À surveiller: Taiga Motors, Stella-Jones et Cargojet

Publié le 04/05/2021 à 09:16

À surveiller: Taiga Motors, Stella-Jones et Cargojet

Publié le 04/05/2021 à 09:16

Par Stéphane Rolland

Cargojet (CJT, 180,99$): un point d’entrée

Le commerce en ligne devrait continuer de donner des ailes au transporteur de cargo, croit Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux.

Au premier trimestre, le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) a bondi de 44% à 64 millions de dollars (M$) par rapport à la même période l’an dernier. Cela se compare au consensus des analystes de 58 M$. L’augmentation des volumes aura permis aux revenus de progresser de 35%.

L’analyste note que le commerce en ligne accroît la demande pour les services de cargo au Canada et à l’international. La capacité est toutefois serrée à l’international, ce qui est de bons augures pour les prix. À long terme, il pense que l’offre se normalisera, mais que la demande continuera d’être forte.

Walter Spracklin juge qu’il s’agit d’un bon point d’entrée pour le titre, dont le prix ne refléterait pas tout son potentiel. Il met l’action de Cargojet parmi ses trois meilleures idées. En raison d’un ajustement à la baisse de ses prévisions pour le BAIIA de 2025 dû à une normalisation des marges à moyen terme, il fait passer son cours cible de 318 $ à 293$.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Rogers, Open Text et Stella-Jones

10/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Rogers, Open Text et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d’analystes.

Stella-Jones: l’achat promis serait une étincelle boursière

Mis à jour le 06/10/2021 | Dominique Beauchamp

Les analystes espèrent que l'achat promis d'un fabricant de poteaux ravivera le titre qui a perdu 25% depuis mai.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…