À surveiller: Nuvei, Banque Nationale et BRP

Publié le 26/08/2021 à 09:17

À surveiller: Nuvei, Banque Nationale et BRP

Publié le 26/08/2021 à 09:17

Par Dominique Beauchamp

BRP (DOO, 107,88$): des ventes ratées, mais la demande reste forte

Brian Morrison, de TD Valeurs mobilières, croit que les investisseurs comprennent bien comment la dynamique inhabituelle de l’industrie des produits récréatifs influencera les résultats du deuxième trimestre de BRP, attendus avant l’ouverture des marchés le 2 septembre.

L’analyste rappelle que le fabricant peine à répondre à la forte demande en raison des retards d’approvisionnement en pièces et des stocks insuffisants chez les concessionnaires.

«Le déclin des ventes au détail devrait perdurer jusqu’à ce que les mesures prises pour augmenter la production se fassent sentir au quatrième trimestre», entrevoit-il.

Malgré tout, les revenus devraient bondir de 37,7% au deuxième trimestre parce qu’un an plus tôt les usines avaient suspendu leur production pendant le mois de mai.

Un incendie dans l’aire d’entreposage à l’usine Juarez 2 au Mexique devrait par contre amputer 60 millions de dollars aux ventes de véhicules tout-terrain, au deuxième trimestre, en raisons de retards de livraison, estime-t-il.

Bien que les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement empêchent BRP de produire à plein régime, la forte demande diminue les promotions et les rabais, nuance-t-il.

En conséquence, la marge d’exploitation baissera de 17,4 à 15,4% tandis que le bénéfice grimpera de 30,8% à 1,49$ par action.

Consultez ici les prévisions de l'analyste de la Financière Banque Nationale

Une fois ces turbulences passées, Brian Morrison s’attend à ce que la forte demande, le retour à la normale de la production, les gains de parts de marché et le re-stockage des produits chez les concessionnaires alimentent la croissance en 2023. Il profite d’ailleurs de l’occasion pour hausser ses prévisions de bénéfices de 9,10 à 9,29$, principalement en raison du rachat de 4% des actions. Cela représente une progression de 10,5%.

Au final, l’analyste de TD renouvelle sa recommandation d’achat et son cours-cible de 120$ ce qui offre un rendement total potentiel de 14,2%.

Bien que l’appréciation de 72% du titre depuis novembre 2020 tempère son enthousiasme, les perspectives opérationnelles et l’évaluation sont encore attrayantes.

 

Sur le même sujet

Boussole boursière: les institutions financières à la course aux dividendes

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'interdiction auprès des banques à charte canadiennes de hausser les dividendes a été levée.

Les actionnaires des banques canadiennes bientôt récompensés pour leur patience

10/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les actionnaires des banques canadiennes seront bientôt récompensés pour leur patience, selon Hélène Paradis.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…