leur part, sont en hausse de 16,1% à 2 milliards $, pour la période de trois mois clos le 26 juin dernier. Cette hausse est attribuable à une croissance découlant des acquisitions de 18,7% dans tous les secteurs, ainsi qu’à la croissance interne globale de 3,6%. Le bénéfice net ajusté s’établit à 147,3 millions $, ou 1,26 $ par action, une augmentation de 40,7 millions $ et de 0,26 $, respectivement. Le carnet de commandes atteint 9,6 milliards $, en hausse de 14,4%, ce qui correspond à 11,2 mois de revenus des activités ordinaires. En devises constantes, le carnet de commandes de la Société a affiché une croissance interne de 1,1% par rapport au 31 décembre 2020. La direction a profité des résultats pour bonifier ses prévisions financières pour 2021. Elle anticipe que le BAIIA ajusté se situera entre 1 275 millions $ et 1 325 millions $. Elle anticipait précédemment qu’il se situerait entre 1 220 millions $ et 1 290 millions $.

 

Le groupe Metro (MRU.TO, 61,84$) annonce un recul de ses bénéfices nets au troisième trimestre de l’exercice 2021, dans un contexte où le chiffre d’affaires de ses magasins d’alimentation a fléchi par rapport à 2019 alors que celui des pharmacies a augmenté. Lors de la période ayant pris fin le 3 juillet dernier, Metro a réalisé un bénéfice net de 252,4 millions $ et un bénéfice net ajusté de 261,2 millions $, en baisses respectives de 4,2 % et de 4,1 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice 2020. Pendant la même période, le bénéfice net dilué par action a baissé de 1 % à 1,03 $ alors que le bénéfice net dilué par action a reculé de 1,9 % à 1,06 $. Quant au chiffre d’affaires, il est passé de 5,835 milliards $ à 5,719 milliards $, en baisse de 2 %. Le chiffre d’affaires des magasins d’alimentation comparables a été en baisse de 3,6 % alors que celui des pharmacies comparables a bondi de 7,6 %, grâce surtout à une hausse de 9,3 % pour les médicaments d’ordonnance. Le président et chef de la direction de Metro, Eric La Flèche, est satisfait des résultats du troisième trimestre considérant que les chiffres d’affaires et les bénéfices ont été exceptionnellement élevés l’an dernier au plus fort de la pandémie du coronavirus. Metro prévoit qu’à court terme, avec la diminution progressive des restrictions liées à la COVID−19, le chiffre d’affaires alimentaire continuera de diminuer par rapport au niveau exceptionnellement élevé de 2020, mais qu’il se comparera favorablement au niveau pré−pandémie. Du côté de la pharmacie, l’assouplissement des restrictions devrait avoir un impact positif sur certaines catégories de la section commerciale qui ont été affectées négativement par la pandémie, comme les sections beauté et cosmétiques ainsi que les produits du rhume et de la grippe.

 

Le groupe américain de sécurité informatique NortonLifeLock (NLOK, 26,08$US) a annoncé mercredi avoir trouvé un accord afin de racheter son concurrent tchèque Avast (AVST.L, 584£) pour plus de 8 milliards de dollars américains, en vue de créer un géant de l'antivirus grand public. NortonLifeLock explique dans un communiqué que l'opération valorise Avast entre 8,1 et 8,6 milliards $US selon les modalités financières qui seront retenues par les actionnaires du tchèque. Le nouvel ensemble totalisera plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde. Les deux groupes sont parvenus à s'entendre sur une fusion après avoir évoqué être en discussions avancées en juillet. Leur rapprochement devrait engendrer 280 millions $US de synergies de coûts par an. Les actionnaires d'Avast détiendront entre 14% et 26% du nouvel ensemble. Le nouveau groupe sera basé à la fois à Prague en République tchèque et à Tempe en Arizona. Il sera coté sur le Nasdaq aux États-Unis. Son chiffre d'affaires annuel atteindra environ 3,5 milliards $US pour un bénéfice opérationnel courant de 1,8 milliard de dollars américains, avec près de 4 000 salariés. Les deux groupes estiment possible d'avoir une croissance des ventes à deux chiffres sur le long terme.

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

22/10/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Nasdaq: l'action DWAC suspendue après une envolée

22/10/2021 | AFP

L'action Digital World Acquisition Corp est censée fusionner avec le nouveau réseau social de Donald Trump.

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.