BRP: au-delà des cyberattaques

Publié le 16/09/2022 à 10:52

BRP: au-delà des cyberattaques

Publié le 16/09/2022 à 10:52

Par Jean Gagnon
Des véhicules récréatifs de BRP

BRP a facilement battu les prévisions des analystes au second trimestre. (Photo: 123RF)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

Victime de cyberattaques durant l’été, on aurait pu croire que les résultats du fabricant de véhicules récréatifs BRP (DOO.TO, 90,81$) en seraient affectés. Mais ce ne fut certainement pas le cas, car les résultats du 2e trimestre dévoilés le mercredi 14 septembre ont excédé facilement les attentes des analystes.

Pour un, Gerrick L. Johnson, analyste chez BMO Marchés des capitaux, prévoyait la veille de la divulgation des résultats que le bénéfice par action normalisé serait de 2,58 $, en baisse de 11 % sur l’année précédente. Il n’était pas le seul à sous-estimer ce que seraient les bénéfices, car le consensus des analystes prévoyait 2,64 $.

Ces bénéfices par action ont plutôt atteint 2,94 $. Même chose pour les revenus. Ils ont été de 2,44 milliards de dollars (G$), en hausse de 28% sur l’année précédente, alors que le consensus des analystes prévoyait plutôt à 2,29G$. Et voilà que la direction se permet même de hausser ses prévisions pour le reste de l’année.

 

Des perspectives positives

La direction se dit confiante face aux perspectives de la demande pour les véhicules de sport motorisés pour le prochain trimestre. Elles demeurent fortes, selon elle. Les ventes au détail de BRP en Amérique du Nord ont faibli au 2e trimestre, mais cela était principalement dû aux difficultés rencontrées sur la chaîne d’approvisionnement qui ont occasionné un manque d’inventaires chez les détaillants. Ces obstacles semblent maintenant se résorber.

 

On escompte une récession

Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale, note que l’évaluation boursière du titre selon plusieurs mesures demeure faible sur une base historique. Entre autres, le titre se négocie présentement à 8,3 fois les bénéfices estimés pour les prochains 12 mois, alors qu’historiquement ce ratio se situait en moyenne à 15,3 fois. Selon lui, le cours actuel du titre incorpore déjà le risque d’une récession. Il maintient sa recommandation de «surperformance», et son cours cible est 136,00 $.

 

L’analyse technique

Les investisseurs semblent aussi avoir retrouvé confiance. Un examen du graphique des fluctuations quotidiennes du titre de BRP montre des signes encourageants, note Monica Rizk, analyste senior chez Publications Phases & Cycles.

Entre mai et juillet, le titre est passé de 108$ à 80$, un recul d’environ 25%. Mais il s’est ensuite bien replacé lors du mois et demi qui a suivi jusqu’à ce qu’il subisse une nouvelle baisse à partir de la mi-août, mais dans un contexte, faut-il le rappeler, où l’ensemble des marchés corrigeait fortement. Ces reculs démontrent toutefois qu’un bon niveau de support se situe entre 76$ et 80$, estime l’analyste.

Le titre a très bien réagi à la divulgation des résultats du dernier trimestre, et il est repassé au-dessus de sa moyenne mobile de 200 jours, ce qui le relance de belle façon, indique Mme Rizk. Il faudra surveiller de près la suite des événements, explique-t-elle. Le titre pourrait maintenant s’attaquer au niveau de 109-110$ qu’il n’avait pas réussi à surpasser au printemps dernier, indiquant ainsi que ce niveau constitue maintenant une résistance importante. «S’il réussit à l’excéder cette fois-ci, le titre entamera selon toute évidence une nouvelle tendance à la hausse», conclut-elle.

Sur le même sujet

Titres en action: Suncor, Banque Scotia

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: CP, Element Fleet et Transcontinental

25/11/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadien Pacifique, Element Fleet Management et Transcontinental.

À la une

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 12 minutes | Refinitiv

VW envisage le Canada pour sa première usine nord-américaine de batteries, Le bénéfice de CIBC chute.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 35 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales digèrent une série d'informations importantes.

Pourquoi laissons-nous agir les patrons dominateurs?

MAUDITE JOB! «Mon boss est dominateur, arrogant, invivable. Pourquoi personne ne dit rien contre lui?»