À surveiller: Parkland, Marché Goodfood et George Weston

Publié le 19/11/2021 à 11:19

À surveiller: Parkland, Marché Goodfood et George Weston

Publié le 19/11/2021 à 11:19

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Parland Corporation, Marché Goodfood et George Weston? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Parkland Corporation (PKI, 34,49$): la société se trouve à un pivot

Le détaillant de carburant Parkland Corporation a fait faire un tour de piste de son modèle d’affaires aux investisseurs au lendemain du dévoilement de ses résultats, qui a fort plu à l’analyste de Desjardins, David Newman.

Selon lui, le titre de l’entreprise dont le siège social se trouve à Calgary est une aubaine, puisqu’il s’échange au rabais comparé à ses pairs.

De plus, l’entreprise semble être à un tournant dans son modèle d’affaires, car ses investissements en développement, diversification et décarbonisation seront un moteur de «croissance robuste». L’analyste s’attend à ce que s’opère un important changement dans ce qui lui générera ses flux de liquidités.

Confiante, l’entreprise, qui exploite les bannières Ultramar, Esso et Chevron notamment, mise sur un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement de 2 milliards de dollars (G$) d’ici 2021 et elle se trouve sur la bonne voie pour y parvenir, croit David Newman.

En 2022, la direction table sur un BAIIA de 1,45 M$, à plus ou moins 5% près, alors que la société d’investissement Sol devrait générer entre 90 à 100 millions de dollars (M$) et que la levée des mesures sanitaires devrait lui permettre de récupérer 25 M$, ce qui lui rapportera un BAIIA annualisé de 1,6 G$.

La société présidée par Robert B. Espey a aussi souligné qu’elle parvient à convertir des flux de trésorerie excédentaires, ce qui devrait lui permettre de générer 4,5 G$, alors qu’elle a besoin de 4,8 G$ pour réussir son plan d’investissement de capitaux entre 2022 et 2025, rapporte David Newman.

Dans sa stratégie dévoilée le 16 novembre, l’entreprise précise qu’elle compte développer son offre dans ses stations-service, en augmentant son nombre de Marché Express (On the run), visant plus d’une cinquantaine d’adresses en 2025, en ajoutant de nouveaux restaurants-minute via notamment des fusions et acquisitions, et en installant davantage de bornes de chargement pour véhicules électriques.

David Newman précise toutefois que la transition énergétique de ses stations-service est latente dans plusieurs régions. Il indique néanmoins que le second rapport ESG de Parkland stipule que la société albertaine fait bel et bien des efforts en ce sens.

L’analyste souligne que les activités de raffinement de pétrole devraient peser moins lourd dans la balance de ce qui alimente son BAIIA, et passer de 30 à 15% d’ici 2030. Ce changement fait partie de la stratégie de décarbonisation de Parkland qui souhaite vendre plus d’énergie renouvelable.

Les inondations qui ont mis sur pause la construction du pipeline Trans Mountain devraient entraîner des répercussions de courtes durées sur les activités du détaillant de pétrole. Ses stocks à la raffinerie de Burnaby peuvent subvenir à la demande pendant une semaine, mais les coûts de ses barils pourraient augmenter si cet arrêt persiste.

L’analyste de Desjardins revoit à la hausse son cours cible, le faisant passer de 50 $ à 54 $, toujours en se basant sur 8,5 fois son BAIIA pour 2022 et la valeur actuelle des flux de trésorerie.

 

Marché Goodfood (FOOD, 5,30$) : des résultats difficiles à avaler

Sur le même sujet

Cour suprême: Loblaw gagne sa cause contre l'impôt qui visait ses filiales en Barbade

Mis à jour le 03/12/2021 | La Presse Canadienne

Les articles invoqués par le gouvernement fédéral ne s’appliquent pas au cas de la filiale Glenhuron.

À surveiller: Marché Goodfood, Groupe Aecon et Loblaws

18/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, Groupe Aecon et Loblaws? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

«Au secours, je n'ai plus une minute à moi!»

MAUDITE JOB! «Je suis toujours à la course, toujours en retard, toujours à bout de souffle. Vite, une solution!»

La croissance des États-Unis en 2021 au plus haut en 37 ans

Il y a 2 minutes | AFP

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale a augmenté de 5,7% en 2021.

Début des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager

Il y a 6 minutes | AFP

Cet essai dit de phase 1 sera réalisé aux États-Unis sur 56 adultes en bonne santé et séronégatifs.