À surveiller: Power Corp., Alithya et Enghouse

Publié le 17/12/2019 à 08:30

À surveiller: Power Corp., Alithya et Enghouse

Publié le 17/12/2019 à 08:30

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Corporation Power, Alithya et Enghouse? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Corporation Power (POW, 34,49$): la décision d’unir les deux holdings créera de la valeur

Il ne fait aucun doute dans l’esprit de Paul Holden de CIBC Marchés des capitaux que la réorganisation majeure de l’empire des frères Desmarais créera de la valeur pour les actionnaires de Corporation Power et de la Financière Power (PWF, 36,23$).

L’analyste relève donc son cours-cible de 34 à 38$ pour la Financière Power qui détient l’assureur Great-West (GWO, 33,83$) et le fournisseur de fonds Société financière IGM (IGM, 38,55$).

M. Holden hausse aussi son cours cible de 33 à 36$ pour la société de portefeuille qui chapeau l’empire Desmarais, Corporation Power, dans une note préliminaire. Sa recommandation passe de «performance inférieure au marché» à neutre.

Au premier chef, l’union de Corporation Power et de la Financière Power éliminera des coûts administratifs de l’ordre de 50 millions de dollars, en plus d’économiser 15 M$ en frais financiers.

«La réorganisation simplifiera la structure complexe des deux sociétés de portefeuille et devrait aussi améliorer la facilité de négociation du titre de la société restante», croit-il aussi.

Autres gestes pro-actionnaires: la décision d’instaurer un programme de rachat annuel de 10% des actions (ce que la Corporation Power n’a pas fait en dix ans) et celle de majorer le dividende de 10%.

La société a aussi révélé son intention de vendre des placements non stratégiques au fil du temps (Peak Achievement, Lumenpulse et Lion).

La clé de la future valeur de Corporation Power repose entièrement sur le rabais que le marché accordera au tire par rapport à sa valeur d’actif nette, comme c’est le cas pour toute société de portefeuille.

M. Holden utilise un rabais de 18,9% soit la moyenne à laquelle s’échange la Financière Power depuis cinq ans. Il rappelle que l’écart a varié entre 8 et 12% sur de longues périodes dans le passé, ce qui donne un aperçu du potentiel.

Tout dépend des efficacités d’exploitation que Corporation Power captera, de la trajectoire des honoraires de son groupe de gestion de fonds et de la valeur que généreront ses investissements dans d’autres sociétés de services financiers.

Les stratégies de création de valeur des filiales Great-West et IGM entrent aussi en ligne de compte.

La stratégie d’IGM est déjà bien avancée, dit-il, mais il s’attend à ce que Great-West acquiert un administrateur de régimes de retraite aux États-Unis. «La probabilité d’un tel achat est élevée, mais son impact financier serait mineur», prévient M. Holden.

Même si plusieurs aspects de la réorganisation lui plaisent, l’analyste est neutre envers les deux titres, au cours actuel.

 

Alithya (ALYA, 3,40$): un autre achat complémentaire pour le consultant en TI

Sur le même sujet

À surveiller: Alithya, CAE et WSP Global

15/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alithya, CAE et WSP Global ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Alithya reste centrée sur son objectif de doubler de taille d'ici trois ans

21/09/2021 | Denis Lalonde

Le PDG Paul Raymond cible les industries où la société voit les plus grands besoins en transformation numérique.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…