Marché Goodfood a perdu des clients avec l’assouplissement des mesures sanitaires

Publié le 14/04/2022 à 11:19

Marché Goodfood a perdu des clients avec l’assouplissement des mesures sanitaires

Publié le 14/04/2022 à 11:19

Par La Presse Canadienne

Le spécialiste de mets prêts à cuisiner a perdu des clients actifs au deuxième trimestre clos le 5 mars, par rapport à la même période l’an dernier. (Photo: 123RF)

Marché Goodfood (FOOD.TO) génère moins de ventes qu’au plus fort de la pandémie tandis que ses revenus, en baisse de 27% au plus récent trimestre, déçoivent les investisseurs. 

Le spécialiste de mets prêts à cuisiner a perdu des clients actifs au deuxième trimestre clos le 5 mars, par rapport à la même période l’an dernier. La société montréalaise a indiqué qu’elle comptait 249 000 clients actifs au cours de cette période, une diminution de 3% par rapport aux 254 000 clients actifs du même trimestre en 2021. 

Le chef de la direction, Jonathan Ferrari, a souligné la progression de son nouveau service d’épicerie en ligne sur demande au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes, jeudi. Le nombre de clients actifs sur demande a augmenté, passant de 13 000 à 27 000 en trois mois. 

Il a ajouté que près de 80% des clients qui ont fait une commande d’épicerie en ligne en novembre avaient également passé au moins une commande en février. «Ça démontre le côté “addictif” de notre service», estime le chef de la direction. 

Le nombre d’abonnés à ce service n’est toutefois pas assez élevé pour satisfaire l’appétit de l’analyste Martin Landry, de Stifel GMP. «La croissance dans l’épicerie sur demande n’est pas suffisante pour compenser la baisse des revenus dans les mets préparés», réagit-il dans une note. 

Pour le deuxième trimestre, Goodfood a dévoilé des revenus de 73,4 millions $, une diminution de 27% par rapport aux 100,7 millions $ de la même période l’an dernier. 

L’entreprise, dont la stratégie est de financer à perte sa croissance dans l’espoir d’une rentabilité future, a creusé sa perte nette à 20,6 millions $, comparativement à 4,3 millions $ au cours de la période comparable. La perte par action, pour sa part, a atteint 28 cents, comparativement à 6 cents. 

Avant la publication des résultats, les analystes interrogés anticipaient des revenus de 82,8 millions $ et une perte par action de 21 cents, selon les données de la firme Refinitiv. 

En avant-midi, l’action perdait 7 cents, ou 2,28%, à 2,87 $ à la Bourse de Toronto. 

 


Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

12/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.