Titres en action: United Airlines, CAE, Logitech

Publié le 01/03/2021 à 08:24, mis à jour le 01/03/2021 à 11:04

Titres en action: United Airlines, CAE, Logitech

Publié le 01/03/2021 à 08:24, mis à jour le 01/03/2021 à 11:04

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La compagnie américaine United Airlines (UAL, 55,32 $US) a annoncé lundi avoir commandé 25 Boeing (BA, 224,66 $US) 737 MAX supplémentaires, signalant ainsi sa confiance dans l'appareil, cloué au sol pendant près de deux ans après deux accidents mortels, et dans la reprise du trafic aérien. Le transporteur a aussi prévu d'avancer à 2022 et 2023 la livraison de 737 MAX déjà commandés, est-il précisé dans un document transmis à l'autorité américaine des marchés financiers (SEC) selon lequel la compagnie a désormais 188 appareils de cette famille dans son carnet de commandes. La compagnie ne précise pas quels types précis de 737 MAX elle a commandés. Selon les modèles, ils sont officiellement vendus entre 99,7 millions et 134,9 millions de dollars, mais les prix sont souvent négociés à la baisse. L'action des deux entreprises prenait plus de 5% à Wall Street vers 11 heures.

 

La multinationale québécoise CAE (CAE, 26,47 $US) met la main sur les activités de formation et de simulation en défense de l’entreprise américaine L3Harris Technologies (LHX, 181,91 $US) pour 1,05 milliard $ US. Un accord définitif a été conclu avec L3Harris pour l’acquisition de sa division Formation militaire et la clôture devrait avoir lieu au cours de la seconde moitié de l’année civile 2021, a annoncé lundi CAE. La division acquise comprend Link Simulation & Training, Doss Aviation et AMI, qui sont respectivement, un fournisseur de solutions d’entraînement militaire aux États−Unis, un fournisseur de l’entraînement initial au vol à la United States Air Force et un établissement de conception et de fabrication du matériel destiné aux simulateurs. Une fois l’acquisition complétée, la division exercera ses activités sous CAE USA, dont le siège social est situé à Tampa, en Floride. La transaction est financée par des reçus de souscription émis auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) à hauteur de 475 millions $ CA ainsi qu’à GIC Private Limited, le fonds souverain singapourien, pour 225M$ CA et par d’autres liquidités actuellement disponibles.

 

Le groupe suisse d'accessoires informatiques Logitech (LOGI, 108,04 $US) a ajusté ses objectifs financiers lundi, disant s'attendre à un tassement de sa croissance l'an prochain après un exercice 2020/2021 exceptionnel pour lequel il a encore relevé la barre. Le groupe suisse, qui fabrique des claviers, souris, accessoires de vidéoconférence et de jeux a encore rehaussé son objectif de ventes pour l'année en cours, prévoyant désormais une progression de 63% (hors effets de change), a-t-il indiqué dans un communiqué. Mi-janvier, lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre, le groupe qui publie ses résultats sur une base décalée avait dit s'attendre à une progression de ses ventes de l'ordre de 57 à 60% pour l'exercice 2020-2021 qui doit s'achever fin mars. Le groupe suisse a vu ses ventes exploser de trimestre en trimestre depuis le début de la crise sanitaire avec la demande de webcams, d'accessoires pour vidéoconférence et tablettes, dopée par le télétravail, la télémédecine et l'école à distance. Au troisième trimestre seulement, ses ventes avaient bondi de 85% sur an pour atteindre 1,6 milliard de dollars.

 

Sur le même sujet

É-U: les détaillants optimistes, les achats de fin d'année ont pris de l'avance

26/11/2021 | AFP

Les consommateurs américains ont déjà dépensé 76G$US chez des détaillants en ligne depuis le début novembre.

Définissez votre stratégie d'investissement en deux mots

26/11/2021 | Philippe Leblanc

Pour définir sa stratégie d'investissement, il faut observer ses titres et se demander s'il y a une stratégie commune.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…