Titres en action: Organigram Holdings, Banque Scotia, Bombardier...

Publié le 03/05/2021 à 10:05, mis à jour le 03/05/2021 à 15:27

Titres en action: Organigram Holdings, Banque Scotia, Bombardier...

Publié le 03/05/2021 à 10:05, mis à jour le 03/05/2021 à 15:27

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le producteur de cannabis Organigram Holdings (OGI, 3,09$) a annoncé lundi que Greg Engel avait démissionné de son poste de chef de la direction. La société établie à Moncton, au Nouveau-Brunswick, a précisé que M. Engel continuerait d’être un conseiller spécial au conseil d’administration pendant la « période de transition ». Le président du conseil d’Organigram, Peter Amirault, a été nommé chef de la direction par intérim et il supervisera la gestion quotidienne de l’entreprise jusqu’à ce qu’un nouveau grand patron soit désigné. M. Engel dirigeait la société depuis 2017 et avait récemment participé à la signature de l’accord de 221 millions $ conclu entre Organigram et British American Tobacco. Dans les mois qui ont précédé cette entente, Organigram a annoncé qu’elle cultiverait moins de cannabis que ses installations de Moncton étaient censées en produire. Elle a également mis à pied au moins 220 travailleurs, soit environ le quart de son personnel.

 

La Banque Scotia (BNS, 78,50 $) a annoncé lundi avoir signé un accord pour acheter à la famille Said une participation supplémentaire de 7,0 % dans ses activités au Chili, menées sous l’enseigne Scotiabank Chile. L’accord portera à 83 % la participation de la Scotia dans ses activités chiliennes. La banque a précisé que la transaction était évaluée à environ 500 millions $. Le chef de la direction de la Banque Scotia, Brian Porter, a affirmé que la présence de la banque au Chili était le principal pilier de ses activités internationales. La banque torontoise a précisé que l’accord appuyait son orientation stratégique, qui consiste à se concentrer ses activités sur les marchés où elle est présente et peut prendre de l’expansion afin d’offrir la meilleure valeur aux clients. La transaction est assujettie aux conditions de clôture et aux approbations réglementaires habituelles.

 

Bombardier (BBD.B, 0,95 $) devrait générer des revenus en hausse au premier trimestre alors que l’avionneur a entrepris des discussions avec les détenteurs de ses titres de dette afin d’obtenir des consentements à la suite d’allégations entourant le non-respect de certaines clauses. La multinationale en a fait l’annonce lundi en dévoilant des résultats préliminaires qui tablent sur un chiffre d’affaires de 1,3 milliard $, en hausse de 18 %. Les résultats complets doivent être dévoilés jeudi, à l’occasion de l’assemblée annuelle. Bombardier a dit avoir reçu une lettre le 22 avril dernier dans laquelle le détenteur d’un titre de dette venant à échéance en 2034 allègue que les nombreuses ventes d’actifs — comme la division de matériel roulant, les jets régionaux CRJ et le secteur aérostructures — constituent un «manquement à certaines clauses». Dans un communiqué, la société estime plutôt que ces allégations sont «sans fondement» et que ces décisions lui permettront de se repositionner, d’accélérer son désendettement et d’améliorer son bilan financier. L’avionneur québécois a ainsi décidé de solliciter le consentement des détenteurs de ses titres de dette.

 

Le géant américain des télécoms Verizon (VZ, 58,17 $US) a annoncé lundi un accord avec Apollo Global Management sur la vente de sa branche média pour 5 milliards de dollars, incluant AOL et Yahoo, deux anciens éléphants de l'internet tombés depuis en disgrâce. Selon les termes de la transaction, détaillés dans un communiqué de Verizon, le groupe va recevoir du fonds d'investissement Apollo 4,25 milliards de dollars en espèces, et 750 millions de dollars en titres préférentiels. Verizon gardera une participation de 10% dans la nouvelle entité, appelée «Yahoo», et Guru Gowrappan restera à sa tête lorsque la transaction sera terminée, en principe au deuxième semestre. Yahoo et AOL, deux grands noms de l'internet des années 2000, avaient été acquis pour près de 9 milliards de dollars par Verizon il y a quelques années, AOL à Time Warner pour 4,4 milliards de dollars en 2015, et Yahoo pour 4,48 milliards de dollars en 2017. Mais Verizon n'a pas connu le succès espéré sur sa branche média et a notamment dû provisionner fin 2018 une perte de 4,9 milliards de dollars, dont 4,6 milliards pour cette seule branche, et réduire ses effectifs.

 

Les ventes du groupe américain Estée Lauder (EL, 297,08 $US) ont connu une croissance robuste de janvier à mars, alors que le groupe de cosmétiques a vendu plus de produits de soin de la peau, mais moins de maquillage pendant la pandémie. Si le bénéfice net par action est ressorti à 1,62 dollar, au-dessus des prévisions, son chiffre d'affaires au 3e trimestre de son exercice décalé a toutefois un peu déçu les analystes, à 3,87 milliards dollars, en hausse de 16% par rapport à la même époque en 2020. Le groupe qui chapeaute les marques Estée Lauder, Clinique, Origins, La Mer ou Aveda, avait enregistré une perte il y a un an avec le début de la pandémie. Les ventes de produits de soins ont ainsi grimpé de 31% pour représenter 2,25 milliards de dollars tandis que le maquillage a encore reculé de 11% pour s'établir à un milliard de dollars de recettes. L'action perdait plus de 5% lundi à l'ouverture de la séance à la Bourse de New York.

 

 

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, Nuvei et Bombardier

07/05/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Boralex, Nuvei et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.

Au tour des autorités américaines de se pencher sur Bombardier

Mis à jour le 06/05/2021 | La Presse Canadienne

Une transaction entourant la vente d'appareils au transporteur Garuda Indonésie est étudiée.

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.