L'épicier Sobeys se concentre sur les prix et la valeur alors que l'inflation grimpe

Publié le 22/06/2022 à 11:04

L'épicier Sobeys se concentre sur les prix et la valeur alors que l'inflation grimpe

Publié le 22/06/2022 à 11:04

Par La Presse Canadienne

La société a précisé que son nouveau programme de fidélité Scène+ aiderait les clients à économiser de l’argent à l’épicerie. (Photo: La Presse Canadienne)

La société mère des chaînes d’épiceries Sobeys et IGA mise sur des prix concurrentiels pour les consommateurs et un nouveau programme de récompenses, alors que l’inflation des aliments au Canada a atteint 9,7% en mai. 

Empire Company a indiqué mercredi qu’elle se concentrait sur les relations avec les fournisseurs et les négociations afin d’offrir la meilleure valeur possible à ses clients dans un contexte de pressions inflationnistes soutenues sur les coûts et de problèmes de chaîne d’approvisionnement. 

La société a précisé que son nouveau programme de fidélité Scène+ aiderait les clients à économiser de l’argent à l’épicerie. 

«Nous donnerons bientôt à nos clients la possibilité de gagner et d’échanger des points contre des produits d’épicerie par l’intermédiaire du programme Scène+, ce qui devient encore plus pertinent compte tenu de la période d’inflation que nous traversons», a souligné le président et chef de la direction d’Empire et de Sobeys, Michael Medline, dans un communiqué. 

«Offrir à nos clients un excellent rapport qualité-prix est une priorité pour nous.» 

Empire a affiché mercredi un bénéfice trimestriel de 178,5 millions de dollars, en hausse par rapport à celui de 171,9 M$ réalisé un an plus tôt, alors que ses ventes ont également augmenté. 

La société a indiqué que son bénéfice du quatrième trimestre s’était élevé à 68 cents par action, contre 64 cents par action diluée un an auparavant. 

Les ventes pour la période de 14 semaines close le 7 mai ont totalisé 7,84 G$, contre 6,92 G$ un an plus tôt, aidées par la semaine supplémentaire d’exploitation, l’acquisition de Longo’s, la hausse des ventes de carburant, l’augmentation de l’inflation des aliments et l’expansion de FreshCo dans l’Ouest canadien et Farm Boy en Ontario. 

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an, en excluant le carburant, ont chuté de 2,5% par rapport aux niveaux de ventes élevés de l’an dernier. 

Statistique Canada a indiqué mercredi que son indice des prix à la consommation avait augmenté de 7,7% en mai par rapport à il y a un an — sa plus forte augmentation depuis janvier 1983, lorsqu’il avait gagné 8,2%. 

Mais le coût des aliments achetés dans les magasins a continué de dépasser l’inflation d’ensemble, augmentant de 9,7% par rapport à il y a un an, le coût de presque tout dans le panier d’épicerie ayant augmenté. 

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.