Titres en action: Fortis, BlackBerry, Starbucks, Huawei, Apple...

Publié le 28/01/2019 à 06:57, mis à jour le 28/01/2019 à 15:57

Titres en action: Fortis, BlackBerry, Starbucks, Huawei, Apple...

Publié le 28/01/2019 à 06:57, mis à jour le 28/01/2019 à 15:57

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Fortis (FTS, 46,40$) a signé un accord prévoyant la vente de sa participation de 51 pour cent dans l’expansion du projet hydroélectrique de Waneta, en Colombie-Britannique, à ses partenaires du gouvernement provincial pour environ 1 milliard $. Les sociétés d’État britanno-colombiennes Columbia Power Corporation et Columbia Basin Trust détiennent déjà ensemble les 49 pour cent restants de l’expansion de Waneta. Le projet a été achevé en 2015 et sa capacité de production est de 335 mégawatts. Selon Fortis, la vente aidera à financer la croissance de son entreprise de services publics réglementés. FortisBC continuera d’exploiter l’installation et achètera sa capacité excédentaire. La transaction, qui est assujettie aux conditions de clôture habituelles, devrait être finalisée d’ici 90 jours.

BlackBerry (BB, 10,59 $) a nommé un ancien dirigeant de Cisco, Bryan Palma, au poste de président et chef de l’exploitation. M. Palma était récemment vice-président principal et directeur général de l’expérience client pour la région des Amériques chez Cisco. Avant de rejoindre Cisco, il était vice-président des solutions de cybersécurité et de sécurité chez Boeing. M. Palma, qui rendra des comptes au président et chef de la direction de BlackBerry, John Chen, sera responsable des produits et services de base de la société. Il supervisera les équipes chargées des solutions technologiques, des logiciels et services d’entreprise et des solutions de mobilité. L’an dernier, BlackBerry a prolongé de cinq ans le contrat de M. Chen, qui devait durer jusqu’en novembre 2023.

Des médias officiels chinois ont dénoncé lundi le limogeage de l'ambassadeur du Canada à Pékin, congédié durant le weekend après avoir déclaré que ce serait «très bien» pour son pays si Ottawa pouvait libérer une dirigeante d'entreprise détenue. John McCallum avait tenu la semaine dernière des propos controversés sur la demande américaine d'extradition visant Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei. Son arrestation en décembre à Vancouver a déclenché une crise diplomatique bilatérale. Mme Meng est suspectée par la justice américaine de complicité de fraude pour contourner les sanctions contre l'Iran. La Chine reproche au Canada d'obéir aveuglément aux États-Unis, qui veulent selon elle enrayer le développement de Huawei dans un but politique. La démission de M. McCallum, à la demande du Premier ministre Justin Trudeau, «révèle l'ingérence politique» depuis longtemps dénoncée par Pékin dans cette affaire, a estimé dans un éditorial le journal Global Times.

Le milliardaire américain Howard Schultz, ancien patron de Starbucks(SBUX, 67,09$US), «envisage sérieusement» de se présenter en candidat indépendant en 2020 à l'élection présidentielle aux États-Unis pour défier l'actuel président républicain Donald Trump. «J'envisage sérieusement de me présenter à la présidentielle», a déclaré M. Schultz, âgé de 65 ans, dimanche soir dans l'émission télévisée «60 minutes» sur CBS. Se présentant comme «un démocrate de toujours», il a précisé qu'il se présenterait «en tant que centriste indépendant hors du système bipartisan». «Nous vivons une période des plus incertaines», a-t-il poursuivi. Pour lui, M. Trump «n'est pas qualifié pour être président» et, en outre, républicains et démocrates «ne font jamais ce qui est nécessaire pour le peuple américain et se consacrent, chaque jour, à une politique revancharde». Les deux partis sont responsables du gonflement à 21 500 milliards de dollars de la dette souveraine du pays, a-t-il estimé, «un exemple dangereux d'échec envers leur responsabilité constitutionnelle».

On aura plus d'information sur le ralentissement plus rapide que prévu des ventes d'iPhone en particulier et des autres produits de la société Apple(AAPL, 157,76$US) en fin de journée demain, puisque la société de Cupertino va publier ses résultats trimestriels après la fermeture des marchés. Selon les analystes, le trimestre clos le 31 décembre dernier devrait tout de même se traduire par un bénéfice par action anticipé de 4,17$US, comparativement à 3,89$US au même trimestre, l'année dernière.

 

À la une

Le Canada dit non à la 5G de Huawei

19/05/2022 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Ottawa annonce qu’il bannira la technologie de télécommunications 5G de la chinoise Huawei au Canada.

Bourse: inquiète pour la croissance, Wall Street ne parvient pas à stopper sa baisse

Mis à jour le 19/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse, mais les grands indices américains reculent.

Titres en action: Canada Goose, Héroux-Devtek, Lightspeed

Mis à jour le 19/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.