À surveiller: Transat A.T., Tesla/Twitter et BCE

Publié le 20/12/2022 à 10:36

À surveiller: Transat A.T., Tesla/Twitter et BCE

Publié le 20/12/2022 à 10:36

Par Denis Lalonde

BCE (BCE, 60,39$) : l’intensité de la concurrence dans la téléphonie mobile reste élevée

Le géant canadien des télécommunications BCE dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre de 2022 le 2 février et l’analyste Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, croit qu’il sera difficile pour l’entreprise de générer de la croissance.

Pour le quatrième trimestre, l’analyste relève sa prévision de revenus de 2,5% à 6,36 milliards de dollars (G$) et de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 1% à 2,45G$. Il anticipe également un bénéfice par action ajusté de 0,71$ et des flux de trésorerie libres de 378 millions de dollars (M$).

Le consensus des analystes est à 6,37G$ pour les revenus, à 2,49G$ pour le BAIIA, à 0,75$ pour le bénéfice par action ajusté et à 465M$ pour les flux de trésorerie.

«Nous allégeons nos prévisions pour les secteurs de la téléphonie filaire et mobile et augmentons celle des dépenses en capital. Nous pensons que les pressions inflationnistes auront un impact négatif de 20M$ sur les résultats trimestriels, alors que le passage de l’ouragan Fiona dans l’Est du pays en septembre dernier générera des coûts résiduels de 5,5M$ à 6M$ pour la période», croit Adam Shine.

En ce qui concerne la téléphonie filaire, l’analyste table sur des revenus en hausse de 0,2% sur un an, mais sur un BAIIA en repli de 0,9% (+1% en excluant les dépenses non récurrentes). «Nous pensons que Bell sera en mesure de générer de la croissance malgré l’intensification de la concurrence, mais que cette dernière sera inférieure à celle du troisième trimestre», dit-il.

En téléphonie mobile, Adam Shine estime que la croissance du revenu moyen par abonné ralentira à 1%, en raison d’une hausse du taux de désabonnement qu’il attribue à des promotions agressives de ses concurrents.

«Nous pensons que BCE gagnera 155 000 abonnés du côté des services postpayés et 5 000 abonnés pour ses services prépayés. La technologie 5G devrait couvrir 80% de son territoire à la fin de 2022», dit-il, ajoutant que les revenus de Bell Média profiteront de la Coupe du monde de la FIFA, qui s’est terminée le 18 décembre.

L’analyste réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre de BCE, mais abaisse son cours cible sur un an, qui passe de 68$ à 66$, selon un ratio valeur d’entreprise/BAIIA de 9,2 fois pour l’exercice 2022, 8,9 fois pour celui de 2023 et 8,6 fois pour celui de 2024.

 

 

Sur le même sujet

À surveiller: BCE, WSP et Bombardier

03/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres BCE, WSP et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

Bell a dû verser plus de 230M$ en indemnités de départ au premier trimestre

Mis à jour le 02/05/2024 | La Presse Canadienne

BCE s’attend à ce que les réductions de personnel permettent des économies de 150 à 200 M$ par année.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.