À surveiller: SNC-Lavalin, Redevances Aurifères Osisko et Loblaw

Publié le 21/02/2020 à 09:44

À surveiller: SNC-Lavalin, Redevances Aurifères Osisko et Loblaw

Publié le 21/02/2020 à 09:44

Par Jean Gagnon
Le siège social de SNC-Lavalin à Montréal.

(Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Redevances Aurifères Osisko et Loblaw? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

SNC-Lavalin (SNC, 33,17$): la hausse n’est pas finie, selon l’analyste de Desjardins

Bien que le titre de la société de génie-conseil de Montréal a presque doublé depuis octobre, Benoit Poirier, analyste chez Desjardins, continue de croire que l'entreprise possède un fort potentiel de création de valeur à long terme. Lui qui avait déjà une recommandation d’achat sur le titre, il hausse maintenant son cours cible de 34$ à 43$.

L’analyste se réjouit des récents développements favorables, dont le règlement de certains litiges et l’entente avec la Caisse dépôt pour le REM, le réseau de trains électriques de Montréal. L’entente permet d’optimiser l'horaire de travail et augmente le budget du consortium de 230 millions de dollars, note l’analyste. Et c’est sans compter l’excellente performance financière au troisième trimestre 2019.

Le segment Services d’ingénierie a réalisé de solides résultats au troisième trimestre grâce à une forte croissance organique, à une expansion des marges et l’obtention de contrats à un rythme intéressant. Ce segment est maintenant le pilier de la stratégie de l'entreprise qui vise à générer des revenus stables et récurrents, ainsi que des flux de trésorerie libres.

L’analyste est également enthousiaste en ce qui concerne le segment Ingénierie, design et gestion de projet. Ce segment s’adresse à des marchés attrayants et contre-cycliques offrant de nombreuses occasions de croissance, selon lui.

Pour ce segment d’affaires, SNC est en bonne position au Royaume-Uni et en Europe où elle emploie environ 9 300 personnes. Elle est aussi présente en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique, ainsi que dans la région Asie-Pacifique. En 2018, les revenus du segment provenaient pour 38% de la consultation, pour 35% du design et pour 21% de la gestion de programme. Ses activités se retrouvent dans les secteurs du transport sur rail (soit 25% des revenus en 2018), de la construction (24%), des routes (22%) et de l’environnement et de l’eau (10%).

 

Redevances Aurifères Osisko (OR, 13,91$): l’analyste de la Banque Nationale maintient sa recommandation

Sur le même sujet

À surveiller: Parkland, Marché Goodfood et George Weston

19/11/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

À surveiller: Marché Goodfood, Groupe Aecon et Loblaws

18/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, Groupe Aecon et Loblaws? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Crise des approvisionnements: une solution 3D pour les PME manufacturières

Une entreprise veut aider les PME manufacturières à s'approvisionner en petits lots de pièces grâce à l'impression 3D.

Quand changer sans cesse de façon de travailler fait flipper...

MAUDITE JOB! «100% bureau. Puis 100% télétravail. Puis travail hybride. Au secours, mon équipe a le tournis!»

Le Congrès américain se démène pour éviter une paralysie de l’État fédéral

Il y a 37 minutes | AFP

Les parlementaires américains n’ont plus qu’un jour et demi pour s’entendre sur une nouvelle loi de finances.