Titres en action: Roots, 888, Lloyd, Empire, ...

Publié le 09/09/2021 à 09:39, mis à jour le 10/09/2021 à 13:15

Titres en action: Roots, 888, Lloyd, Empire, ...

Publié le 09/09/2021 à 09:39, mis à jour le 10/09/2021 à 13:15

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

 

Roots (ROOT.TO, 3.20$) a affiché vendredi une perte de 1,2 million $ pour son deuxième trimestre, ce qui se comparait à une perte de 1,8 million $ pour la même période l’an dernier, alors que ses ventes ont progressé. La perte par action du détaillant s’est établie à 3 cents pour le trimestre clos le 31 juillet, comparativement à une perte de 4 cents par action pour la même période un an plus tôt. Les ventes trimestrielles totalisaient 38,9 millions $, alors qu’elles s’étaient chiffrées à 38,2 millions $ un an plus tôt. Roots a souligné que la hausse des ventes était survenue malgré la fermeture de magasins en Ontario pendant environ 60% de la durée du trimestre, comparativement à 45% lors du deuxième trimestre de l’an dernier. Le détaillant a entamé le trimestre alors que 68 de ses magasins d’entreprise et magasins éphémères étaient fermés. Tous ces établissements, sauf un, avaient rouvert à la fin du trimestre. Sur une base ajustée, Roots a indiqué avoir perdu 1 cent par action à son plus récent trimestre, comparativement à une perte ajustée de 4 cents par action l’an dernier. 

 Dans le monde des jeux en ligne, 888 (888.L, 389£) rachète les activités hors-USA de William Hill pour 2,2 Milliards de livres (G£). Le site de jeux en ligne britannique 888 a annoncé jeudi avoir conclu le rachat au groupe américain Caesars Entertainement des activités hors États-Unis de sa filiale William Hill pour 2,2 G£. 888 met aussi en avant des «gains d’efficacité» significatifs, notamment «des synergies de coûts avant impôts d’au moins 100 millions de £ par an». L’entreprise estime que le chiffre d’affaires du groupe élargi en 2020 aurait été de 2,5 milliards de dollars américains, pour un BAIIA (excédent brut d’exploitation) de 464 millions $US. La nouvelle entité comptera 12 000 salariés. Caesars avait annoncé il y a près d’un an son rachat de William Hill moyennant près de 3 G£. L’Américain avait précisé être intéressé essentiellement par les activités américaines de William Hill et avait mis en vente les activités européennes. Celles-ci sont essentiellement concentrées au Royaume-Uni avec un site mais surtout un réseau de quelque 1 400 boutiques de paris. L’acquisition est financée à hauteur de 2,1 G£ par un emprunt auprès des banques JPMorgan, Morgan Stanley et Mediobanca. 888 prévoit aussi de réaliser «au moment approprié» une augmentation de capital pour lever environ 500 millions de £. William Hill avait dû fermer ces dernières années des centaines d’établissements britanniques en raison d’une réglementation plus stricte. Ceci se double désormais de l’impact de la pandémie, qui décourage les paris en boutique au profit des mises sur internet.

Le marché de l'assurance Lloyd's of London (LLOY.L, 42 €) a renoué avec les bénéfices au premier semestre, a-t-il annoncé jeudi, après des comptes annuels dans le rouge en 2020, plombés par les dédommagements à ses clients en raison de la pandémie. Le célèbre marché de l'assurance affiche un bénéfice avant impôts de 1,4 milliard de livres (1,6 milliard d'euros) sur les six premiers mois de l'année, contre une perte de 438 millions de livres un an auparavant. La crise sanitaire a déclenché un grand nombre de couvertures différentes, que ce soit pour les entreprises comme pour les particuliers, dont une partie importante portant sur les annulations d'événements et de voyages. Sur l'ensemble de 2020, Lloyd's of London avait ainsi subi une perte avant impôts de 887 millions de livres, contre un bénéfice de 2,5 milliards en 2019, la pandémie ayant eu un impact direct sur ses comptes de 3,4 milliards de livres. L'effet du Covid-19 a continué à se faire sentir sur la première moitié de 2021, l'assureur ayant versé près de 10 milliards de livres d'indemnisations liées à la pandémie.

Empire (EMP.A, 39,42 $), le propriétaire des chaînes d’épiceries IGA, Sobeys et Safeway, a affiché jeudi un profit de 188,5 millions $ pour son plus récent trimestre. Le profit par action de la société de Stellarton, en Nouvelle−Écosse, s’est établi à 70 cents pour le trimestre clos le 31 juillet. En comparaison, Empire avait réalisé un profit de 191,9 millions $, ou 71 cents par action, lors de la même période un an plus tôt, alors qu’elle avait profité d’un gain significatif tiré d’une transaction immobilière, partiellement contrebalancé par un paiement forfaitaire lié à la  convention collective en Alberta. En excluant les deux éléments non récurrents de l’an dernier, Empire a indiqué que son profit du plus récent trimestre montrait une croissance de 4,5 %. Les ventes du premier trimestre de l’entreprise ont totalisé 7,6 milliards $, en hausse par rapport à celles de près de 7,4 milliards $ de la même période l’an dernier. Elles ont été stimulées par l’acquisition de Longo’s et par de plus importantes ventes de carburant, attribuables à une hausse de la demande et des prix. Les ventes des magasins ouverts depuis au mois un an ont reculé de 0,5 % par rapport à l’an dernier, mais elles ont retraité de 2,2 % lorsque les ventes de carburant sont exclues. 

Transat A.T. (TRZ.TO, 4,89 $) rapporte que sa perte nette attribuable aux actionnaires du troisième trimestre de l’exercice en cours s’est établie à 138,1 millions $, ou 3,66 $ par action diluée, alors qu’elle avait été de 45,1 millions $, ou 1,20 $ par action diluée lors du trimestre correspondant de l’exercice 2020. Le transporteur basé à Montréal affiche une perte nette ajustée de 115,6 millions $, ou 3,06 $ par action, pour le troisième trimestre de 2021, comparativement à 139,8 millions $, ou 3,70 $ par action l’an dernier. Ces données excluent les éléments non liés à l’exploitation. La compagnie rappelle qu’en raison de la pandémie de COVID−19, elle a suspendu le 29 janvier dernier ses opérations aériennes pour une seconde fois depuis mars 2020, jusqu’à la reprise partielle des opérations aériennes le 30 juillet. Ces facteurs ont occasionné la chute des revenus. Au cours du trimestre, Transat A.T. a enregistré des revenus de 12,5 millions $, en hausse de 31,4% comparativement à 2020. Les activités se sont soldées par une perte d’exploitation de 98,4 millions $, comparativement à 132 millions $ en 2020, soit une amélioration de 33,6 millions $. Malgré les signes actuels encourageants comme le niveau des réservations constatées et la progression du taux de vaccination, la compagnie demeure incapable pour l’instant de prévoir l’effet de la pandémie de COVID−19 sur les réservations à venir, la reprise partielle des opérations aériennes ainsi que les résultats financiers.  

Dollarama (DOL.TO, 56,88 $) a déclaré un bénéfice de 146,2 millions $ au deuxième trimestre, en hausse comparativement à un bénéfice de 142,5 millions $ au même trimestre l’an dernier. Le détaillant affirme que le bénéfice s’est élevé à 48 cents par action diluée pour le trimestre, contre 46 cents il y a un an. Les ventes de la période de 13 semaines terminée le 1er août ont totalisé 1,03 milliard $, contre 1,01 milliard $ l’an dernier. Dollarama affirme que les ventes des magasins comparables ont chuté de 5,1% en raison d’une interdiction de la vente de produits non essentiels en Ontario pendant les 5,5 premières semaines du trimestre, en raison de la pandémie. L’entreprise indique que pour la période de 7,5 semaines après la levée de l’interdiction en Ontario, les ventes des magasins comparables ont augmenté de 5,1% par rapport à il y a un an. Dollarama a ouvert un nombre net de 13 nouveaux magasins au cours du trimestre pour porter son nombre total de magasins à 1381, comparativement à 1314 il y a un an.

 

Sur le même sujet

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour il y a 11 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.