À surveiller: Walmart, Lowe's et Boeing

Publié le 19/05/2022 à 09:20

À surveiller: Walmart, Lowe's et Boeing

Publié le 19/05/2022 à 09:20

Par Charles Poulin

La hausse des coûts de la main-d’œuvre liée au variant Omicron ainsi que la croissance des frais de chaîne d’approvisionnement et de carburant explique en grande partie le manque à gagner de Walmart au premier trimestre. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Walmart, Lowe's et Boeing? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Walmart (WMT, 131,35 $ US): tempête parfaite de défis à relever

Un premier trimestre décevant et des perspectives de divers défis à relever pour Walmart poussent BMO Marché des capitaux à revoir son cours cible à la baisse, même si elle juge que l’entreprise demeure le meilleur titre de sa catégorie.

L’analyste Kelly Bania indique que la direction de l’entreprise a ciblé trois principaux facteurs pour le manque à gagner de 600 M$ US à 700 M$ US du bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) au premier trimestre, dont deux seraient plutôt transitoires: la hausse des coûts de la main-d’œuvre liée au variant Omicron ainsi que la croissance des frais de la chaîne d’approvisionnement et de carburant. Walmart avance que le carburant compte pour 160 M$ US du manque à gagner.

La direction estime que ces vents contraires se sont calmés ou sont même disparus au fur et à mesure que le deuxième trimestre a progressé. Malgré cet optimisme, la BMO souligne que les investisseurs se questionnent à savoir si les ventes de magasins comparables décevantes qui ont mis de la pression sur les marges ainsi que l’inventaire élevé sont des défis propres à Walmart ou s’ils sont plutôt généralisés à l’ensemble du secteur de la vente au détail.

La BMO estime que les investissements des dernières années ont placé Walmart en bonne position pour continuer de bien balancer la croissance de ses revenus dans les prochaines années. Même si le premier trimestre a été décevant à ses yeux, l’institution financière affirme que le prix de l’action de l’entreprise demeure attirant pour un détaillant mondial qui possède un modèle d’affaire difficile à copier ainsi qu’un excellent positionnement de prix de marchandises.

Walmart demeure le premier choix de la BMO pour le secteur, mais l’institution financière abaisse toutefois son cours cible de 170 $ US à 165 $ US, soit environ 23 fois le bénéfice par action de 7,05 $ US prévu pour la fin de l’année financière 2024.

 

Lowe's (LOW, 194,03 $): l'arrivée tardive du printemps influence les résultats 

Sur le même sujet

Canopy Growth va échanger 255,4M$ de titres de dette en actions

Constellation détient actuellement près de 142,3 millions d’actions de Canopy.

L’action du Fonds de solidarité baisse de 5,7%

Sur un an, le fonds a obtenu un rendement négatif de 1,1%, en excluant le crédit d’impôt.

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»