Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 25/03/2022 à 13:43

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 25/03/2022 à 13:43

Par lesaffaires.com

23 mars

 

Dans les Titres en action:

Nestlé

Sous pression depuis un appel du président Volodymyr Zelensky, le géant suisse de l'alimentation Nestlé (NSRGY, 127,38 $US) a annoncé mercredi qu'il allait réduire encore la gamme de ses produits vendus en Russie, mais maintenir l'approvisionnement en produits pour bébé et aliments médicalisés. Le groupe basé à Vevey, sur les rives du lac Léman, va suspendre par exemple des marques comme les barres chocolatées KitKat ou les poudres chocolatées Nesquik, selon un communiqué.

Il va également suspendre les produits pour animaux de compagnie ainsi que le café, a précisé un porte-parole de Nestlé à l'AFP. «Alors que la guerre en Ukraine fait rage, nos activités en Russie se concentrent sur l'approvisionnement en aliments essentiels, tels que la nutrition pour bébé et l'alimentation médicalisée ou pour les hôpitaux», indique Nestlé dans le communiqué, insistant sur le fait que l'objectif n'est «pas de faire des profits».

«Cette approche s'inscrit dans notre mission et nos valeurs», argumente le groupe suisse qui met en avant «le droit fondamental à la nourriture». Dans un communiqué publié le 11 mars, le numéro mondial de l'alimentation avait expliqué qu'il avait suspendu ses importations et exportations vers la Russie, notamment de ses grandes marques internationales telles que Nespresso, pour se limiter aux aliments de première nécessité. 

 

Volkswagen

Volkswagen (VOW3.DE, 152,62 €) a annoncé mercredi le tournant électrique de ses usines espagnoles, avec la construction d'une usine de batteries à Sagunto, près de Valence (sud-est), et l'électrification de deux usines Seat, pour un investissement total de 7 milliards d'euros. Les deux usines de Martorell (Catalogne) et Pampelune (Navarre) seront adaptées à la fabrication de voitures électriques, a annoncé lors d'une conférence de presse le groupe allemand, propriétaire des marques Seat et Cupra.

La nouvelle usine de Sagunto, dont l'ouverture est prévue pour 2026, devrait employer 3 000 salariés et atteindre une production de 40 gigawattheures par an, soit de quoi équiper plusieurs centaines de milliers de voitures. Cette électrification massive, qui pourrait débuter dès la fin 2022, est cependant soumise à l'obtention de subventions, a averti le président de Seat, Wayne Griffiths.

«L'obtention des fonds PERTE (“projets d'intérêts stratégiques”, comprenant notamment des fonds du plan de relance européens, NDLR) est essentielle si nous voulons atteindre notre objectif de transformer l'Espagne en un centre européen du véhicule électrique», a déclaré M. Griffiths.

 

Tencent

Le géant chinois de l'internet Tencent (0700.HK, 389 000 $HKD) a annoncé mercredi un bénéfice en hausse de 41% sur un an en 2021, malgré un durcissement réglementaire en Chine visant le secteur technologique. Le groupe, qui possède notamment la populaire application WeChat, a dégagé l'an dernier un bénéfice de 224,8 milliards de yuans (32 milliards d'euros). 

Son chiffre d'affaires a progressé quant à lui de 16% sur un an, à 560,1 milliards de yuans (79,7 milliards d'euros). Dans les deux cas, le rythme de progression s'est cependant tassé par rapport à l'année précédente.

Depuis la fin de l'été, les autorités chinoises imposent une limite hebdomadaire drastique de trois heures de jeux vidéo en ligne aux moins de 18 ans, afin de limiter la dépendance chez les plus jeunes. Une mesure qui pénalise Tencent, le poids lourd du secteur, et en particulier son populaire jeu en ligne multijoueurs «Honor of Kings», qui compte plus de 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.

Les régulateurs chinois sont désormais très pointilleux sur les questions de concurrence et de données personnelles, après des années de relatif laxisme.  Bon nombre d'entreprises ont été épinglées ces derniers mois, dont Tencent. 

 

À surveiller

Corus Entertainment (CJR.B, 5,08 $): les résultats du 2e trimestre pourraient ne pas satisfaire les attentes. Le groupe de médias canadiens dont le siège social est à Toronto divulguera ses résultats du 2e trimestre le 8 avril, et ceux-ci pourraient bien être inférieurs au consensus des analystes compte tenu d’une traction publicitaire plutôt faible et des coûts plus élevés dans le secteur de la télévision, croit Adam Shine, analyste à la Financière Banque Nationale.

LifeSpeak Inc. (LPSK, 5,58 $): elle investit pour la prochaine année. Les investisseurs semblent avoir bien compris et approuvé les investissements de la société de Toronto qui offre une plateforme de santé mentale et de bien-être. En effet, bien que LifeSpeak annonce avoir raté ses objectifs de revenus et de bénéfices à son dernier trimestre, le cours du titre s’est quand même apprécié de près de 9% au cours des trois dernières séances de négociations, note David Newman, analyste chez Valeurs mobilières Desjardins.

Nike (NKE, 133,09 $ US): les revenus et les bénéfices trimestriels surpassent les attentes, sauf en Amérique du Nord. Dans la majorité des régions où le fabricant de chaussures de sport offre ses produits, à l’exception toutefois de l’Amérique du Nord, les revenus et les bénéfices ont surpassé les prévisions, alors que la direction continue d’affirmer que la demande excède de façon significative les inventaires disponibles, explique Simeon Siegel, analyste chez BMO Marchés des capitaux.

 

Pour consulter les titres du 24 mars, cliquez suivant.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.