À surveiller: Rogers, Apple et BlackBerry

Publié le 30/09/2022 à 10:44, mis à jour le 30/09/2022 à 11:23

À surveiller: Rogers, Apple et BlackBerry

Publié le 30/09/2022 à 10:44, mis à jour le 30/09/2022 à 11:23

Par Catherine Charron

Apple devrait apporter d’importantes corrections à ses prévisions afin de mieux représenter la plus faible demande des consommateurs, croit un analyste. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Rogers, Apple et BlackBerry? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 

 

Rogers (RCI.B 53,98 $): la panne de service devrait teinter ses résultats

À un peu plus d’un mois du dévoilement des résultats trimestriels de Rogers qui seront teintés par la panne de son réseau du 8 juillet 2022, la Financière Banque Nationale ajuste ses attentes.

L’analyste Adam Shine résume ainsi: «alors que nos prévisions à l’égard du bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ont été légèrement changées, nous avons augmenté celles sur ses dépenses d’investissement de capital».

Il s’attend donc à ce que la géante de la télécommunication ait généré au troisième trimestre 3,707 milliards de dollars (G$), un BAIIA de 1,55 G$ et un bénéfice par action ajusté de 0,83 $, auquel l’interruption de service a retranché 0,22 $.

Dans l’ensemble, il est plus prudent que le consensus des analystes, qui misent respectivement sur 3 727 G$, 1 616 G$ et 0,86 $. Cependant, il table sur un flux de trésorerie de 852 millions de dollars (M$), tandis que Bay Street et Wall Street tablent sur 250 M$.

Ses résultats sont plombés entre autres par le crédit de 150 M$ accordés à ses abonnés du service sans-fil (90 M$) et du câble (60 M$), un événement qui a notamment fait croître son taux d’attrition souligne l’analyste.

Autre dépense inattendue freinant ses résultats: les premiers 525 M$ en pénalités qui lui sont imputés pour remettre la date de clôture de l’entente avec la société canadienne Shaw. D’ailleurs, rappelle Adam Shine, 275 M$ de plus pourraient être versés en janvier si la vente ne se conclut pas en 2022.

Une deuxième rencontre de médiation devrait se tenir à la fin du mois d’octobre, avant que Rogers et Shaw ne présentent leur entente au tribunal le 7 novembre, ajoute-t-il.

Grâce aux promotions de la rentrée, aux immigrants, aux étudiants étrangers et à l’attrait de la 5 G, sa division du sans-fil devrait avoir crû de 150 000 ententes de forfaits postpayés et 50 000 ententes prépayées. Le service en itinérance, lui, devrait avoir repris du mieux.

L’analyste pense que ses revenus tirés de ses services grimperont de 3,1%, alors que ceux générés par la vente d’équipement avoisineront les 0,3%, freinés par des enjeux d’approvisionnement. Il aurait tablé sur un BAIIA de 5,7% si ce n’avait été de la panne de service: il devrait plutôt baisser le 2,5%.

Du côté du service de câble télévisuel, Adam Shine s’attend à une baisse de 4,5% de ses revenus et de 9,8% de son BAIIA. Sans arrêt de service, il estime qu’ils grimperaient respectivement de 1,4% et de 1,8%.

L’implantation de son service d’internet et son service de maison connectée perdront aussi l’élan enregistré au profit de Bell, croit-il.

L’analyste estime que les revenus tirés des Blue Jay’s de Toronto augmenteront de 7% au cours du trimestre, et le BAIIA atteindra 63 M$, les amateurs rachetant de billets pour assister aux matchs. Une participation aux séries éliminatoires pourrait d’ailleurs donner un coup de pouce aux résultats du quatrième trimestre, souligne-t-il.

La Financière Banque Nationale maintient sa recommandation de surperformance de secteur, mais fait glisser de 77 $ à 75 $ son cours cible.

 

Apple (AAPL, 149,84 $ US): le niveau de risque par rapport aux bénéfices retrouve un niveau plus normal

Sur le même sujet

Titres en action: Suncor, Banque Scotia

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: CP, Element Fleet et Transcontinental

25/11/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadien Pacifique, Element Fleet Management et Transcontinental.

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

29/11/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.