À surveiller: Osisko Mining, Amazon et Lion Électrique

Publié le 11/01/2022 à 09:30

À surveiller: Osisko Mining, Amazon et Lion Électrique

Publié le 11/01/2022 à 09:30

Par Denis Lalonde

Lion Électrique (LEV, 12,04 $) : prise de possession de l’usine de Joliet et nomination d’un nouveau dirigeant

Événement anticipé depuis quelques mois, Lion Électrique a pris possession le 10 janvier de son usine de Joliet, en Illinois, où l’entreprise doit amorcer la production de ses véhicules lourds électriques en seconde moitié d’année.

L’entreprise soutient que les travaux «d’amélioration locative» sont en cours et qu’elle allait commencer sous peu l’installation de ses équipements.

La nouvelle usine, dont l’annonce a été faite l’an dernier, représentera, selon Lion Électrique, le plus grand site de production spécialisé dans la fabrication de véhicules moyens et lourds zéro émission aux États-Unis, avec une production annuelle prévue de 20 000 véhicules.

L’usine devrait ajouter un minimum de 1 400 emplois directs dans la région au cours des quatre prochaines années.

«L’attention des investisseurs devrait se porter sur l’installation des équipements critiques», selon Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL), qui ajoute que «2022 pourrait être l’année la plus formatrice dans l’histoire de l’entreprise».

VMBL souligne la nomination de Richard Coulombe au poste de vice-président principal, Initiatives

stratégiques. Dans ce nouveau rôle, ce dernier sera responsable d’assurer la gestion de la croissance et des initiatives stratégiques chez Lion, tant à Joliet qu’au campus de Mirabel, qui regroupe son centre d’innovation et son usine de batteries.

Monsieur Coulombe possède plus de 25 ans d’expérience comme haut dirigeant dans des organisations publiques internationales, telles que Alstom, Bombardier Transport et Pratt & Whitney.

Alors que le carnet de commandes de Lion approche de la marque des 500 millions de dollars, les analystes de la Banque Laurentienne aimeraient voir une hausse de la demande pour les autobus électriques, qui plafonnent à 1800 unités et les camions, qui sont pour le moment de 261 unités.

VMBL conserve sa recommandation d’«achat spéculatif» sur le titre et son cours cible sur un an de 24 $ en donnant à l’action une valeur de neuf fois le ratio valeur d’entreprise/BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) estimé de 2024.

 

Comment jongler entre vos ambitions, et celles des autres actionnaires? En août 2020, pas moins de 15000 dirigeants de PME laissaient entendre qu'ils comptaient céder les reines de leur entreprise d'ici la fin de 2021.  

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour à 17:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.