Bourse: le Dow Jones n'a pas résisté à l'altitude

Publié le 16/01/2018 à 09:53, mis à jour le 16/01/2018 à 16:42

Bourse: le Dow Jones n'a pas résisté à l'altitude

Publié le 16/01/2018 à 09:53, mis à jour le 16/01/2018 à 16:42

Les traders vont encore pouvoir changer de casquette. (Getty)

La Bourse de New York a terminé en baisse mardi, les indices inversant leur tendance en cours de séance après une ouverture à des niveaux records, lestés par un recul des prix du pétrole.

«Les marchés ont fortement augmenté depuis le début de l'année sans raison fondamentale, ils se rapprochent peut-être d'une phase de capitulation», a commenté Karl Haeling de LBBW. 

État de la situation (clôture)

TSX: 16 298,88 points, en baisse de 72,93 points; Volume: 423,43 millions.
Dow Jones:
25 792,86 points, en baisse de 10,33 points
S&P 500:
2776,42 points, en baisse de 9,82 points
Nasdaq:
7223,69 points, en baisse de 37,37 points
Dollar canadien:
80,52 cents US, en hausse de 0,02 cent
Once d'or:
1337,10 $ US, en hausse de 2,20 $ US
Pétrole:
63,73 $ US, en baisse de 0,57 $ US

Contexte

La journée a été marquée par une volatilité accrue sur les marchés, l'indice mesurant la volatilité sur le S&P 500 ayant atteint un plus haut depuis six semaines.

Entre son niveau le plus haut et son niveau le plus bas mardi, le Dow Jones a quant à lui varié de 384 points.

«Le marché semble épuisé après avoir réagi de manière plus émotionnelle que rationnelle depuis le début de l'année», a commenté M. Haeling.

Les indices ont été lestés mardi par un recul des prix du pétrole, le baril de brut coté à New York reculant nettement sur la journée après avoir atteint son plus haut niveau depuis 2014.

L'indice regroupant les valeurs énergétiques au sein du S&P 500 a baissé de 1,23%, la plus forte chute de l'indice élargi.

La journée avait pourtant bien démarré à Wall Street, les résultats trimestriels de la banque Citigroup (+0,35%) et UnitedHealth (+1,86%) poussant les marchés à des sommets. 

 

Titres en action

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, réitère son optimisme à l’égard du fabricant de produits récréatifs BRP(DOO, 46,94$) après avoir accompagné la direction de l’entreprise dans des rencontres avec des investisseurs institutionnels. La vigueur de l’économie continue d’être favorable à la vente de véhicules que produit l’entreprise de Valcourt. La confiance des consommateurs américains, très élevée, reste un moteur de croissance pour l’entreprise. Et que dire des conditions hivernales actuelles? Elles sont favorables à la vente de motoneiges. L’analyste maintient sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 52$.

Steve Hansen, de Raymond James, présente ses prévisions de résultats du quatrième trimestre pour les transporteurs ferroviaires. Il estime que les perspectives fondamentales du secteur demeurent solides tant pour le Canadien National(CNR, 100,54$) que pour le Canadien Pacifique(CP, 227,77$). Cette dernière va présenter ses résultats le 18 janvier. En fonction des récentes tendances observées sur les différents réseaux et du contexte économique en général, l'analyste ajuste à la hausse sa cible pour le titre du CP. Il la fait passer de 245$ à 255$, tout en réitérant sa recommandation surperformance. Il maintient en revanche sa recommandation neutre pour le CN et laisse sa cible pour le titre à 115$. M. Hansen note que le transporteur montréalais aura au premier trimestre un défi de comparaison avec les solides résultats publiés au premier trimestre de 2017.

Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, maintient sa recommandation surperformance et sa cible de 31$ pour le titre de Transcontinental(TCL.A, 24,65$). Il souligne que l’éditeur de Les Affaires et propriétaire du Groupe Constructo a réalisé une petite acquisition dans le secteur de la formation des professionnels de la construction, Contech. Il estime cette transaction à moins de 1M$. L’analyste note par ailleurs que l’entreprise dirigée par François Olivier a été plus active sur le front des rachats d’actions au cours des derniers mois. Près de 310000 actions ont été acquises à un prix de 24,60$ depuis que la société a dévoilé des résultats inférieurs aux attentes à son quatrième trimestre, le 14 décembre. Son bilan bientôt sans dette et le paiement comptant reçu de l’éditeur Hearst permettront à Transcontinental de racheter plus d’actions, de verser un dividende spécial ou de relever son dividende actuel lorsqu’elle présentera ses résultats du premier trimestre le 1er mars 2018.

L’éditeur de sites Web et de bottins Pages Jaunes(Y, 8,21$) prend les grands moyens pour accroître sa rentabilité dans un contexte de vive concurrence: l’entreprise montréalaise coupe 500 postes, soit 18% de ses effectifs totaux. Une charge de restructuration de 17M$ sera comptabilisée au premier trimestre de 2018. Le titre a perdu 53% de sa valeur depuis un an.

 

À la une

Aucun allégement des mesures sanitaires en vue

Mis à jour il y a 3 minutes | lesaffaires.com

En conférence de presse, le premier ministre admet toutefois voir «la lumière au bout du tunnel».

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»