La Baie : ses actions plus populaires aux États-Unis

Publié le 16/11/2012 à 12:05, mis à jour le 16/11/2012 à 14:33

La Baie : ses actions plus populaires aux États-Unis

Publié le 16/11/2012 à 12:05, mis à jour le 16/11/2012 à 14:33

Par Didier Bert

Les actions de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) trouvent preneur aux Etats-Unis, selon les informations qui commencent à couler concernant le retour en Bourse du plus vieux détaillant canadien.

Avec la feuille de route mitigée de La Baie dans le passé, la déconfiture d’Eaton et les difficultés de Sears Canada, les investisseurs canadiens n’ont pas une haute opinion des mérites de placement des grands magasins, ont expliqué des intervenants anonymes au quotidien Globe and Mail.

Par contre, aux Etats-Unis où les grands magasins sont plus prospères, les investisseurs institutionnels et les fonds s’intéressent davantage à l’appel public à l’épargne de La Baie.

Le détaillant met donc plus d’efforts à rencontrer les plus nombreux investisseurs américains habitués à investir dans le commerce de détail. Ces actionnaires potentiels ont aussi la perception que l’économie canadienne se porte mieux que la leur.

De plus, les investisseurs américains sont aussi plus familiers avec la chaîne de 77 grands magasins Lord & Taylor, qu’exploite aussi La Baie.

La Baie tente d’émettre 11,6 à 13,5 millions d’actions à u prix variant entre 18,50 et 21,50 $, ce qui donnerait au détaillant une valeur boursière d’environ 2,4 milliards de dollars..

 

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour il y a 19 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.