Dividende généreux et solide chez Manitoba Telecom

Publié le 24/01/2009 à 00:00

Dividende généreux et solide chez Manitoba Telecom

Publié le 24/01/2009 à 00:00

Par Jean Gagnon

Manitoba Telecom Services (Tor., MBT, 34,70 $), société mère du fournisseur de services de télécommunications MTS Allstream, dégage assez de liquidités pour maintenir son généreux dividende.

C'est ce qu'assurent tant son président, Pierre Blouin, que les analystes.

Manitoba Telecom Services (MTS) verse un dividende annuel de 2,60 $, ce qui procure un rendement de 7,5 % au cours actuel. C'est bien plus que le rendement du dividende de ses deux principales rivales, BCE (5,9 %) et Telus (5,4 %).

"Nos prévisions de revenus et de bénéfices pour la prochaine année démontrent la stabilité de notre entreprise. Même si les revenus ne croissent que de 1 à 3 %, notre dividende n'est pas à risque", a affirmé M. Blouin en entrevue téléphonique.

Un bon coussin

Il n'y a presque aucun risque que MTS réduise son dividende en 2009, malgré l'incertitude économique et l'augmentation des coûts afférents à ses caisses de retraite, affirme Vince Valentini, analyste chez TD Newcrest.

"Des fonds autogénérés stables, qui s'établissent entre 250 et 280 millions de dollars [M$] par année, fournissent un coussin amplement suffisant pour lui permettre de verser le dividende et de faire face à une augmentation de 10 M$ des versements aux caisses de retraite", dit M. Valentini.

Autre facteur rassurant, la société manitobaine a pu augmenter sa marge de crédit bancaire de 350 à 600 M$ jusqu'en 2012, ce qui élimine le risque lié au refinancement de 220 M$ de dette venant à échéance en 2009.

Pour l'exercice qui se terminera le 31 décembre 2009, MTS prévoit que son bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) s'établira entre 645 et 685 M$, et son bénéfice par action, entre 2,90 et 3,20 $. Ces prévisions sont semblables à celles des analystes.

Toutefois, les prévisions de MTS reposent sur l'hypothèse que l'économie canadienne croîtra de 1,5 % en 2009, et celle du Manitoba, son principal marché, de 2,4 %. "Ces prévisions pourraient s'avérer optimistes si l'économie ne se stabilise pas bientôt", dit M. Valentini, qui établit sa cible sur le titre à 45 $.

MTS a les moyens de verser un dividende de 2,60 $ par action, car après avoir tenu compte des obligations de la caisse de retraite, le dividende équivaut à 92 % du flux de trésorerie net en 2009, explique Jonathan Allen, analyste chez RBC Marchés des Capitaux. Et cette proportion diminuera jusqu'à 75 % en 2010, selon lui. Son cours cible est également de 45 $.

Mais d'autres analystes sont moins optimistes à l'égard du titre. Greg MacDonald, de la Financière Banque Nationale, craint que les investisseurs accorderont aux fournisseurs de services de télécommunications un ratio cours-bénéfice inférieur à 12 en 2009. Compte tenu qu'il prévoit que le bénéfice par action de MTS s'établira à 2,95 $ en 2009, il fixe son cours cible d'un an à 36 $.

Par ailleurs, M. Blouin croit que l'industrie des télécommunications pourrait bénéficier des programmes gouvernementaux de soutien à l'économie. Il propose que les gouvernements aident les entreprises à étendre les réseaux Internet à large bande dans tout le pays.

jean.gagnon@transcontinental.ca

À la une

N'attendez pas l'entrevue de départ, faites en une de rétention

RHÉVEIL-MATIN. Cette pratique gagne des adeptes en pleine pénurie de main-d'oeuvre.

Le CELI de Guillaume Roy-Gagné: commencer tôt, préserver la cagnotte

Édition du 19 Janvier 2022 | Jean Décary

C’est à la coquette somme de 19 000$ que s’élève la valeur du CELI de ce jeune homme originaire de Saint-Hyacinthe.

5G de Huawei: Ottawa annoncera sa décision «prochainement»

Il y a 42 minutes | François Normand

Le ministre François-Philippe Champagne dit que la décision s’appuiera sur des impératifs liés à la sécurité nationale.